1. //
  2. // 9e journée
  3. // Chelsea/ManUnited

Manchester United, bête blessée

Depuis plus d'un an, Manchester United emmagasine les blessures assez sérieuses. Notamment dans son secteur défensif. À l'heure d'affronter Chelsea, Sir Alex Ferguson doit se passer de trois défenseurs centraux sur les cinq que compte son effectif. C'est ballot.

Modififié
0 6
S'il y a bien un championnat que Manchester United n'a pas laissé filer l'an dernier, c'est celui des blessures. C'est simple, sur le dernier exercice, MU comptabilise 39 blessures significatives (soit plus de deux semaines d'indisponibilité) pour un total de 1681 jours d'absence. Sur un seul effectif et pour une seule saison, c'est énorme. À titre d'exemple, le champion City n'a compté que sept blessures significatives, et Chelsea treize. Oui, dans de telles conditions, difficile de lutter jusqu'au bout. Et la saison actuelle commence à prendre la même tournure, notamment dans le secteur défensif où Phil Jones et Chris Smalling sont toujours à la rue, rejoints récemment par Nemanja Vidić (qui avait déjà manqué huit mois l'an dernier). Actuellement, Sir Alex Ferguson est obligé de faire avec le corps malade de Rio Ferdinand et la jeunesse de Johnny Evans pour composer une charnière centrale.

Contre Braga, Fergie a dû laisser au repos l'ancien de Leeds pour aligner une défense centrale Carrick-Evans. Pour le déplacement à Chelsea, Ferdinand devrait revenir dans le game, mais l'ancien défenseur le plus cher de l'Histoire n'est plus la merveille d'antan. Ses relances sont toujours aussi belles, mais sa vitesse et son placement commencent à s'effriter. Lors de la victoire contre Stoke City, le week-end dernier, il se fait humilier sur le second but des visiteurs. Gênant. L'absence du capitaine Vidić se fait ressentir... Mais c'est surtout le jeune Phil Jones qui se fait attendre. Révélation défensive de l'an dernier, à seulement 20 piges, l'homme au patronyme le plus classique d'Albion se remet d'une grave blessure au genou qui l'a déjà privé d'Euro. Pour Ron Atkison, ancien coach de MU, l'absence de l'ancien des Rovers est la source principale des maux défensifs de United. « Ils ont de nombreuses absences dans le secteur défensif, mais je pense que Jones est un gros manque, avance-t-il sur la BBC. Il est très bon sur le côté droit et rassurant dans l'axe. Même en milieu défensif, il est énorme. Il est fort, bon de la tête et très adroit dans la relance. » Bonne nouvelle pour Fergie, le gamin devrait être rétabli pour Arsenal, dans quelques semaines.

Une machine qui détecte les blessures six mois à l'avance

Quant à Chris Smalling, il a repris l'entraînement, mais ne devrait pas revenir avant le prochain match. Clairement, les blessures, notamment défensives, sont un frein au succès éventuel du club le plus titré du Royaume. À titre de comparaison, que ferait City sans Kompany et Lescott ? Ou Chelsea sans Cahill et Terry ? Pourtant, les patrons de MU ont peut-être trouvé la solution afin d'éviter de s'ingurgiter une plaquette de Guronsan avant chaque match. Pour 25 millions de livres, MU vient de signer un accord avec Toshiba pour la livraison d'un équipement ultra moderne pour son centre médical. A priori, le staff médical mancunien serait alors capable de détecter une blessure près de six mois à l'avance. Notamment en fonction des examens quotidiens réalisés sur les joueurs afin de suivre l'évolution de leur carcasse via IRM. Un ligament qui siffle à gauche, un genou qui grince à droite. Boum, la machine donne l'alerte.

Ce deal de cinq ans signé avec la marque japonaise est censé apporter une bouffée d'air à Fergie et ses adjoints. « C'est un partenariat très important parce c'est nouveau et différent » , analyse Ferguson dans les colonnes du Mirror. « Nous avons fait de belles signatures cet été (Van Persie, le sponsor maillot avec Chevrolet à partir de 2014 pour une somme reccord, etc.) mais celle-ci est sans aucun doute la plus importante. Les gens et les suiveurs du club ne s'en rendent pas compte, mais c'est un outil formidable pour l'avenir » , conclut le vieil Écossais. Bon, aucune technologie au monde n'empêchera un joueur de se péter en plein match, mais le coach des Diables rouges semble confiant. En attendant, MU alignera encore une fois une défense par défaut contre Chelsea cet après-midi à Stamford Bridge : Rafael - Ferdinand - Evans - Évra. Des économies de bouts de chandelle. Mais de riches. C'est déjà ça.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je le sens bien ce match moi ! Ca fait 10 ans que United ne gagne pas à SB mais je pense qu'il y a de la place cette saison si on récupère la balle assez haut et qu'on empêche leur trident offensif d'effectuer leurs raids offensifs.
Beau match en perspective !
Quand tu sais qu'ils perdent le titre au goal average malgré toutes ces blessures...
@RB :

Clairement!

On à trop tendance à l'oublier d'ailleurs...
Le futur s'annonce brillant du coté d'United. Des jeunes potentiellement top player à tous les postes.
La machine a detecter les blessures a l avance...
Il du se mater "les sous doués passent le Bac",le père ferguson...
Qu ils aillent voir a phoenix comment le staff médical des suns travaille , ils vont être surpris.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 6