1. //
  2. // 16e journée
  3. // Aston Villa/Manchester (0-3)

Manchester United en mode Champions League

Après deux défaites consécutives, Manchester United s'impose facilement sur la pelouse d'une très moyenne équipe d'Aston Villa (0-3). Grâce à un doublé de Welbeck en début de match, les Red Devils ont plié le match avant de gérer tranquillement la rencontre.

Modififié
3 9
Aston Villa - Manchester United : 0-3
Buts : Welbeck (15e et 18e) et Cleverley (51e) pour Manchester United.


Depuis le début de la saison, Manchester United a tendance à afficher deux visages diamétralement opposés. Impériale en Champions League (invaincue et première de sa poule), la formation de David Moyes galère en Premier League. Neuvièmes avant la rencontre, les Red Devils n'avaient plus connu la victoire en championnat depuis plus d'un mois et restaient même sur deux revers. Cet après-midi, United s'est imposé tranquillement à Villa Park (0-3), un succès scellé dès le quart d'heure de jeu grâce à un doublé de Danny Welbeck en l'espace de trois minutes. Face à une opposition très faible, Manchester United n'a pas eu besoin de forcer pour se relancer, se contentant de gérer le rythme contre une équipe d'Aston Villa jamais dangereuse. Les Villans restent, eux, bien calés dans le ventre mou de la Premier League (11e).

Boulevards dans la défense des Villans

Avec Cleverley et Giggs devant la défense, les Mancuniens ne parviennent pas à tenir le ballon. Pire encore, dans cette entame à sens unique, Albrighton oblige De Gea à se coucher à deux reprises, la deuxième après un cadeau d'Évra. Mais au quart d'heure de jeu, deux déboulés côté droit viennent calmer les ardeurs des Villans. Januzaj catapulte un centre de Rafael sur le poteau droit de Guzan, le ballon revient dans les pieds de Welbeck qui marque dans le but vide (0-1). Seulement trois minutes plus tard, Cleverley profite d'une relance hasardeuse de Baker pour lancer Valencia. L'Équatorien centre fort à ras de terre pour Welbeck qui coupe la trajectoire du gauche pour y aller de son doublé (0-2). L'attaquant anglais n'avait plus scoré depuis la première journée de championnat lors de laquelle il avait déjà signé un doublé. Les premières minutes ne sont plus qu'un lointain souvenir, les hommes de Paul Lambert ont complètement coulé. Sur un nouveau festival de Valencia, Wayne Rooney puis Welbeck sont tout proches de mettre fin aux (minces) espoirs de remontée des supporters locaux. Aston Villa refait quelque peu surface avant le retour aux vestiaires, mais les coéquipiers de Gabriel Agbonlahor doivent se contenter de tentatives aussi lointaines que désespérées.

Retour de Fletcher

La seconde période commence par un coup d'épaule d'Agbonlahor dans le dos de David de Gea. Mais ne voyons pas dans cette action le début d'une révolte d'Aston Villa, le portier espagnol se fend d'un gros « Puta » et Manchester United triple la mise dans la foulée (51e). Tom Cleverley récupère le ballon dans le camp adverse, s'appuie sur Rooney et ajuste Brad Guzan d'un plat du pied côté fermé (0-3). Embêté depuis de longs mois par une rectocolite hémorragique (ne vous aventurez surtout pas à taper ces deux mots dans Google Images), Darren Fletcher a effectué son retour sur les terrains après une année sans jouer. C'est à peu près le seul temps fort mancunien jusqu'à la fin du match. Aston Villa s'installe dans la moitié de terrain des joueurs de David Moyes, sans véritablement se montrer dangereux. United attend la fin du temps fort et reprend le contrôle du ballon pour gérer tranquillement les dix dernières minutes de la rencontre. Et enfin signer un premier succès après 4 matchs sans victoire. Moyes va enfin pouvoir dormir cette nuit.

Par Arnaud Di Stasio
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

" Jones ont est filmé bordel de dieu "
Ryan Giggs
"ne vous aventurez surtout pas à taper ces deux mots dans Google Images"

Fallait pas me dire ça ...

A ceux qui lisent ce commentaire avant de lire l'article (je sais pas s'il y en aura) ne faites pas comme moi, ça vous évitera un vomis...
Joli de revoir Fletcher, il en a chié pour revenir sur les terrains....
Message posté par Nath22
"ne vous aventurez surtout pas à taper ces deux mots dans Google Images"

Fallait pas me dire ça ...

A ceux qui lisent ce commentaire avant de lire l'article (je sais pas s'il y en aura) ne faites pas comme moi, ça vous évitera un vomis...



ha ha! Le mec galère depuis environ 2 ans ac cette maladie regrettable, il était un temps question qu'il arrête sa carrière. le prends pas mal mais qq'chose me dit que t'as pas lu les délires pondus sur sf à ce propos...

http://www.sofoot.com/fin-de-carriere-p … 59369.html

je suis heureux qu'il puisse rejouer, espérons qu'il ne rechute pas.
MindTheGap Niveau : CFA
Ok c'est cool, victoire de Man Utd mais alors impossible de savoir à quoi ils jouent à part s'en remettre à Valencia et Rooney. Giggs fait peine à voir.
Enfin une victoire pour MU qui fait plaisier. Continuez comme ça ;-)
Pas d'article sur la branlée que Liverpool a collée a tottenham ?
Comme Mooks, faut que les Reds en mettent combien a White Hart Lane pour qu'on ait droit a un article ? Même pas une brève les gars quoi... Pourtant l'équipe a régalé en plus.
kickandbrush Niveau : DHR
Wtf liverpool met un score de baby au Spurs et pas une phrase bande de branleurs ?! Ok vous pouvez jouer l'excuse de la surprise mais la ...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 9