1. // Premier League – 37ème journée

Manchester United couronné

Parfois, les jours de sacre ne sont pas les plus jolis. Contre Blackburn, qui a mené pendant près d'une heure la rencontre, Manchester United s'est assuré du titre de champion d'Angleterre sur un simple pénalty. En bas de tableau, la lutte se poursuit, avec une pelle de buts.

Modififié
0 3
Blackburn / Manchester United : 1-1


Buteurs : Emerton (20è) pour les Rovers ; Rooney (73è, sp) pour les Red Devils

Il paraissait qu'en Premier League, on se battait jusqu'à la dernière minute pour la victoire. Pas cet après-midi à Ewood Park en tout cas, avec dix dernières minutes de passe à dix qui arrangeaient tout le monde. Il ne s'agissait de ne pas prendre de risques, surtout pas avec deux gardiens de bas-étage dans les cages. Kuzszcak a semblé découvrir son corps et ses jambes en première mi-temps et Paul Robinson se montrait maladroit comme un bleu dans sa propre surface, fauchant Hernandez qui n'attendait que le contact. MU a donc récupéré le point qui lui manquait et remporte cette Premier League 2011. Depuis ce 14 mai 2011, Manchester United est donc le club le plus titré du royaume (19 titres dont 12 avec Ryan Giggs, dépassant désormais Liverpool) et vise le doublé avec une finale de C1 à jouer. Le match avait beau de ne pas rentrer dans les annales du beau football (les coup-francs de 60 mètres joués par Robinson dans la boîte, les confiscations de balle stériles des Red Devils, le tacle d'Emerton sur un poteau de corner, les contrôles au pied de Kuzszcak), il n'aura pas empêché Wayne Rooney de déclarer une nouvelle fois son amour à la poésie britannique, juste après son égalisation, avec un désormais habituel « Fuck Off ! » .



West Bromwich / Everton : 1-0


Buteurs : Mulumbu (10è) pour les Baggies

Match ouvert à West Brom où les défenses ont ouvert les vannes mais les attaquants manqué de précision et l'arbitre d'une juste appréciation pour une main non-sifflé de Scharner dans sa surface, pour faire gonfler le score d'une rencontre que ne méritait que ça. West Bromwich a au moins fait sauter un verrou qu'il n'arrivait pas à forcer depuis 17 rencontres, un record : la cleansheet. Et Everton n'a définitivement plus aucune chance de jouer l'Europe l'année prochaine. Les Toffees auraient sans doute préféré meilleur cadeau pour le 350è match de David Moyes à la tête du club de Liverpool.





Blackpool / Bolton : 4-3


Buteurs : Campbell (9è), Puncheon (19è, 45è), Adam (63è) pour les Seasiders ; Davies (6è), Taylor (24è), Sturridge (53è) pour les Wanderers

Pour terminer sa saison à Bloomfield Road, Blackpool aura encore offert du spectacle, peut-être le dernier de l'année 2011 en Premier League. Car malgré cette victoire arrachée à l'heure de jeu, les Seasiders restent relégables et devront jouer leur survie dans l'élite, à Old Trafford en clotûre. Ils auront sans doute un œil sur le résultat de Birmingham dimanche, actuel 17è mais avec le même nombre de points et une avance de trois buts au goal-average.



Sunderland / Wolverhampton : 1-3


{Buteurs : Sessegnon (34è) pour les Black Cats ; Craddock (22è), Fletcher (54è), Elokobi (78è) pour les Wolves }



Le spot était idéal pour les Loups de McCarthy dans leur opération maintien en Premier League. Sunderland n'a plus rien à jouer cette saison et le Stadium of Light n'est plus la citadelle imprenable qu'elle était en début de saison. Les locaux n'avaient donc plus rien à défendre pour cette 37ème journée. Et Wolverhampton a su en profiter pour prendre trois points inestimables pour leur maintien, grâce à une fronde collective entamée par un dénommé Craddock. L'équipe de Ronald Zubar aura toutes les cartes en main pour s'assurer son avenir en Premier League contre un autre mort de faim, samedi prochain, Blackburn.





Ronan Boscher

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aussi triste que je sois, toutes mes félicitations aux red devils, belle équipe depuis bien longtemps méritant amplement son titre! Bravo à cette équipe, qui malgré la thune reste aussi fière de certaines valeurs et respecte ses magiques anciens.

Maintenant, à tous les détracteurs des gunners, un simple fait: S'ils n'ont rien gagné depuis 7 ans, ça en fait quoi 21 que les reds n'ont plus été champions??

Pour une telle équipe, se faire rattraper puis dépasser par un seul coach, passé de 6 à 19 titres depuis 1990 quand les reds faisaient du surplace, autant c'est beau pour ManU autant c'est scandaleux pour Liv'pool !!!

Les riches putes de chelsea et Mcity peuvent trépigner, la PL n'en sera que plus belle dès que les reds reviendront vraiment au premier plan, et je leur souhaite de tout mon coeur! Les devils ont besoin des reds et d'arsenal pour être beaux!
Grandé, bon who's next ? les culés catalans, on arrive.
clemoloso cest toi la pute ici...s.a.l.o.p.e
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Une Liguilla assoiffée
0 3