« Manchester ? Une ville remplie d'ivrognes et de mecs qui s'embrassent »

Modififié
26 44
Sergei Rafailov, l'un des dirigeants du club du ukrainien du Zorya Luhansk, a comme un léger problème avec l'Angleterre.

Alors que son club s'était rendu à Manchester pour affronter les Red Devils fin septembre, Rafailov a été selon lui témoin de scènes insoutenables pour son petit cœur fragile : « C'était très sale. Près de l'hôtel, qui était d'ailleurs dans le centre-ville, il y avait des personnes sans-abri qui dormaient sur le trottoir la nuit. Je suis sorti pour une promenade dans la soirée et je me suis éloigné du centre. C'était encore pire là-bas. Des masses de gens ivres. Ça m'a fait bizarre de voir des hommes marcher dans la rue et s'embrasser. Je n'ai pas aimé ça. »

Un cerveau qui carbure à plein régime ne pouvait accoucher que de cette conclusion : « Je dirais que nous devrions y repenser à 20 fois avant de poursuivre notre intégration européenne. Je ne voudrais pas que mes petits-enfants voient des hommes s'embrasser et des sans-abri dès qu'ils sortent dans le centre-ville. »

D'autant plus, que, c'est bien connu, l'Ukraine est exclusivement peuplée d'hétérosexuels et de gens ayant une répugnance totale de l’alcool. AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Caribou West Niveau : CFA2
Le meilleur moyen de quitter Manchester, c'est la bouteille, disait un (grand) homme dont je ne me souviens plus (et google ne m'aide pas, dès que je tape Manchester dans ma barre de recherche c'est foutu, y'a plus que du foot).
Je dois être dingo, perso j'ai bien aimé cette ville.
Christian Jeanpiètre Niveau : DHR
Il a vieilli Edwy Plenel.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
26 44