En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée
  3. // Everton/Manchester United

Manchester United ne veut pas se rater

Encore sous le choc de la perte du titre en mai dernier face aux voisins honnis de City, Manchester United reprend sa campagne, ce soir, à Everton, avec une nouvelle attraction : Robin van Persie. Et la victoire comme objectif affiché.

Au lendemain de la signature de Robin van Persie à Manchester United, Wayne Rooney - décidément jamais le dernier à faire dans la galéjade - a envoyé la photo du Batave avec la liquette mancunienne au mondialement connu Piers Morgan, journaliste et fan absolu d'Arsenal, avec la seule mention évocatrice « Hello, Piers Morgan » . La réponse qui a suivi - « Fais pas le malin, tu es maintenant l'attaquant numéro 2 de MU » - du journaliste, a montré à quel point la Premier League est un monde atypique. Où gratte-papiers et joueurs de football peuvent s'envoyer des vannes en travers de la gueule à la vue de tous. Et ça, c'est jouissif. À quelques heures de retrouver le chemin des prés, United a donc envoyé un signal fort aux dix-neuf autres équipes. Sûrement le signal le plus fort depuis l'arrivée de Tévez à City (en provenance de United). Cette année, United veut tout casser. En s'offrant le meilleur buteur du dernier exercice (30 buts) pour l'associer à son dauphin (Rooney, 27 caramels), les Red Devils possèdent le duo d'attaquants le plus craint d'Europe.

Bien entendu, les statistiques et l'association sur la feuille de match ne font pas gagner des matches. D'autant que le nouveau numéro 20 mancunien n'a que deux entraînements collectifs dans les jambes. D'ailleurs, il pourrait débuter sur le banc, ce soir. Pour autant, l'esprit de reconquête est là. Palpable. Avec Van Persie, Sir Alex Ferguson détient dans son équipe un quatuor offensif de premier choix. Rooney (le patron), Van Persie (la star), Welbeck (la pépite) et Hernandez (le super remplaçant). Forcément, les parallèles avec l'escouade de 1999 reviennent dans toutes les bouches (Cole, Yorke, Solskjær, Sheringham) alors que, sur le papier, les deux équipes offensives n'ont strictement rien à voir. Dans le royaume, certaines têtes pensantes n'hésitent pas à en faire une armada insubmersible. C'est le cas de Papy Redknapp, grand pote de Fergie, pour qui cette escouade offensive est « à couper le souffle » .

Vidić, le retour

Mais il ne faut pas se tromper, c'est avant tout en défense que United a perdu son titre. Un secteur pourtant quasiment identique à celui de l'an dernier (même si le latéral gauche de Buttner arrive en provenance du Vitesse pour doubler le poste) et encore assujetti aux blessures (Smalling, Jones et Evans). La seule bonne nouvelle est le retour dans le game de Nemanja Vidić après huit mois sur la touche pour un genou foutu en l'air. Sans son Serbe d'acier, l'arrière-garde mancunienne avait sombré, en dépit d'un très bon Rio Ferdinand. Vidić, c'est une présence dans les duels, une tour de contrôle aérienne et quelques buts plantés sur corner. C'est aussi une aura, de l'expérience et un flip permanent pour les attaquants adverses. Tout ce qui a manqué à MU pendant huit mois. Ou presque. Ce soir, c'est un premier test que vont passer les Red Devils. Vidić devrait être associé à Ferdinand dans l'axe, l'increvable Évra tutoiera le côté gauche alors que Rafael, pas terrible durant les JO avec le Brésil, devrait souffler un peu. A priori, Valencia partira sur le côté droit du back four. Dans l'entrejeu, Scholes a prolongé d'un an et Fletcher revient petit à petit. Histoire de commencer solide, Fergie devrait débuter la saison avec son monsieur propre Michael Carrick et le petit Cleverley, très en forme même si Anderson est toujours dans le coin.

Quant aux deux recrues (Powell et, surtout, Kagawa), elles devront se faire une place. Bref, Man Utd ne doit pas se rater. Surtout à Everton, l'équipe contre qui United a perdu une partie de son titre l'an dernier dans cet incroyable 4-4 à Old Trafford. Ce soir, c'est à Liverpool que ça se joue. Un stade qui réussit plutôt bien aux ouailles de Ferguson (victoire 1-0, l'an dernier, caviar d'Évra, but de Chicharito). En dépit d'une trésorerie dans le rouge, les Toffees ont joué malin sur le marché des transferts (arrivées des attaquants Steven Naismith et Kevin Mirallas, départ de Rodwell pour City, Cahill a pris l'Amérique, lui) et espèrent faire tomber l'équipe la plus titrée d'Angleterre dès le coup d'envoi, en dépit de statistiques peu flatteuses (Everton n’a battu United qu’à 2 reprises lors des 10 derniers matchs à Goodison Park). Si le titre se joue en mars et se perd durant le boxing day, rien n'interdit aux Diables Rouges de bien commencer. C'est toujours ça de pris. D'autant que la semaine prochaine, c'est Fulham qui débarque à Od Trafford. Un Fulham qui vient d'en placer cinq dans la face de Norwich. Qu'on se le dise, il n'y a pas de temps à perdre.


NB : Tricard depuis un an, Berbatov devrait prendre la tangente d'ici la fin du mercato. Macheda et Bebé sont sur la liste des prêts et/ou transferts en cas de grosse offre.

À suivre : le match en direct ce soir sur sofoot.com

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 23 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7