En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. // Angleterre – J20 – Newcastle/ManUnited (3-0)

Manchester se liquéfie

Ce qui est dommage dans l’histoire, c’est que Newcastle devra fêter cette victoire un mercredi soir. Auteur d’un match solide en défense et de tueur en attaque, la team de Pardew a enfilé 3 buts à Man U. City est de nouveau seul en tête de la Premier League.

Modififié
Newcastle / Manchester United : 3-0
Buteurs : D. Ba (33’), Cabaye (48’), P. Jones (90’ csc) pour les Magpies

Belle affiche pour clore enfin ces journées de football anglais. Dans un tunnel d’entrée des joueurs digne de la plus belle des salles de bain en carreau de faïence, les deux équipes sont concentrées. Newcastle aimerait bien enfin se payer un gros cette saison. Manchester a la pression habituelle - gagner chaque match pour rester dans les chaussettes de City – et la pression inhabituelle d'effacer l’ineffaçable défaite contre Blackburn (2-3). Le banc des Red Devils a de la gueule : Anderson, Welbeck, Hernandez, Rafael, De Gea et l’intrus Pogba. Seigneur Berbatov et Wayne Rooney débutent en attaque. Mais ils n’auront pas eu beaucoup de biscuits devant : une tête sur le poteau du Bulgare au quart d’heure de jeu. On peut rajouter le concours d’un Nani en manque de réussite technique à l’image d’une frappe pas suffisamment enroulée. La vérité, c’est que Newcastle a le pressing facile sur les premiers ballons de relance des Manx. Tioté et Cabaye ratissent très haut, Ameobi et Ba ont suffisamment d’impact et de générosité dans les efforts pour éviter toute relance facile. Du coup les Magpies opèrent sous deux schémas : les ballons grattés et les centres en retrait. Ba rippe le cuir avant que Cabaye ne trouve Lindegaard au sol. La pression se fait un peu plus menaçante lorsque Webb oublie un péno de Ferdinand sur Ba. Puis finalement, Newcastle change d’option. L’option Blackburn. Pas con, c’est d’actualité. Krul envoie une mine vers les 18, Ameobi dévie de la tête, et Demba Ba cale une superbe et léchée volée croisée. Lindegaard est à genoux. 1-0. La philosophie de « jeu direct » de Pardew, dénoncée gentiment dans le Parisien hier par Ben Arfa, a fonctionné. Les Red Devils sont vexés, Giggs surtout, qui fait payer la note à l’attaquant sénégalais d’un tacle de pute. Ba restera sur le pré jusqu’à la 90’, pour une ovation méritée offerte par le coach Pardew.



Bon, là, on s’attend à du classique, à savoir ne pas voir Man U perdre deux fois de suite, un gros coup de sèche-cheveux de Ferguson à la mi-temps pour remettre tout le monde dans le droit chemin. Seulement, si les Red Devils sont en effet placés plus haut sur le terrain, ils vont prendre un autre coup de sèche-cheveu sur le caillou. Cabaye, qui a au moins la chance d’être dans une ville, un club, qui a de la mémoire, restera à jamais comme celui qui a marqué un coup-franc de salopard, aux 25 mètres, frappe puissante sous la barre, rebond près de la ligne, contre Manchester, bref, tout y est. Snipée, l’équipe mancunienne tente de faire genre « même pas mal » , domination maquillée par un bloc de Newcastle campé autour de sa propre surface, en rangs serrés. Mais sans changement de rythme, Manchester peine à se procurer les occasions chaudes. Une seule, comme en première période. Peu de temps après l’entrée en jeu de Welbeck, au détriment de Berbatov, un coup de billard est sauvé par Simpson (comme à Old Trafford) et un peu la chance (59’). Point barre. Les Magpies ont réussi à gérer à peu près le reste de la partie, au prix d’une solidarité défensive qui aurait pu être qualifiée "de tous les instants" si Manchester s’était montré vraiment dangereux face à Krul. Incapables de réagir, Sir Alex envoie quelques nouvelles bûches (Hernandez d’abord, puis Anderson) mais sent bien que le feu est éteint. Les jambes coupées par le pétard de Cabaye, les Mancuniens lâchent définitivement prise juste avant le temps additionnel. Option Blackburn encore, comme ça la boucle est bouclée : Krul envoie un plomb devant, Phil Jones manque une tête qui se transforme en passe en retrait du genou pour Lindegaard… sorti de ses cages. Le csc du 3-0 histoire de rendre le match des Red Devils vraiment bien pourri. S’ils ont laissé City prendre seul le leadership du championnat, ils permettent surtout à Tottenham d’envisager avec une belle carotte le match en retard contre Everton de mercredi prochain : 3 points pour définitivement revenir à hauteur du dauphin.

Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 08:27 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 Hier à 17:06 Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 67 Hier à 07:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
Hier à 12:16 Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 17
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 20 février Lamine Sané signe à Orlando 8
mardi 20 février Ronaldinho se lance dans la musique 12
À lire ensuite
La Belgique, trois fois