En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Manchester United/Sunderland (2-0)

Manchester United assure le principal

Toujours sans convaincre, Manchester United prend le meilleur sur Sunderland (2-0). Tout en étant mauvais, les hommes de Louis van Gaal se placent à la troisième place de Premier League, alors que Sunderland perd de l'avance sur la zone de relégation.

Modififié

Man. Utd - Sunderland
(2-0)

W. Rooney (64'), W. Rooney (83') pour Manchester United


63e minute, Radamel Falcao se retrouve dans la surface entre John O'Shea et Wes Brown. Contrôle, jongle, le Colombien arrive à conserver le ballon entre les deux anciens d'Old Trafford. O'Shea, par derrière, déséquilibre le numéro 9 des Red Devils qui se retrouve à terre. Mr East siffle logiquement penalty et donne un carton rouge à Wes Brown alors que c'est son compère de défense, John O'Shea, qui fait la faute. Scène surréaliste, mais le résultat est le même : Rooney transforme l'offrande de son partenaire. Le numéro 10 de United, grâce à son doublé, est malgré tout l'homme d'un triste match.

Une mi-temps bien triste


Pour la 50e fois de la saison, Louis van Gaal sort de son chapeau un nouveau onze de départ. Privé de Robin van Persie, le Pélican dégaine un 3-5-2 avec un duo Falcao-Rooney sur le front de l'attaque des Mancuniens. Même si ces derniers privent les Black Cats du ballon dans le premier quart-d'heure, ce sont les hommes de Gustavo Poyet qui se montrent dangereux en contre. Par deux fois notamment, grâce à Wickham (6') et Defoe (16'), mais surtout grâce à l'effrayante fragilité défensive des Red Devils. Le maillon faible ? Chris Smalling qui ne donne aucune bonne réponse sur ses interventions. Pourtant, Man U touche la barre sur une frappe de Young repoussée par le tibia d'O'Shea sur son montant (25'). Malgré ça, les automatismes sont quasi inexistants alors que Sunderland attend, bien regroupé dans sa partie de terrain, de voir les espaces se libérer. La mauvaise connexion entre Di María et Falcao (45+1) est symptomatique d'une équipe qui a vraiment du mal à se retrouver. Mr East siffle la fin de la première mi-temps. Première descente de rideau pour les acteurs du théâtre des rêves qui offrent un bien triste spectacle à leur public.

United fait la différence


Au retour des vestiaires, Van Gaal lance le jeune Adnan Januzaj à la place d'Ángel Di María, inexistant dans le premier acte. Bien que les Mancuniens soient quatrièmes de Premier League, en regardant cette rencontre, on se demande bien comment les hommes de l'ex-sélectionneur néerlandais peuvent être si haut au classement tant les mésententes sont flagrantes. Cependant, à l'heure de jeu, un numéro d'équilibriste de Falcao entre Brown et O'Shea dans la surface des Black Cats offre un penalty aux Mancuniens, se trompe de coupable et laisse Rooney tromper Pantilimon (64e). L'avant-dernière attaque de Premier League est obligé de sortir Defoe pour combler le trou en défense centrale. Évidemment, à 11 contre 10, ça devient plus facile de se procurer des occasions pour United, mais ni Blind (77e) ni Rojo (80e) ne trouvent le cadre. Assiégé par les Diables rouges, Sunderland encaisse un deuxième but suite à un ballon repoussé par Pantilimon sur Wayne Rooney qui place une tête dans le but vide (85e). L'Anglais marque son dixième but de la saison, certainement pas le plus compliqué de sa carrière. Ander Herrera marque un troisième but refusé pour une position de hors-jeu encore sur un coup de billard (93e). Mr East met un terme à la rencontre. Pour Manchester United, le score est là, mais la manière beaucoup, beaucoup moins.

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Gad Messika
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9