Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. //
  2. // ManUnited/Swansea City

Manchester United ne sait plus y faire

Véritable machine de guerre, United savait tout gérer : les renouvellements de générations, la pression et le sprint final. Le millésime 2012 a fait exactement l'inverse. Alors qu'il reste deux matches pour espérer sauver la saison en accrochant un 20ème titre, MU pourrait-il se relever s'il ne gagnait rien ?

Modififié
Cet après-midi, quand les joueurs de Manchester United rentreront sur la pelouse d'Old Trafford pour y défier Swansea, ils sauront de quoi leur avenir est fait. En effet, Manchester City aura eu la bonne idée de jouer en début d'après-midi contre Newcastle. United connaîtra donc le résultat. Un avantage. Ou pas. Une pression supplémentaire, en tout cas, à deux journées de la fin de cette saison anglaise. Mais, plutôt que de passer son temps à regarder le voisin honni, United doit se reluquer dans une glace. Pour se flageller. Parce que si City termine la saison sur la plus haute marche du podium, il pourra remercier les ouailles de Sir Alex Ferguson. Alors que tout semblait joué à quelques encablures de la fin - United comptait huit points d'avance - MU a préféré tout balancer et se payer une fin de championnat cauchemardesque.

Enfin une relève pour Scholes et Giggs

Sir Alex doit encore se demander comment sa bande a pu galvauder ses huit points d'avance. C'est simple : en la jouant trop facile. Comme en Ligue des Champions contre le FC Bâle. A Wigan ou contre Everton, MU s'est sans doute vu trop beau. Résultat, un point pris en deux matches. Sans parler du derby, dont personne ne voyait United sortir vainqueur. On ne sait comment un club comme celui-ci, avec son expérience et son effectif, a pu s'offrir une fin de saison si hardcore... Difficile de trouver une seule raison. Surtout qu'elles semblent être multiples. Et principalement psychologiques. Au-delà des blessés (Vidic et Fletcher notamment), c'est le collectif qui laisse à désirer. Hormis Wayne Rooney et, à un degré moindre, Phil Jones, Rio Ferdinand et Antonio Valencia, les joueurs ont raté leur saison.

Et pour la première fois depuis longtemps, MU n'a pas maîtrisé le sprint final. C'est con, c'était sa marque de fabrique ! Comme si le mental s'était grippé. Évaporé. Dévoré par le voisin pourtant peu habitué à ce genre d'exercice. City, lui, a réalisé son championnat, et ce peu importe son classement final. United, lui, s'est planté. Et en beauté. Le rappel de Paul Scholes en est le meilleur exemple. Ce club qui savait tout anticiper, tout prévoir, n'a pas réussi à tourner la page du rouquin. Les incessantes prolongations de Ryan Giggs l'attestent également. MU peine à se renouveler. A se projeter. A bien recruter.

Ne rien laisser au Hazard


Alors oui, dans les couloirs d'Old Trafford, on parle déjà transferts. Wesley Sneijder, Marouane Fellaini et, surtout, Eden Hazard. Le Belge est d'ailleurs au cœur d'une bataille entre United et City pour découvrir la Premier League. On ne va pas se mentir, si Eden prend la route des Citizens, United accuserait sérieusement le coup. Il faudra alors se montrer intelligent pour reconstruire. Ne pas revivre l'été 2012 où Fergie n'a pas réussi à trouver son milieu de terrain idéal. On sait déjà qu'il va se délester des poids morts (Berbatov, Owen) et que le petit Français Pogba devrait finalement rejoindre la Juventus. Et pour premier frisson, la venue du Japonais de Dortmund, Shinji Kagawa, qui vient d'annoncer sa venue à MU l'année prochaine. Une première recrue sexy chocolat. En attendant la suite, le public mancunien attend une réponse. Claire et ferme. Car City, lui, ne va pas perdre de temps et va aligner les euros.

En attendant, il reste deux matches à MU pour conserver son titre. 180 minutes pour rêver. Surtout en cas de contre-performance des ouailles de Roberto Mancini à Newcastle. Quoi qu'il en soit, MU devra sérieusement réfléchir en fin de saison, et ne pas se servir du millésime 2012 comme d'un cache-misère. Il semble inconcevable que United puisse (re)vivre une saison comme celle-ci. Et encore, le plus gros chantier n'a même pas été abordé : la succession d'un certain Alex Ferguson. Bon courage.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 38 minutes Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 2
il y a 2 heures Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 8 il y a 2 heures La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall
Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 46 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
À lire ensuite
Shabazz Palaces