En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e journée
  3. // West Brom/Man United (2-2)

Manchester United cale à West Bromwich

Peu inspirés offensivement et toujours aussi fébriles derrière, les Red Devils peuvent se réjouir du match nul (2-2), finalement arraché sur la pelouse de West Bromwich Albion. Qu'on se le dise, Van Gaal a encore du travail.

Modififié

West Brom. - Man. Utd
(2-2)

S. Sessègnon (7'), S. Berahino (65') pour West Bromwich Albion , M. Fellaini (49'), D. Blind (87') pour Manchester United.


Incapables de gagner à l'extérieur en championnat depuis le 5 avril dernier et une victoire 0-4 à Newcastle, les Red Devils avaient à cœur de mettre un terme à cette triste série. Triste, comme le visage affiché par les hommes de Louis van Gaal ce soir aux Hawthorns. Toujours aussi naïfs défensivement et peu inspirés dans la création, à l'image d'un Mata qui erre de plus en plus comme une âme en peine, les Mancuniens peuvent se réjouir du match nul, arraché, au mental, face à une équipe de West Bromwich compacte et réaliste.

La praline de Sessègnon


Saido Berahino donne le coup d'envoi du match et d'entrée, West Bromwich tente de déstabiliser la défense mancunienne par l'intermédiaire de Sessègnon, qui centre en retrait pour Gardner, dont la frappe est repoussée par la défense. Les supporters des Baggies donnent rapidement de la voix et les joueurs d'Alan Irvine mettent la pression sur la charnière des Red Devils. Sur un dégagement anodin, Wisdom récupère le ballon à droite, remonte une moitié de terrain et centre pour Stéphane Sessègnon qui, à l'entrée de la surface, place une superbe frappe sans contrôle dans la lucarne de De Gea (1-0, 8'). Un but qui réveille quelque peu les hommes de Van Gaal et, dans la foulée, Di María lance Van Persie dans la profondeur, mais sa reprise trop appuyée est facilement détournée par Myhill. Cherchant à tout prix à revenir au score, les Red Devils abusent de longs ballons, souvent inefficaces. Sur l'un d'entre eux, Di María parvient à se retourner, mais sa frappe est bien bloquée par le portier gallois. De son côté, West Brom joue sa chance à fond et n'hésite pas à attaquer à l'image d'un duo Sessègnon - Berahino très percutant. La domination mancunienne est plutôt stérile, même si Di María tente de faire la différence d'une frappe du gauche à l'entrée de la surface, une nouvelle fois détournée par le portier remplaçant des Baggies. (31'). Les hommes de Van Gaal poussent néanmoins, et sur une erreur de Lescott, Van Persie oblige Myhill a une nouvelle parade (37'). Stériles offensivement, fébriles derrière, les Mancuniens rentrent au vestiaire logiquement menés par un adversaire qui, à défaut d'être spectaculaire, s'est montré très réaliste.

Les Diables retrouvent leurs démons


La seconde période débute sur un tout autre rythme. Les Mancuniens posent le pied sur le ballon, et sur un centre de Di María, Fellaini, tout juste entré à la place d'Herrera, enchaîne amorti de la poitrine, crochet du droit et frappe puissante qui surprend parfaitement Myhill (1-1, 48'). Splendide. Beaucoup plus entreprenants, les hommes de Van Gaal accélèrent, provoquent et tentent de doubler la mise rapidement. Sur une touche, Januzaj, qui fêtait sa première titularisation cette saison, lance Rafael dont le centre à ras de terre est dégagé en catastrophe par Wisdom devant sa ligne. Asphyxiés, les Baggies se montrent une nouvelle fois ultraréalistes lorsque Berahino, bien lancé en profondeur et couvert par Rafael, largué tactiquement, remporte son duel face à De Gea en ouvrant bien son pied, signant ainsi son sixième but en Premier League (2-1, 65'). Un but qui fait retomber quelque peu les hommes de Van Gaal dans leurs travers. Mais sur un nouveau centre dans la surface, Pocognoli détourne le ballon de la main involontairement, que Mike Dean ne sanctionne pas. Dans la foulée, Van Persie effectue un superbe enchaînement contrôle de la cuisse gauche puis volée du droit, mais celle-ci s'écrase sur le montant (73'). Si les Red Devils souffrent, les ressources mentales, marque de fabrique du club, sont toujours là. À l'entrée de la surface, Daley Blind enroule une belle frappe du gauche qui trompe parfaitement Myhill (2-2, 86'). Les Diables poussent, mais ne trouvent pas la faille. Malgré dix belles dernières minutes, United ne se rassure pas avant d'enchaîner avec la réception de Chelsea et le derby mancunien. Deux matchs qui pourraient se faire sans Di María, sorti blessé à une cuisse. Un nouveau casse-tête pour Van Gaal.

Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
il y a 7 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9