Manchester United, le jour d'après

Après la fessée reçue dimanche par le voisin honni de City (1-6), MU panse ses plaies. Et si le mal était plus profond ? Depuis dimanche, les langues se délient et les décisions commencent à tomber.

Modififié
21 21
Au-delà de son rôle de vice-capitaine, Patrice Evra est censé être l'ambianceur musical du vestiaire de United. Depuis le black sunday, le latéral gauche a dû balancer du Gilbert Bécaud dans les oreilles de ses collègues - "Et maintenant que vais-je faire ? Je vais en rire pour ne plus pleurer" -. Le genre de couplet qui sied à merveille au moral des Mancuniens après le viol collectif de dimanche contre City (1-6). Comment se remettre de la plus grosse gifle sportive reçue par Sir Alex Ferguson depuis 25 ans ? La moitié de la ville du Nord de l'Angleterre se pose la question, et la victoire hier soir en Carling Cup, 3-0 face aux inconnus d'Aldershot Town, ne change pas la donne. L'autre moitié de l'agglomération, la plus heureuse, regarde ça le sourire aux lèvres.

Très vite, Fergie a agrémenté son processus de reconquête de fierté. « Cette humiliation aura un impact. Elle va provoquer une réaction. Généralement, on montre notre force, notamment à l'extérieur, lors de la deuxième partie de saison. Nous allons revenir » lâchait le coach sur Sky arès la rencontre. Man Utd n'a plus que son orgueil pour faire bonne figure. Il vaut redresser la barre, et vite. Ça tombe bien, après son succès de mardi en Carling, MU se déplace à Everton ce samedi. Un déplacement délicat. Dangereux. Couperet. Primordial. Salvateur. Car le club est blessé. Dans sa chair. Dans son esprit. Même si le board mancunien n'a pas cherché à victimiser les siens, les coupables commencent à apparaître au grand jour. Evans tout d'abord. Expulsé à la 46ème alors que le score n'était que de 0-1, le Nord-Irlandais est une victime toute trouvée. Ferguson a pointé du doigt sa « jeunesse » . Le numéro 6 est suspendu trois matches. Ça lui apprendra. Plus surprenant, le Daily Mirror révèle que l'entraîneur écossais a été exaspéré par les prestations de Rio Ferdinand et de Patrice Evra, les deux "tauliers" défensifs. Fergie pourrait même se passer de leurs services à Goodison Park en alignant le back four suivant : Smalling-Vidic-Jones-Fabio. Si elle s'avère effective, cette double mise à l'écart risque de faire parler. Surtout pour le Français, indéboulonable chez les Red Devils depuis cinq piges. La fin de cycle ? Peut-être. Ferguson voulait rajeunir son arrière-garde, il ne pensait pas avoir à le faire si tôt. Comment une telle équipe, avec autant d'expérience, a-t-elle pu flancher de la sorte ?

Sneijder, le retour de la rumeur

Sur le match de dimanche, City a été discipliné, réaliste, volontaire, génial dans son expression collective et tactiquement supérieur aux locaux. Mais surtout, il s'agissait d'un petit United. Depuis sa probante victoire contre Chelsea début septembre (3-1), MU patine. Contre Norwich, Galati ou même à Liverpool, Manchester a été nul. Emprunté. Lent. Quelconque. Le milieu de terrain ne pressait pas et ne défendait qu'avec parcimonie. Brillants, pour ne pas dire géniaux, en début de saison, Young, Nani et surtout Anderson tirent actuellement la langue. C'est clair, il manque un taulier au milieu de terrain. Un aboyeur. C'est anormal que le meilleur élément défensif du club s'appelle Phil Jones, 19 berges, débarqué cet été de Blackburn.

Finalement, le retour de la rumeur Wesey Sneijder est presque logique. Depuis dimanche, certains médias britanniques parlent d'une offre de 46 millions d'euros pour le prochain mercato hivernal. Une manière de combler le retard sur City, qui avec Silva et Nasri possède deux organisateurs hors pair, là où MU n'a pas comblé le départ de Scholes. Surtout, United doit réapprendre à gagner. Un discours véhiculé par Darren Fletcher après la branlée dominicale. « Personne ne veut perdre avec une telle différence au tableau d'affichage. Le seul point positif est que, quel que soit le score, victoire ou défaite, c'est toujours le même nombre de points qui est distribué. C'est certes un mauvais résultat mais la saison est loin d'être terminée. Nous devons absolument réagir. » . Ça passe par un déplacement compliqué en championnat à Liverpool pour y défier les Toffees. Surement sans Patrice Evra et son iPod. Un Pat Evra qui doit sérieusement commencer à fredonner "Et maintenant que vais-je faire ?"...

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Man Utd ou l'arroseur arrosé. Après en avoir foutu une belle à Arsenal, voilà qu'ils goûtent aux affres de l'humiliation.
Sur, dur, Sir Alex...
The Word Wizard Niveau : District
Bref je sais ce que ca fait d'être un supporter d'arsenal.

Au delà de la prestation catastrophique de l'équipe, Ferguson a completement foiré sa compo son coaching etc...

Rio a été complètement à la masse (depuis pas mal de temps il faisait illusion)

Bref on oublie. On va faire un beau lieu commun, mieux vaut une Défaite 6-0 que 6 défaites 1-0
dégage evra... plus personne ne veut de toi !

retourne dans le bus et restes y !
The Word Wizard Niveau : District
Merci bud light.

Ton commentaire est comme ta bière : Light
Qualifier la victoire contre Chelsea de "probante" ... Mouai ...

Les évènements en faveur de Man U se sont accumulés sur ce match, s'ajoutant ainsi au piètre réalisme des Blues durant ces 90min (Torres et Ramires, si vous me lisez). Si on ne s'arrête pas qu'au score, la victoire devrait plutôt être qualifiée de "poussive".

Enfin bref, comme The Word Wizard, je qualifierais le coaching de SAF de catastrophique. Quelle idée d'aligner Evans sur un tel match ... Puis gonfler un peu plus son milieu de terrain ne lui aurait pas fait de mal.
The Word Wizard Niveau : District
D'accord avec Lamps

Contre Chelsea, on a été meilleur mais le score est sévère, la sérénité défensive n'y était pas du tout.

Lamps, (vu ton pseudo je suppose que tu es supporter de Chelsea) dis moi si tu me suis mais j'ai la vague impression que notre début de saison ressemble au votre de l'année dernière.

Bref, je ne vois pour autant pas City champion, pour moi chelsea est le mieux placé, constant, bien mené, et surtout à l'abri des spots, contrairement a United.
perso elle m'a bien fait marrer cette taule, ne serait-ce que pour dégonfler un peu le melon de ce gros c.ul d'Evra. et puis bon, SILVA quoi. bigger than life.
@TWW : Effectivement, les deux débuts de saisons sont à peu près similaires. Des branlées dès le départ, puis on accuse le coup et le doute entre dans chaque joueur ...

Mais en approfondissant l'analyse, je ne pense vraiment pas que Man U suivra le parcours de Chelsea l'année dernière par rapport à deux points essentiels :

- Le coach : Ancelotti a très vite fait part de ses limites tactiques, et ce même l'année du titre. Il s'est entêté sur quelques matches à vouloir instaurer son 4-4-2 et ce fût un échec probant, puis il est resté sur les bases de ses prédécesseurs (4-3-3 à l'ancienne) en profitant dans formes conjugués de Drogba et de Lampard (à eux deux, ils sont sur plus de la moitié des buts de Chelsea qui avait battu le record cette année)

- Les blessures : Man U n'est jamais épargné par les blessures, mais l'année dernière, Chelsea a mis la barre très haute. Entre les longues blessures (Lampard, Drogba, Bosingwa, Alex, Benayoun...) et les joueurs accumulant les pépins (Terry, Essien...), difficile de mettre quelque chose de concret en place.


Je ne me fais pas de soucis pour Man U qui rebondira très vite. Chaque année où les Red Devils sont champions, ils ont une série de match où ils accusent le coup avec des victoires poussives. On parlait de victoires de champion (et c'est normal je trouve). Aujourd'hui, il y a eu un accident de parcourd, et beaucoup parle de mauvaise période... J'y crois moyen !
Lyms
Je ne m'en fais pas pour Man Utd, la situation n'est pas la même qu'à Arsenal, où le problème là-bas est une question d'effectif.. J'ai plus eu l'impression de voir une équipe qui se voyait déjà gagnant face à City, et qui s'est écroulé mentalement dès le premier but !
Je suis surtout d'accord avec l'article sur la venue de Sneijder qui ferait vraiment du bien aux diables rouges.
André> Le melon d'Evra, le melon d'Evra. On pourrait parler de la "meloneraie" de City qui ne compte pourtant qu'un unique trophée en 30 ans...
The Word Wizard Niveau : District
@lamps

Ancoletti avait surtout un groupe qui était limité tactiquement.
Je m'explique : Chelsea est certes une mécanique bien huilée mais qui n'existe que depuis MOU et son 4 3 3 / 4 5 1 , or Ancelloti avait pour habitude a Milan de changé (4 2 3 1, 4 3 1 2 , arbre de noel etc...) et les joueurs de Chelsea n'étaient pas fait pour ce modele , après oui Ancelloti n'aurait peut être pas du s’entêter.

Je ne me fais pas de soucis pour Man Utd, quand je vois le nombre de points perdus bêtement l'année dernière.
Le pire c'est lors du dernier titre de chelsea , avec des points stupides (défaite a domicile face a Burnley par exemple)
et surtout l'abberation de Ferguson d'avoir titularisé rooney face au Bayern... (en voie de guérison) qui s'était blessé (en gros il était ciblé) et avait loupé les derniers matchs (notamment un 0-0 contre blackburn, ou on aurait pu rattraper Chelsea, et ou Berbatov avait tellement nul)

Après city n'est pas le nouveau Chelsea, Mou n'a jamais recruté de stars, encore moins betement, en empilant les joueurs.

City (malgré tout leur talent) ce ne sont que des noms, chelsea y avait un projet
luckystar Niveau : CFA
Lâchez un peu le melon d'Evra. Sa carrière, je la souhaite à beaucoup de petit jeunes soit disant bien plus fort.

Concernant le match, malgré le match médiocre de MU, il ne faut pas oublier qu'il n'y avait qu'1-0 avant l'expulsion et 3-1 à 5 min. de la fin. Donc, oui, ils se sont fait dominés mais l'écart est loin d'être aussi flagrant que le score ne l'indique. Il y a eu aussi une réussite insolente de City sur la fin et, c'est ça qui est incompréhensible, personne pour fermer la boutique chez MU, plutôt que de se lancer à l'attaque et prendre des contres de pupille trois fois de suite. Je pense qu'avec Roy Keane, Dzeko à 4-1, il passe plus le rond central.

MU sera dans la lutte pour le titre, mais qui sait, ces points perdus vaudront peut-être cher ?
@TWW : "Ancoletti avait surtout un groupe qui était limité tactiquement"

Je ne suis pas vraiment d'accord avec toi sur le coup, je remet plus la faute sur Ancelotti. Guus Hiddink, quand il a assuré l'interim, il avait quasiment le même groupe à sa disposition et ça ne l'a pas empêché de mettre en place différents dispositifs tactiques pour le résultat que l'on connait. En même temps, Hiddink est un génie !

Sinon, au sujet de ta derniere phrase concernant le projet de Chelsea à l'arrivée Abramovitch, je suis content de voir qu'il existe des personnes qui le comprennent. Je n'ai pas attendu l'arrivée du russe pour supporter les Blues, et les gens (qui la plupart ne connaissaient pas le club avant 2004...) ont du mal à assimiler le fait que quand tu termines régulierement dans les places europeennes, il faut savoir mettre des moyens à hauteur de tes ambitions pour pouvoir franchir le dernier pallier qui fera de toi un grand du championnat. Certes le club a dépensé beaucoup d'argent, mais Mourinho a toujours recruté intelligemment (cf le nombre de joueurs provenant de la ligue 1)
The Word Wizard Niveau : District
Je ne connais pas assez chelsea pour te contredire, mais après Hiddink la tactique c'est pas spécialement son fort, ce mec c'est un Fergie, il délègue la tactique et ne gère que les hommes (cf Corée/australie)

Bien que je ne sois pas fan de Chelsea, les rares erreurs de recrutement sont à imputés à Ranieri (départ de Gronkjaer, arrivée de Veron) et pas a Mourinho d'ailleurs de mémoire je ne vois pas quelle erreur de casting ce dernier à fait.
Celles qui s'en rapprochent le plus Ballack et Malouda (donc erreur a nuancer, ce ne sont pas des flops non plus) étaient des choix d'abramovitch.

En tout cas pour moi fan de MU, si chelsea est un rival et est donc honnis, c'est un nouveau riche cohérent, pas comme city. En dépit du viol de dimanche, le projet de city je le vois pas trop.
L'équipe est tellement porter vers l'avant qu'il manque un 6 devant la défense. Vidic et Ferdinand eux ne vont pas assez chercher leur attaquant s'il décroche. Après j'aimerais voir des joueurs qui se déplacent plus, plus imprévisibles sur les ailes. Surtout Young qui est un très bon mais le jeu de l'équipe devient quand même cramé. Sauf si Rooney et Nani sont en furie.
Miles Morales Niveau : DHR
Ancelotti est clairement limite tactiquement et ne sait pas gerer les egos.

Mais si le probleme de MU venait en fait de... Ferguson?! Le vieux rougeot est depasse depuis des annees. Sa disposition tactique lors de ses deux dernieres finales de CL le prouve: memes erreurs au milieu contre le Barça, meme entetement, meme punition.
Il faut aussi dire que le nouveau projet de jeu de Man UTD, à savoir de tenir le ballon et dominer à outrance, est relativement incompatible avec les attaquants de profondeur que sont Welbeck et Hernandez.
Si quelqu'un a une explication concernant la mise à l'écart de Berba...
Ce joueur avait de l'or dans les pieds, et on parlera de lui comme aujourd'hui on parle de Berkgamp.

Pour le match contre City, le problème de l'aboyeur est pour moi un faux problème. Scholes ne jouait plus tant que ça l'an dernier, Giggs n'a jamais vraiment aboyé.
Et Ferdinand a toujours été très calme.
On peut par contre voir les limites d'Evans qui n'est pas au niveau Champion's, et c'est pas une nouveauté.
luckystar Niveau : CFA
C'est pas uniquement en terme d'aboiement mais aussi en terme de fautes utiles au milieu, rester devant le ballon, sens tactique pour rééquilibrer le bloc...
En fait MU domine outrageusement les équipes qui les laissent jouer. Si on regarde bien, les teams qui embêtent le plus Fergie sont souvent celles qui les bousculent physiquement. Je pense notamment à Chelsea mais aussi à ce ManCity qui est franchement très musclé (+ un p'tit magicien qui fout la merde). C'est là que je vous rejoins avec l'aboyeur. Avec Roy Keane, l'équipe était moins "secouée" et avait plus de répondant. Je pense qu'un joueur de ce profil aurait aussi été utile contre le Barça. Il n'y a qu'à voir la difficulté de l'équipe d'Espagne a battre la Hollande et ses milieux cannibales en finale de coupe du monde :p

Par contre je suis pas d'accord pour dire que Welbeck est un attaquant de profondeur. Il a un bagage technique et physique costaud et on l'a souvent vu conserver / temporiser / provoquer. C'est pas vraiment le même profil que Chicharito.
En fait United déconne depuis la blessure de Cleverley.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
21 21