Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Manchester United piégé

Invaincus depuis la 1re journée de championnat, Manchester United a chuté face à Tottenham. Opportunistes en première mi-temps, les Spurs ont bien résisté devant des Red Devils déchaînés en seconde période. Avec cette défaite (3-2), les Mancuniens, malchanceux, voient Chelsea s'échapper. Tottenham se replace.

Modififié
Manchester United - Tottenham 2-3
Buts: Nani 51' et Kagawa 53' / Vertonghen 2', Bale 32' et Dempsey 52'

À la poursuite d'une 6e victoire consécutive, les Red Devils se sont inclinés à domicile face à Tottenham. Privé de Vidić, Ferguson avait misé sur un 4-3-3 avec Giggs et Scholes dans l'entrejeu (75 ans à eux deux), ainsi que sur Kagawa en soutien de Van Persie. Côté Tottenham, à signaler la titularisation de Clint Dempsey en numéro 10. Menés 2-0 après une première mi-temps moyenne, les Red Devils ont tout fait pour renverser la tendance dans une seconde période où ils ne sont pas parvenus à venir à bout de Spurs bien regroupés. Et un peu chanceux, hein.

Man U cueilli à froid

En cette fin d'après-midi, le toss met à l'honneur deux Frenchies. Les capitaines Évra et Gallas se sont à peine serré la main que Tottenham ouvre déjà le score. Après un une-deux avec Bale, le Belge Vertonghen s'infiltre dans la surface, résiste à Rio Ferdinand et frappe du droit. Evans se jette et dévie la trajectoire de la balle avec le bras, mais pas assez pour qu'elle ne finisse pas au fond des filets. Hazard, Kompany, Fellaini et maintenant Vertonghen, il va bientôt falloir rebaptiser le championnat anglais la Jupiler Premier League. Le scénario arrange bien les Spurs et ses flèches Lennon, Defoe et Bale, plus à l'aise quand il s'agit de contrer. Manchester United tente de revenir immédiatement, mais Gallas met fin au sursaut d'orgueil avec un joli tampon sur Van Persie. Le Néerlandais mettra deux bonnes minutes à s'en remettre, ce qui laissera le temps aux cadreurs de nous montrer Javier Hernandez prendre enfin place sur le banc des remplaçants. Sûrement la grosse commission.

La suite de la première mi-temps est plutôt contrôlée par des Red Devils qui ont du mal à se montrer dangereux. Jusqu'à un nouveau contre de Tottenham. Après une récupération devant sa surface, Dembélé remonte le cuir jusqu'au rond central où il lance Bale. Le Gallois traverse la moitié de terrain mancunienne en diagonale devant des défenseurs dépassés et ajuste Lindegaard d'une frappe croisée. Et du pied droit en plus. Après six mois d'hibernation, Gareth Bale semble définitivement de retour. Pour le plus grand bonheur de Villas-Boas, plus soulagé que jamais. L'image suivante résume bien les derniers mois (les dernières années ?) de nos deux Français. Bandé à la cuisse, Gallas revient sur le terrain en boitillant pendant qu'Évra foire son centre. Dernière alerte à deux minutes de la mi-temps quand Scholes sert Nani d'un petit retourné dans la surface. Accroché par Jan Vertonghen, le Portugais s'écroule, mais l'arbitre ne bronche pas. Espérons pour Chris Foy qu'il n'aura pas trop énervé l'ailier mancunien qui a déjà mis une droite à un jeune de la réserve dans la semaine.

Trois buts en deux minutes

Entré à la mi-temps à la place de Giggs, Rooney n'attend pas très longtemps avant de se mettre en évidence. Décalé par Van Persie, Wazza centre pour Nani qui coupe la trajectoire et permet à Manchester de revenir dans le match. Des espoirs vite douchés, puisqu'une poignée de secondes plus tard, Defoe lance Gareth Bale dans la surface. Bale oublie Dempsey au centre et la joue perso. Lindegaard repousse sur l'Américain qui marque dans le but vide. Sur l'engagement, Van Persie transperce la défense d'une passe pour Kagawa. Dos au but, le Japonais se retourne grâce à un beau contrôle orienté et enchaîne d'une frappe croisée du gauche. Poteau rentrant. 3-2. La folie. Les montants seront ensuite moins cléments avec les Red Devils, puisqu'à l'heure de jeu, Friedel est sauvé par son poteau sur un coup franc bien enveloppé par Rooney. Dans les tribunes, Roy Hodgson et sa cravate plus large que jamais auront sans doute apprécié...

Tottenham n'arrive plus à sortir de sa moitié de terrain. Le passage de Man U en 4-4-2 (Kagawa est passé sur l'aile gauche) a changé la face du match. Van Persie marque, mais il est hors-jeu, avant de se faire enlever un ballon dans la surface par une main involontaire de Sandro. Le rythme devient fou dans ce qui ressemble désormais à une attaque-défense. Et les Spurs n'arrivent même plus à exploiter leurs rares contres. Alors que le temps défile, Manchester n'arrive pas à égaliser dans cette seconde mi-temps à sens unique. Quand ce n'est pas Friedel qui bloque une frappe ou Gallas (passé aux stands après avoir perdu une lentille) qui dégage de la tête, c'est Carrick qui trouve la barre sur un corner. Welbeck et « Chicharito » entrent en jeu pendant que Villas-Boas ferme, lui, la boutique. Dépités, les supporters mancuniens commencent à lâcher des « fuck off » . Lindegaard monte sur un dernier corner, mais n'est pas Ali Ahamada qui veut. Tottenham revient à une longueur de leurs adversaires du soir, des Red Devils qui glissent sur la dernière marche du podium et comptent désormais quatre points de retard sur Chelsea.

Arnaud Di Stasio
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25