1. //
  2. // 15ème journée

Manchester s’est ressaisi

Ferguson peut tourner la page de ce qu’il a appelé « la semaine noire » . Jamais réellement inquiétées par des Loups inoffensifs, ses ouailles ont bien fait le métier à Old Trafford (4-1).

Modififié
0 2
Sunderland / Blackburn : 2-1
Buteurs : Vaughan (84’), Larsson (92’) pour les Black Cats. Vukcevic (17’) pour les Rovers.
Première victoire pour le successeur de Steve Bruce, Martin O’Neill, mais qu’elle fut difficile à se dessiner. Menés jusque dans les dix dernières minutes de la rencontre, les Black Cats ont remporté ce duel des mauvais grâce à un coup-franc parfait dans le temps additionnel du Suédois Larsson, qui commence vraiment à se faire sa petite réputation dans l’exercice.

Man United / Wolverhampton : 4-1
Buteurs : Nani (17’, 56’), Rooney (27’, 62’) pour les Red Devils ; Fletcher (47’) pour les Wolves
Wolverhampton, ou l’équipe qui permet aux gros de se remettre les idées à l’endroit, comme l’avait fait Chelsea il y a deux semaines (3-0). Cet après-midi, c’était au tour de Man U d’utiliser les Loups pour se refaire la cerise après l’impensable désillusion européenne de Bâle (1-2). Mis à part Smalling qui s’est fait brinquebaler par Jarvis sur son côté droit (passeur sur le but de Fletcher d’ailleurs), tous les Manx ont répondu présent. Même Wayne Rooney, qui a cassé un record dont il ne voulait plus franchement avec ses 9 matches sans une seule ficelle. Avec une défense toujours aussi basse à l’extérieur de Wolverhampton, les Mancuniens n’ont eu aucun mal à enfiler les bûchettes et ont fait les choses dans l’ordre : se rassurer dans le jeu dès les premières minutes, prendre le large dès la première mi-temps afin de se rendre la suite beaucoup plus simple. Portés offensivement par un très bon Nani - le seul qui n’avait pas déçu à Bâle au demeurant - et un Phil Jones toujours aussi impeccable au milieu de terrain, les hommes de Ferguson recollent à deux points de City, qui se déplacera lundi soir à Stamford Bridge.

Arsenal / Everton : 1-0
Buteur : Van Persie (70’) pour les Gunners
Avec cette menue victoire, Arsenal intègre pour la première fois de sa saison le Big Four qui lui semblait si loin à la mi-septembre. Merci à la volée superbe de Van Persie, le seul sourire d’une rencontre un peu fade entre un Arsenal maladroit, un Everton pas très ambitieux offensivement et un Howard Webb qui n’a pas franchement aidé. En première période, sur la seule incursion dangereuse des Toffees, Mister Webb préfère en effet interrompre l’action des visiteurs, Tim Cahill ayant involontairement abandonné une de ses pompes en chemin. Bref, un match bizarre qui ne restera pas dans les mémoires, alors même que les 125 ans du club étaient célébrés, avec George Graham et Thierry Henry dans les gradins.

Liverpool / QPR : 1-0
Buteur : Suarez (47’) pour les Reds
Les Reds auraient pu enfiler des centaines de buts à des Rangers très décevants à Anfield, se contentant seulement d’envoyer à l’abattoir, par des longs coups de sacoche à l’avant, Jay Bothroyd. Après une première mi-temps à gâcher toutes les opportunités devant la cage de Cerny, Suarez, qui avait rangé son majeur cet après-midi, a tout de même réussi à débloquer la situation, après un mois de mutisme. Au retour des vestiaires, l'Uruguayen a calé une tête entre trois défenseurs au placement douteux sur ce coup.

Norwich / Newcastle : 4-2
Buteurs : Hoolahan (39’), Holt (60’, 82’), Morison (63’) pour les Canaries. Ba (45’, 71’) pour les Magpies
Sans sa charnière centrale titulaire Coloccini-Taylor, à l’infirmerie, sans Guthrie non plus qui assurait jusque-là l’intérim convaincant de Tioté, et avec un Tim Krul beaucoup moins impérial que lors de ses dernières sorties, Newcastle n’a résisté qu’une heure à Carrow Road. Le duo expérimental Simpson-Perch (déjà bien mauvais contre Chelsea et Drogba) a sombré dans l’axe défensif, pas aidé non plus par l’expulsion à la 66’ de Gosling. Les Magpies sont clairement en train de montrer leurs limites dans ce championnat : le banc manque cruellement de profondeur. Les Canaries ont quant à eux joué comme d’hab’, à savoir en prenant des risques quitte à laisser de jolis trous derrière. Un gruyère qui aura permis à Demba Ba d’ajouter deux nouvelles unités à ses stats de buteur et de s’installer aux côtés de la fine fleur des scorers de la PL (11 buts, tout comme Agüero et Rooney, RVP hors compétition avec ses 15 buts).

Swansea / Fulham : 2-0
Buteurs : Sinclair ou la cuisse de Dempsey en csc (56’) et Graham (90’) pour les Swans
Un match à oublier pour le Ricain de Fulham qui mange un péno dès l’entame de match et permet aux Swans d’ouvrir le score en laissant trainer un cuisseau sur une frappe ratée de Sinclair. Première victoire des Gallois depuis cinq rencontres.

Bolton / Aston Villa : 1-2
Buteurs : Klasnic (55’) pour les Wanderers. Albrighton (33’), Petrov (39’) pour les Villans
Bolton avait pourtant une belle fenêtre de tir en recevant Villa qui n’avait pour l’instant jamais réussi à prendre trois points à l’extérieur cette saison. Raté et bien comme il faut. Malgré un très gros match de Gary Cahill derrière, les Wanderers n’ont fait que souffrir, empilant les situations chaudes devant leur cage. Septième défaite en huit matches à la maison et une lanterne rouge bien accrochée au short pour Bolton, qui va perdre au minimum un point sur ses compagnons de mauvaise fortune, Sunderland et Blackburn, qui s’affrontent dimanche.

West Brom / Wigan : 1-2
Buteurs : Reid (33’) pour les Baggies. Moses (37’), Gomez (57’ sp) pour les Latics.
Nouvelle victoire à l’extérieur, après celle rapportée du Stadium of Light de Sunderland il y a quinze jours, pour des Latics qui ont rejoué le scénario de l’équipe mal embarquée car menée au score, comme chez les Black Cats pour finalement revenir dans le coup au mental et avec un peu de chatte sur la fin de rencontre (tête de Shane Long sur le poteau). Wigan sort de la zone de relégation, une première depuis deux mois.

Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

à tous ceux qui voyaient Newcastle s'installer dans le Bif Four. :-)
James Patt Hagël Niveau : CFA2
"un peu de chatte" Non mais dis!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 2