Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Manchester United/Aston Villa (3-1)

Manchester United s'impose sans forcer

À une semaine du derby de Manchester, United s'impose tranquillement face à Aston Villa (3-1) et monte sur le podium, au nez et à la barbe bleue de City, qui joue lundi.

Modififié

Man. Utd - Aston Villa
(3-1)

Ander Herrera (43'), W. Rooney (78'), Ander Herrera (90') pour Manchester United , C. Benteke (79') pour Aston Villa.


L'affiche aura été à sens unique et son résultat tout aussi logique. Mais elle a le mérite de faire monter la pression et l'excitation. Une semaine avant un derby de Manchester qui s'annonce décisif pour la fin de saison, United s'est offert le luxe de virer, provisoirement, son ennemi juré citizen du podium. Comment ? En signant une cinquième victoire consécutive en championnat face à une frêle équipe d'Aston Villa. Tout en gestion, les Red Devils ont en fait assuré le strict minimum. Une victoire s'est dessinée et confirmée en toute fin de match. Car longtemps, les attaquants mancuniens se sont heurtés aux gants de Brad Guzan, le portier de Villa. Patients, ils se sont permis de lever le pied en seconde période. En attendant City.

Le patient mancunien


Après avoir marché sur Tottenham et Liverpool, la réception d'Aston Villa, seizième au classement, à Old Trafford s'annonce comme une simple formalité pour des Mancuniens en pleine bourre. Largement dominateurs et appliqués, les Red Devils maîtrisent leur sujet. C'est animé, c'est propre et ça circule bien. Pourtant, il manque un petit quelque chose, un élément essentiel. Ah oui, un but. Celui-ci aurait pu venir d'un penalty si l'arbitre avait sifflé un arrachage de nuque sur Wayne Rooney. Ou encore d'une frappe de Juan Mata repoussée sur sa ligne par un Villan ou d'une autre, puissante et lointaine, de Marcos Rojo, détournée du bout des gants par Guzan. Pas vernis mais patient, Manchester fait sagement tourner en attendant le bon moment. Il déboule du côté gauche juste avant la pause. Bien décalé par Ashley Young, Daley Blind centre en retrait pour Ander Herrera qui enchaîne vite et bien (1-0, 43e). La récompense pour les hommes de Louis van Gaal, enfin.

Le superbe enchaînement de Rooney


Les Villans, eux, peuvent s'estimer heureux de rentrer aux vestiaires avec une seule longueur de retard et remercier Guzan d'avoir eu la main ferme à plusieurs reprises. Après la pause, les visiteurs s'offrent leur premier mouvement collectif et, forcément, leur meilleure occasion. Arrosé de ballons en profondeur ou dans les airs jusque-là, Christian Benteke est trouvé au sol et dans la surface. Mais le Belge a perdu l'habitude. Il se loupe complètement et parvient à envoyer son ballon deux bons mètres au-dessus de la cage. L'occasion de mettre enfin les Mancuniens en difficulté était idéale. En vain, United continue sa balade. (Trop) tranquillement, (trop) sereinement. Les Red Devils font tourner sans forcer, sans chercher à se mettre à l'abri non plus. Pour le spectacle et les buts, il faudra repasser. Louis van Gaal offre un quart d'heure de jeu à Radamel Falcao, mais c'est Wayne Rooney qui s'illustre. Sur un centre d'Ángel Di María, lui aussi entré en jeu, l'Anglais enchaîne le contrôle du bout du pied et une frappe sèche en pivot (78e). Magnifique (2-0). La réduction du score de Christian Benteke qui, cette fois-ci, trouve le cadre (2-1, 81e) a le mérite de redonner un peu de suspense à la fin de match. Un peu, car dans le temps additionnel, Ander Herrera est encore à la conclusion d'une belle contre-attaque collective (3-1, 90e+1). Cette fois-ci, le rendez-vous est donné.

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall il y a 3 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) il y a 11 heures La drôle de liste d'invités de la finale 31
Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 63
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3