1. //
  2. // Groupe E
  3. //
  4. // Manchester City/AS Roma

Manchester, un cauchemar romain

La Roma se déplace sur la pelouse de City et tentera d'en ramener quelques points nécessaires à sa survie dans le groupe de la mort. Une tâche ardue, d'autant que la ville de Manchester est une terre maudite pour la Louve.

Modififié
33 41
Venir, voir, ne pas vaincre. Pire, se faire humilier. Au printemps 2007, le voyage de la Roma à Manchester a pourtant tout pour être celui d'un conquérant. Vainqueurs du quart de finale aller face à United dans leur antre du Stadio Olimpico (2-1), les Giallorossi ne peuvent simplement pas s'imaginer l'ampleur de la déconvenue qu'ils vont subir. Sur le tableau d'affichage, les partenaires de Francesco Totti dénombrent encore les coups de boutoir, sept au total. L'armée rouge qui vient de passer sur les transalpins a été sans pitié. De près, des 20 mètres, du droit, du gauche, de Patrice Évra, la Roma a subi sans broncher, désarmée face au talent et à la furie destructrice de l'écurie de Sir Alex. Surtout, la défaite sur ce score digne d'une demi-finale de Coupe du monde laisse des traces puisque, depuis, la Roma ne s'est plus jamais imposée sur la pelouse d'un club anglais. Les traces d'un traumatisme.

Du supplice au Chianti


« La Roma n'a pas seulement perdu le match, elle a produit un spectacle qui va détruire son image internationale.  » Dans les journaux italiens, au lendemain de ce 10 avril, l'heure est au catastrophisme. Vilipendant la Louve autant qu'elle loue le grand United, la presse transalpine tente de débriefer une rencontre hors du temps : « C'est la Champions League et c'est le prix à payer lorsque certaines nuits, la beauté sait se faire cruelle. » Cette beauté, Manchester l'a incarnée pendant près de 90 minutes d'un récital sans faille. Limpide comme les deux frappes de Michael Carrick, expérimenté comme Ryan Giggs, auteur de quatre passes décisives, et virevoltant comme le jeune Cristiano Ronaldo, auteur d'un doublé. United a impressionné et écrasé, sans relâche, sans remord presque. Dans son livre Moments, le Portugais ira même jusqu'à la cruauté : « Quand nous menions 6-0, un de leurs joueurs m'a dit : "Arrête de dribbler, vous gagnez de six buts", me suppliant presque. Bien sûr, je ne dirai pas son nom. L'autre, qui avait visiblement moins le sens de l'humour, m'a menacé de me faire mal. Mais j'ai continué à jouer de la même manière.  » Visé par les investigations de la presse anglaise, Christian Panucci niera de toute évidence avoir tenu de tels propos, recevant même l'aide d'un Sir Alex désireux de ne pas nourrir un feu déjà consistant. Des égards que n'auront pas certains supporters de la Lazio dans un courrier adressé à l'effectif mancunien : « Nous sommes des fans de la Lazio, le plus vieux et noble club de football de Rome, et nous voulions juste vous féliciter pour votre extraordinaire performance. (…) Comme vous le savez, le derby de Rome est l'un des plus féroces du monde. (…). Votre victoire écrasante 7-1 sur la seconde équipe de Rome a donc gagné sa place dans l'histoire de la Ville Éternelle (…) Veuillez donc accepter en cadeau sept caisses d'excellent Chianti. » . De quoi toucher un orgueil.

Youtube

La revanche vaine


Dès lors, le tirage au sort 2007-2008, qui réserve à la Roma une nouvelle rencontre avec les Anglais, s'annonce comme la parfaite occasion de rasséréner les égos. Avant la rencontre d'Old Trafford, Spalletti espère qu'une victoire effacera l'histoire, mais évite de parler de guérilla vengeresse. Par peur peut-être, par prudence sans doute. Porte-étendard d'une Roma saccagée, Francesco Totti n'est pas de cette raison : « Cette fois-ci, je veux gagner, sur le score de 7-0.  » Ludovic Giuly, qui a débarqué au club à l'intersaison, ressent également la tension chez ses nouveaux coéquipiers : « Ils ont une revanche à prendre, et envie de faire un beau match là-bas. (…) Je ne pense pas qu'on puisse faire les mêmes erreurs deux fois de suite, surtout à ce niveau.  » Mais Rome n'y arrivera pas. Pas plus en poule (défaite 1-0) qu'en quarts où les deux clubs se retrouvent une nouvelle fois unis par le destin. Cette fois-ci, Spalletti tente d'haranguer les troupes et répond sèchement à un Ferguson l'invitant à prendre un verre de vin après la rencontre : « Il n'y aura pas de vin et moins de buts, et nous allons nous assurer de transformer le Stadio Olimpico en forteresse pour la venue de United.  » 0-1 à domicile, 2-0 à Old Trafford, la revanche n'aura pas lieu. Pire, ces cinq rencontres en un an et demi face aux Red Devils semblent avoir traumatisé la Roma lors de ses déplacements anglais. L'année d'après, les joueurs de la Louve perdent à Chelsea en poules (1-0), puis face à Arsenal en 8e (1-0). Depuis, 6 ans se sont écoulés sans que la Roma ne puisse conjurer le sort. Le déplacement de ce soir dans la ville du drame en sera peut-être l'occasion. Et une étape nécessaire pour enfin aller soulever une Coupe d'Europe que les Giallorossi n'ont eu l'occasion de caresser qu'une seule fois. C'était le 30 mai 1984 au Stadio Olimpico. Face à Liverpool.

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

PaganBishop Niveau : DHR
J'en ai cauchemardé cette nuit. 12-0... Je me suis réveillé avec l'envie de m'étouffer avec mon oreiller. Daje Roma!
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Démarrer par "la pelouse de City"....

Vivement Psg-Barcelone en direct du Vélodrome, non ?
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Je retourne me coucher. Adieu.
TrollingMachine Niveau : Loisir
Ronaldo avait été tellement grand sur ce match.
LapinCrétin Niveau : CFA
Message posté par Pascal Pierre
Démarrer par "la pelouse de City"....

Vivement Psg-Barcelone en direct du Vélodrome, non ?


Oui la Roma joue contre City et l'article explique que c'est pas la première fois que les Italiens vont à Manchester... Où ils avaient croisé en 2007 l'autre club de Manchester.

Je veux bien qu'il y a plus en plus de boulette sur SF mais faut pas non plus ce ruer sur les rédacteurs des articles (oui je dis pas journaliste, faut pas déconner).
la honte du football italien

Merci la Roma...

Autant j'aime pas la Juve, autant des équipes comme la Roma avec leur air de "looser" romantiques qui se persuadent de jouer un football d'esthètes mais qui sont pas foutus d'aligner 2 titres, ca me gonfle grave.
PaganBishop Niveau : DHR
9 Coppe et 3 Scudetti, donc on se détend. On n'est pas passé loin d'un titre européen aussi (même si cette phrase a tendance à valider ce que tu dis).

Et puis, c'est "loser". Voilà voilà
Un score traumatisant. D'autant qu'à l'aller, la Roma avait bouffé United et aurait mérité de gagner sur un score plus ample.

Beaucoup d'espoirs pulvérisés en une soirée! Comme celui de voir Totti brandir un trophée européen.

Une branlée qui préfigurait l'effondrement des clubs italiens en Europe.
Message posté par Scotch
la honte du football italien

Merci la Roma...

Autant j'aime pas la Juve, autant des équipes comme la Roma avec leur air de "looser" romantiques qui se persuadent de jouer un football d'esthètes mais qui sont pas foutus d'aligner 2 titres, ca me gonfle grave.


La honte du football italien je pensais que c'etait le Calciopoli ou les fachos dans les stades...
*somagic* Niveau : CFA
Qu'est ce qu'il m'impressionnait C. Ronaldo à cette période.
Bon aujourd'hui il a tellement rendu banal le fait de performer qu'on a un regard un peu détaché.
Mais à ce moment là, en étant ni fan de MU ni de Ronaldo, j'avais la chaire de moule qd je le regardais accélérer!
Elle envoyait du jeu cette équipe !
Non mais ce soir, rien à voir. A part Totti, qui reste-t-il de cette débâcle collective ? Personne il me semble. Donc si branlée il y a, attendez-vous plutôt à la voir dans l'autre sens. Tactiquement les romains vont bouffer les citizens. Et au final, Manchester redeviendra une ville accueillante.
Sans les blessures à répétition de Carrick & Fletcher, ce united aurait pu enchaîner les victoires en Premier League et ce même après le transfert de Ronaldo. La paire de milieu la plus sous cotées de la dernière décennie.
Message posté par PaganBishop
9 Coppe et 3 Scudetti, donc on se détend. On n'est pas passé loin d'un titre européen aussi (même si cette phrase a tendance à valider ce que tu dis).

Et puis, c'est "loser". Voilà voilà


Bin excuse moi mais 3 championnats c'est rien mon gars.
Limite Strasbourg en a gagné autant en France...

Ah et sinon, c'est les meufs qui ne maîtrisent pas l'ironie qui disent "voilà, voilà".
Message posté par saviola07
Non mais ce soir, rien à voir. A part Totti, qui reste-t-il de cette débâcle collective ? Personne il me semble. Donc si branlée il y a, attendez-vous plutôt à la voir dans l'autre sens. Tactiquement les romains vont bouffer les citizens. Et au final, Manchester redeviendra une ville accueillante.


De Rossi y était également, il me semble.

Perso, la Roma ne me semble pas favorite. Un nul serait un beau résultat, il me semble. Même une courte défaite serait acceptable. Ce groupe se jouera peut-être au goal-average?
Orso94210 Niveau : CFA
Ca me rappelle le Real-Schalke de l'année dernière dans le genre branlée. Car, tout comme Huntelaar, c'est De Rossi qui plante le plus beau but de la soirée au final.
Message posté par mario
Un score traumatisant. D'autant qu'à l'aller, la Roma avait bouffé United et aurait mérité de gagner sur un score plus ample.

Beaucoup d'espoirs pulvérisés en une soirée! Comme celui de voir Totti brandir un trophée européen.

Une branlée qui préfigurait l'effondrement des clubs italiens en Europe.


C'est pas l'Inter qui a gagné la C1 genre 3ans apres?
Message posté par mario


De Rossi y était également, il me semble.

Perso, la Roma ne me semble pas favorite. Un nul serait un beau résultat, il me semble. Même une courte défaite serait acceptable. Ce groupe se jouera peut-être au goal-average?


Exact, j'oubliais il capitan futuro.
Favorite, non, elle ne l'est pas. Il n'y a qu'à regarder les site de paris. Mais ça ne m'empêche pas de penser qu'ils ont largement les armes pour venir s'imposer à Manchester. Leur milieu, s'il ne se chie pas dessus, reste très performant. Avec l'arrivée de Keita, il y a l'expérience du très haut niveau en plus. Après, derrière ça peut être tendu pour la Roma. Si c'est Mapou et Manolas, il y aura effectivement un manque d'expérience. Mais je fais confiance à cette équipe et à Rudi Garcia.
PaganBishop Niveau : DHR
Message posté par Scotch


Bin excuse moi mais 3 championnats c'est rien mon gars.
Limite Strasbourg en a gagné autant en France...

Ah et sinon, c'est les meufs qui ne maîtrisent pas l'ironie qui disent "voilà, voilà".


3 Championnats c'est rien mais sur les 7 clubs qui font mieux en Italie, Il y a les 2 Milan et la Juve, et 2 clubs dont le dernier titre date d'avant 1925. Donc c'est plutôt pas dégueux surtout quand on connait l'hégémonie du nord de l'Italie sur la Serie A.

Deuxièmement, il va falloir que tu m'expliques ta phrase sur l'ironie.

Voilà, voilà.
Message posté par Scotch
la honte du football italien

Merci la Roma...

Autant j'aime pas la Juve, autant des équipes comme la Roma avec leur air de "looser" romantiques qui se persuadent de jouer un football d'esthètes mais qui sont pas foutus d'aligner 2 titres, ca me gonfle grave.



Mais la Roma n'est pas un club italien comme les autres (ni la Lazio d'ailleurs). La Romanità c'est une réalité en foot comme ailleurs. Quand Totti quitte la sélection, c'est parce qu'il s'y fait chier et n'adhère pas à la norme instaurée par les clubs du Nord.
Pour le côté loser, même si leur manque de cynisme leur a fait perdre des titres, c'est quand même un peu un faux procès. Que ce soit dans un passé récent face à la Juve ou contre l'Inter y'a 4-5 ans, leur banc était moins fourni et ils ont fini par lâcher (cette année par contre ils n'auront excuse).
L'année où ils avaient tout pour aller au bout, c'est 2001 avec l'arrivée de Batistuta et ils ont gagné le scudetto.
Sinon au rayon humiliations mémorables, on peut aussi citer Moenchengladbach/Inter (7-1)et La Corogne/Milan (4-0 avec 3 buts d'avance à l'aller). Bref, Rome n'en a pas le monopole.
Message posté par ismoof


C'est pas l'Inter qui a gagné la C1 genre 3ans apres?


Le plus drôle (enfin façon de parler, je suis interista), c'est que cette même année le Milan colle 3-0 à Manchester en demies puis gagne la finale.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
33 41