1. //
  2. // Boxing Day

Manchester United en voie de rédemption

C’est lundi, c’est encore Noël, c’est football. Pas très logique, mais c’est comme ça que les choses fonctionnent en Angleterre. Manchester United, victorieux lors de 14 de ses 15 derniers Boxing Day, tentera de confirmer son redressement et de mettre la pression sur son voisin toujours plus convaincant. Le point sur les enjeux de la journée.

0 3
Il aura fallu un cataclysme pour que tout rentre dans l’ordre. L’élimination à Bâle, couplée à la grave blessure de Vidic, laissait augurer une saison d’une tristesse infinie pour les Red Devils. Force est de constater que cette défaite en Suisse (la seule de la saison concédée en déplacement) a eu l’effet inverse. Manchester United présente, sortie après sortie, un visage de plus en plus conquérant, comme si la déroute du Parc Saint-Jacques avait ressoudé les Mancuniens, plus que jamais lancés à la poursuite du rival et voisin de City. Mieux, il aura fallu attendre que le défenseur serbe se blesse pour que Evans s’affirme enfin. Responsable voire coupable sur beaucoup de buts encaissés par son équipe en début de saison, le Nord-Irlandais s’est sorti les doigts et son entente avec un Ferdinand lui aussi bien revenu après un passage difficile offre pas mal de garanties : malgré six buts encaissés en un seul match, Manchester United présente la meilleure défense du Royaume. Mieux, l’arrière garde mancunienne n’a cédé qu’à une seule reprise dans le jeu depuis la débâcle du derby.

Oui, ces Red Devils se rétablissent à vitesse grand V et pourraient bien revenir des abysses encore plus fort, comme en témoignent leurs récentes promenades sur les pelouses de QPR et de Fulham. Un dernier indice, pour la route ? MU, champion en titre, compte à ce jour déjà deux victoires à l’extérieur de plus que sur l’ensemble de la saison dernière… La réception de Wigan devrait confirmer ce redressement, à condition d’éviter le contrecoup physique, d’autant que Fergie ne peut plus vraiment se permettre de faire tourner son effectif comme à son habitude durant le rush de Noël. Son squad est en effet décimé par les blessures. Aux forfaits de Vidic, des jumeaux Da Silva, de Cleverley, d’Anderson, et de l’absence à durée indéterminée de Fletcher s’est ajouté celui d’Ashley Young, sorti sur blessure à Fulham mercredi alors qu’il remplaçait déjà Phil Jones, victime d’un coup sur la pommette… Gagner et gérer, voilà tout l’enjeu de l’après midi à Old Trafford.

Assurer le Big Four

Rien à voir avec l’incroyable spirale positive que connaît Manchester City. A l’heure actuelle, les soucis de Mancini se résument à faire plaisir à tout le monde, alors que son équipe présente un temps de passage époustouflant après 17 journées. Pour preuve, Tottenham, qui affiche un total de points qui lui aurait permis d’être leader il y a un an, pointe aujourd’hui à neuf longueurs des Citizens, à la troisième place (certes avec un match en moins). Les Sky Blues essaieront d’enchaîner une énième ballade sur la pelouse de WBA, qui reste toutefois sur deux victoires de rang, alors que Chelsea tentera de suivre le rythme infernal des deux Manchester en venant à bout de Fulham, en ouverture de la journée. Si les Blues peinent à convaincre, ils parviennent néanmoins pour le moment à sauver l’essentiel : leur présence dans le Big Four.

C’est aussi à eux que l’on doit le retour du suspense en Premiership. Dans le sillage d’un Sturridge frisson, ils sont pour le moment la seule formation à avoir vaincu l’ogre Citizen. Liverpool a quant à lui l’occasion de rendre son bilan à Anfield un peu plus présentable (seulement dix buts inscrits pour trois victoires) avec la réception de la lanterne rouge, Blackburn. Hype de l’automne, Newcastle n’a plus gagné depuis le 5 novembre. Le Reebok Stadium de Bolton semble le bon endroit pour se refaire une santé. Arsenal et Tottenham joueront mardi.

Toutes les rencontres

Par Marc Hervez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Manchester United est selon moi le club le + régulier de l'Histoire de ce sport. En moyenne, une mauvaise saison pour cette institution correspond à une 3ème place... Juste énorme !
Toute une philosophie Nico, enseignée par ce génie de Fergie !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Top 10 : Cadeaux de Noël
0 3