En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Newcastle-Man. United (3-3)

Manchester se perd à Newcastle

Menant de deux buts, puis à nouveau jusqu'à la 90e, United s'est fourvoyé et a concédé le nul à Newcastle. Malgré Rooney, les Red Devils reculent à la 6e place, alors que les Magpies prennent un bon point dans l'optique du maintien.

Modififié

Newcastle United 3-3 Manchester United

Buts : Wijnaldum (42e), Mitrović (67e sp) et Dummet (90e) pour Newcastle // Rooney (9e sp, 79e) et Lingard (38e) pour Manchester United

Sur son banc, Louis van Gaal enrage. Si le Pélican semble avoir perdu ses talents de coaching depuis plus de deux ans, il a encore pour lui l'expérience des temps passés. Et lorsqu'il voit le jeune Lingard, propulsé titulaire par ses soins, rater le cadre à quelques mètres des cages, alors que le résultat est serré (2-1), il a bien conscience que la partie est en train de tourner. En sa défaveur, évidemment. Le coach hollandais a beau frapper du poing sur son banc, il a compris. Compris que son aventure à Manchester ne devrait plus durer longtemps, s'il ne l'avait pas deviné avant. Son attaquant vient de louper la balle de match.

Alors qu'ils s'emmerdent depuis des semaines devant leur télé ou à Old Trafford, les fans de United ont en effet encore été déçus. Ils menaient pourtant de deux buts, puis à nouveau jusqu'à la 90e minute grâce à un bon Rooney, mais ont réussi l'exploit de partager les points avec les Magpies. Un bon résultat pour Newcastle dans l'optique du maintien, au contraire de Manchester qui recule à la 6e place.

Merci Rooney


Comme LVG ne kiffe pas trop la continuité, le Pélican choisit de transformer une fois de plus son milieu de terrain et son organisation offensive. Exit Mata et Schweini (blessé), bonjour Lingard et Fellaini. Les Français Martial, dans une inhabituelle position à droite, et Sissoko sont évidemment sur la pelouse, puisqu'ils sont (quasiment) les seuls à faire bouger leur équipe respective depuis le début de la saison. Pour une fois, les choix de Van Gaal s'avèrent payants : sur un duel dans la surface avec la grande tige belge, Mbemba met inexplicablement la main au lieu de foutre la tête. Penalty logique et sanction immédiate signée Rooney. Fort de son milieu de terrain solide et des fautes de Fellaini, décidément très présent en cette première mi-temps, MU est prêt à subir, au moins en matière de possession de balle (72% pour les Magpies après 20 minutes de jeu).

Parce que niveau occasions, c'est presque un zéro pointé. United laisse donc le cuir et se contente de s'essayer à quelques accélérations pas très inspirées. Hormis un face-à-face raté de Rooney, les Mancuniens se montrent dangereux uniquement sur les corners, et même Martial a la flemme de se bouger. C'est un peu dégueu, mais le résultat est là. Les interventions irrégulières s'accumulent (biscotte pour Fellaini, Herrera et Tioté), un péno est oublié pour Newcastle, et les spectateurs s'enfoncent petit à petit dans le sommeil. C'est sans compter sur Rooney et le dernier quart d'heure : après un petit numéro, l'Anglais sert parfaitement Lingard, qui convertit et se paye une célébration toute moisie sans remercier son passeur décisif. Vexés, les Magpies répliquent par Wijnaldum. Sur un score quand même plus flatteur que ce qu'il laisse croire, l'arbitre signe la pause.

Le ippon de Smalling


Boostés par leur réduction du score, les hommes de McClaren redémarrent pied au plancher. Malgré un Martial qui a décidé de défendre sur son côté droit où il a du mal à s'adapter, Sissoko met la misère à la défense rouge. Pas impressionné pour un sou, De Gea veille. Les Red Devils tentent bien quelques séquences pour s'approcher des cages, mais Lingard fait le goret, ce qui rend Van Gaal furax. Pourtant, MU se satisfait amplement de ce résultat et compte fermer boutique. Lingard, qui n'est pour l'instant pas grand-chose sans Wayne (logique vu son âge), cède sa place à Depay. Pendant ce temps-là, Smalling, qui a oublié son cerveau au vestiaire, se goure de sport et se prend pour un judoka. Résultat : péno et égalisation de Mitrović. C'en est trop pour Rooney, qui se met en colère et envoie une praline à tête chercheuse, trouant du même coup les filets. Après un loupé de Fellaini qui aurait achevé les Magpies, ces derniers en profitent pour envoyer un nouveau coup de poignard à quelques minutes de la fin. Van Gaal peut s'inquiéter : si ce n'était pas son dernier match, celui de Liverpool sonnera sûrement la fin la récréation.


Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 4 heures Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 5
il y a 6 heures Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 17 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 9 il y a 10 heures Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 16
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4