Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 14e journée
  3. // Manchester United/Stoke City

Manchester United revit (un peu)

Trois jours après avoir battu Hull à Old Trafford, Manchester United reçoit Stoke ce soir. Pour un remake ? Quatrième du championnat, à onze petits points (sic) de Chelsea, l'équipe de Van Gaal a gagné en régularité et en confiance. Mais reste fragile. À l'heure de faire basculer sa saison du bon côté, Manchester United n'a pas encore toutes les réponses.

Modififié
  • Quel est le bon système ?

    Nul le sait. Et certainement pas Louis van Gaal. Qui n'arrête pas d'en changer. Il a commencé la saison en 3-5-2. A rapidement basculé en 4-4-2, avec un milieu de terrain en diamant comme on dit. Avant de revenir à un 3-5-2, avec Di María dans un rôle d'ailier axial à la Robben, pour un déplacement victorieux à Arsenal. Puis de passer à un 4-4-2 diamant 12 carats contre Hull, samedi dernier. Van Gaal est-il paumé ? Cherche-t-il encore la bonne solution ? Ou bien fait-il simplement avec les circonstances, les blessures et les adversaires ? En réalité, la réponse ne presse pas. En Angleterre, on ne parle tactique qu'après les défaites. Or Manchester United a gagné ses trois derniers matchs…

  • Robin van Persie est-il encore un grand joueur ?

    Il n'en avait plus l'air. Et puis, il a marqué un but, un très joli but, son quatrième de la saison, contre Hull et tout le monde se prend à y croire à nouveau… Van Persie, 31 ans, a encore des gestes de qualité. Parfois. Mais l'impression générale qu'il dégage est celle d'un joueur ralenti. Moins vif, moins tonique, moins affûté. Coupe du monde oblige, le Hollandais a commencé la saison avec un mois de retard sur ses coéquipiers et semble encore traîner comme un boulet une préparation tronquée et hâtive. Il y a 15 jours, il n'a touché que 12 ballons contre Arsenal. Et il n'a rien fait de ses 12 ballons. Mais Van Gaal, malgré les rumeurs lui prêtant l'intention de lancer à sa place la jeune bombe James Wilson, continue à lui faire confiance. Son but contre Hull devrait garantir au Hollandais encore quelques titularisations. Et Van Persie a marqué lors de ses quatre matchs avec United contre Stoke…

  • Falcao va-t-il lancer sa saison ?

    Il a joué 20 minutes contre Hull. Et il a presque marqué. Ce soir, contre Stoke, on l'annonce à nouveau sur le banc. Après un mois de blessure, le Colombien est dans les starting blocks. Il en meurt d'envie. Dans l'entourage du club, on raconte que les rumeurs calamiteuses sur son genou en miettes l'ont particulièrement énervé. À l'entraînement, Falcao serait même le plus travailleur, le plus déterminé et le plus courageux. Au Carrington, on n'aurait pas vu autant d'application dans le travail depuis le départ de Ronaldo au Real en 2009… Chaud chaud chaud, Falcao ? On dirait. Il faut d'ailleurs le dire : l'ancien Monégasque n'a pas beaucoup joué et pas beaucoup marqué sous le maillot des Reds (4 matchs, 1 but), mais il a toujours été bon. Voire très bon.


  • Jusqu'où peut-on aller sans défense ?

    Smalling a été très bon samedi dernier, contre Hull. Ne riez pas, cela peut lui arriver. Surtout quand l'adversaire, d'une faiblesse infinie, ne totalise que 22% de possession et 2 tirs au compteur… Au fond, rien n'a vraiment changé derrière. Rojo, Smalling, McNair, Blackett ne donneront jamais une assise solide à l'équipe mancunienne face à un adversaire d'ampleur. C'est comme ça. Alors ? Cela va mieux pour la défense de United, qui n'a concédé qu'un seul but lors de ses trois derniers matchs, surtout parce que cela va autour d'elle. Même privé de Blind, le milieu fait désormais le boulot défensivement. Fellaini a retrouvé ses grandes jambes. Carrick revient bien. Herrera, futur grand, promis, a de l'abattage et un œil. Devant la défense, cela ressemble donc à quelque chose. Derrière ? Aussi, bien sûr. De Gea est sans doute le meilleur joueur du club depuis le début de saison. Signe, quand même, que tout ne roule pas encore à la perfection…

  • Les blessures vont-elles s'arrêter ?

    Samedi dernier, Di María est sorti après vingt minutes de jeu. Et le compteur a pris une unité. Quarante et unième blessure enregistrée par Manchester United depuis le début de saison. Ce soir, contre Stoke, James Wilson, Luke Shaw, Daley Blind, Rafael, Phil Jones et Jesse Lingard seront forfait. Jonny Evans aussi sans doute. Le très en forme Rooney aussi peut-être. Que se passe-t-il ? Pendant l'intersaison, le service médical du club s'est équipé de deux ordinateurs Toshiba censés, à partir des données physiologiques des joueurs, prédire leurs risques de blessures et ainsi aider à diminuer leur charge d'entraînement… Mais l'infirmerie n'a jamais été aussi pleine. Van Gaal, qui avait imposé pendant l'intersaison un rythme intense de double séance quotidienne, a-t-il cramé ses joueurs ? Son style de jeu, impliquant un mouvement permanent et le dépassement de ses fonctions, est-il physiquement plus éprouvant qu'un autre ? Et que fout le préparateur physique piqué il y a quelques semaines à Southampton ? À moins que tout ça ne relève simplement de la malchance ? C'est évidemment tout ça à la fois. Mais prenons les choses du bon côté : si Manchester United est quatrième avec autant de blessés, il y a forcément de l'espoir pour la suite…

    Par Marc Beaugé
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25