En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Manchester United/Fulham (1-0)

Manchester United, petit mais leader

Mission accomplie pour Manchester United. Comme attendu, les Red Devils ont dominé Fulham (1-0) et devancent désormais de trois points Manchester City. Mais la manière a franchement laissé à désirer.

Modififié
Manchester United/Fulham: 1-0
But : Rooney pour MU

Trop pressé de distancer son honni voisin de City, United a finalement acquis dans la souffrance les trois points qu'il désirait tant. Fulham, plus mauvaise équipe de Premier League à l'extérieur, incapable de marquer un but à Old Trafford depuis 2006, ressemblait pourtant à la proie idéale pour les Mancuniens. Fulham, qui ne peut revendiquer qu'une unique victoire (2003) en camp Red Devil, depuis 1959. Malgré les chiffres en sa faveur, MU doit finalement dire un grand merci à John Arne Riise, auteur d'une flagrante erreur d'appréciation dans les derniers instants de la première période (43e). A la réception d'un centre de Young, l'ex de la Roma manque son dégagement, Evans se trouve à l'affût derrière, et la passe en retrait pour... Rooney, qui tape fort dans la partie supérieure des filets. Vingt et unième but de la saison pour le buffle anglais.

Avec Giggs et Carrick derrière le trapèze Young-Valencia-Welbeck-Rooney, Sir Alex avait clairement misé sur une domination souveraine des siens. Celle qui se produit lors de dix premières minutes, où Fulham semble résigné à subir à dix derrière, avec le seul Pogrebnyak, auteur de cinq buts lors des cinq dernières rencontres, pour occuper Evans et Ferdinand. Les maladresses répétées des attaquants mancuniens conduisent toutefois les Londoniens à réaliser que l'entre-jeu des locaux offre de grands espaces qui ne demandent qu'à être dévorés. Dembele et Dempsey y vont de leurs chevauchées, mais font, au mieux, briller De Gea, sans le mettre véritablement en danger. Fulham s'offre toutefois quelques longues phases de possession, et Manchester United frise l'impuissance, avec un Rooney fantomatique.

La meilleure opportunité mancunienne en première période ? Un retourné de Patrice Evra, geste pas vraiment maîtrisé par le Français, mais pas loin de trouver le fond des filets, après un rebond vicieux. A ce moment-là, la solution pour les locaux semble se trouver sur le banc, avec Scholes pour ambiancer l'axe et Chicharito, pour faire des miettes un festin. Le Mexicain remplace bien Welbeck à l'heure de jeu, mais sa mission consiste alors à doubler la mise, pour lever les dernières incertitudes sur le succès mancunien. Quant à Scholes, il vient prendre le relais de Rooney à la 79e minute. Le jeu des Red Devils ne se trouvera pas vraiment bonifié par l'apport des entrants.

En deuxième période, MU maîtrise davantage son sujet, mais pas suffisamment pour tuer tout espoir chez l'adversaire. Meilleur mancunien ce lundi soir, Valencia se trouve tout près de tuer le suspens à la 47e minute, après avoir amené jusqu'à l'intérieur de la surface une action entamée dans le rond central, mais Schwarzer repousse sa puissante frappe. A la 75e minute, le portier londonien intervient à nouveau sur une sublime reprise de volée d'Ashley Young. Mais United, trop approximatif, peine toujours autant à véritablement déstabiliser Fulham. Au point qu'Old Trafford peut pousser un grand soupir de soulagement quand Danny Murphy, entré en seconde période à la place de Diarra, s'effondre à la 89e minute dans la surface, sans que l'arbitre ne siffle un pénalty. L'ex international anglais est légèrement poussé par Evans, mais en fait trop en plongeant. Ce lundi soir, le service minimum ne doit toutefois compter que peu de détracteurs chez les Red Devils.

Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165