En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. // Premier League – 3e journée

Manchester - Londres : 13-3

Saloperie de dimanche pour les clubs de Londres. Après Tottenham, démâté 5-1 à la maison par Manchester City, c'est Arsenal qui a subi l'un des affronts les plus humiliants de la saison face à United.

Modififié
Man United / Arsenal : 8-2


Buteurs : Welbeck (22'), A. Young (28', 91'), Rooney (41', 64', 82' sp), Nani (67') et Park Ji-Sung (70') pour les Red Devils ; Walcott (45+3'), Van Persie (74') pour les Gunners

Non, ce n'était pas un match de Carling Cup où Wenger aligne sciemment ses jeunes et ses seconds couteaux. Coquelin titulaire à Old Trafford, ce n'était donc pas une blague. Le score final non plus. Même s'il était légitime de penser à une rencontre déséquilibrée, au regard des compos d'équipes (moins 8 joueurs), difficile de ne pas se pincer en matant l'ampleur du score. 8-2. Complètement dingue. Derrière, au milieu et devant, les Gunners ont toujours vu rouge. Ou quand le Théâtre des Rêves devient cauchemar pour une bande de jeunots trop peu galbés pour le costume d'Arsenal face à l'ogre United. Et les plus expérimentés n'ont pas assuré non plus. Rosicky et Archavine ont sombré, et Van Persie a surtout manqué l'occasion d'égaliser sur pénalty peu après l'ouverture du score de Welbeck, malheureusement sorti claqué à la 36'. Dans le même temps, le Néerlandais a réussi à redonner confiance et crédibilité à la seule pièce de Man United, De Gea, qui en manquait, un peu.

Car question confiance, tout le monde est à fond chez Sir Alex. Anderson sert Welbeck d'une louche délicieuse pour l'ouverture du score, Young enroule deux fois en lucarne, Rooney enroule dans les angles aussi mais sur des coup-francs, Smalling tente des doubles-crochets frappes enchaînées, Park est à peine rentré qu'il score déjà et Nani y est allé de son petit ballon piqué. 60% de possession de balle en faveur des Red Devils, 26 tirs dont 17 cadrés, 6 corners à 0, 11 joueurs sur le champ contre 10. Parce que oui, Arsenal, dans son bonheur, a de nouveau perdu un joueur pour le prochain match, suite à l'expulsion de la recrue Jenkinson. Bonne nuit Arsène !

Les notes du match

Tottenham / Manchester City : 1-5


Buteurs : Kaboul (68') pour les Spurs ; Dzeko (35', 41', 55', 93'), Aguero (60') pour les Citizens

Il ne reste désormais que deux petites choses pour que City soit le rouleau compresseur annoncé depuis deux saisons : être impérial sur coup de pied arrêté tant défensif qu'offensif et arriver à ne pas encaisser de buts lors de ses temps faibles, comme un vrai grand. Mis à part ça, les Citizens 2012 sont des tueurs, bien plus que la saison dernière. Avec deux meurtriers en tête d'affiche : Sergio Agüero, qui a déjà sorti trois fois le flingue depuis son arrivée et Edin Dzeko, qui, même s'il court aussi vite que Lindsay Davenport, score tout ce qui lui passe sous la semelle ou sur la tête (quadruplé aujourd'hui). Le nouveau porteur de flingue Samir Nasri, titulaire à White Hart Lane, s'est en tout cas régalé pour ses débuts avec trois passes décisives. Les sceptiques diront que ce n'est pas un bon Tottenham cette année. Peut-être, mais qui cette saison pourra aller gagner 5-1 à White Hart Lane ?

Newcastle / Fulham : 2-1


Buteurs : Best (47', 65') pour les Magpies ; Dempsey (87') pour les Cottagers

Les deux équipes ont paru plutôt cramées cet après-midi à St James Park. Il devait y avoir sans doute quelques restes de Ligue Europa pour Fulham et les prolongations de Carling Cup à Scunthorpe pour Newcastle. Le match met en gros une mi-temps à démarrer, le temps que le vieux Schwarzer offre un rebond parfait à Leon Best, après une frappe lointaine de Cabaye. L'attaquant des Magpies double la mise vingt minutes plus tard en renard, après un bon boulot d'Obertan, auteur d'un match bien punchy. Newcastle est toujours invaincu.


Liverpool / Bolton : 3-1


Buteurs : Henderson (15'), Skrtel (51'), Adam (53') pour les Reds ; Klasnic (92') pour les Wanderers

Le match livré en ouverture contre Sunderland était incomplet mais déjà prometteur. A l'Emirates, les Reds avaient prouvé qu'ils prétendaient à tout cette saison sauf à un siège pour l'Europa League. Toujours aussi joueur avec Charlie Adam à la baguette, un Henderson moins timide que lors de ses deux premières sorties et un Downing funambule sur le côté gauche, Liverpool s'est baladé contre des Vagabonds de plus en plus clochards derrière (Man City n'était donc pas qu'un accident). Même Skrtel et Agger se sont amusés à mettre le nez devant, et pas que sur corner. Carragher s'est même essayé au contrôle dit "porte-manteau". Bon, il s'est raté et a offert un but de consolation au greffé Klasnic, désormais meilleur buteur de la ligue anglaise. Doivent faire la gueule, les Nantais...

Chelsea / Norwich City : 3-1


Buteurs : Bosingwa (6'), Lampard (82', sp), Mata (100') pour les Blues ; Holt (63') pour les Canaries

L'homme du match s'appelle Ruddy et garde la cage du promu Norwich. Il a tout d'abord aligné Didier Drogba dans les airs, avec deux poings façon Köpke sur la tempe de DD. Le KO est impressionnant, Drogba était déjà KO en l'air et tombe joue la première sur la pelouse d'un Stamford Bridge un peu choqué. Reparti sur civière, il permettra involontairement à Torres de continuer seul devant, sans plus de succ§s. Puis Ruddy met la touche finale à son œuvre à la 80' en mettant une balayette manuelle à Ramires qui filait seul au but. Carton rouge et pénalty transformé par Lampard. Norwich tenait pourtant le bon bout, avait réussi à bien chauffer Hilario, notamment sur la toile amenant l'égalisation de Holt et n'avait plié que sur un exploit personnel de Bosingwa (pétard à 25 mètres). Au passage, Mata, par un plat du pied gauche en toute fin de rencontre, a ouvert son compteur but dès son premier match. C'est un peu plus rapide que Torres, et surtout deux fois moins cher.



Blackburn / Everton : 0-1


Buteur : Arteta (92') pour les Toffees

Première mi-temps sans intérêt si ce n'est un petit duel de testostérone, tête contre tête entre Salgado et Anichebe et un poteau venu sauver Tim Howard sur une frappe de Dunn. En deuxième période, pas grand chose non plus à retenir, si ce n'est que Blackburn, au-delà d'être une des plus mauvaises team de PL à voir jouer, est également bien désastreuse sur pénalty. Hoilett s'essaie une première fois mais Howard détourne, et le médicament Formica n'arrive pas à faire passer la pilule en envoyant un second jet de 9 mètres sur le poteau. Les pensionnaires d'Ewood Park s'en mordront évidemment les doigts, surtout que dans les dernières secondes, l'arbitre de la rencontre décidé de braquer la couronne de « man of the match » en inventant un péno pour les Toffees, pour un duel aérien jugé trop physique de Samba sur Fellaini. Arteta ne joue pas le sentimental et transforme l'offrande.





Aston Villa / Wolverhampton : 0-0

Pauvre derby du West Midland. Nada de chez nada. Ah si. Mick McCarthy qui remplace en cours de match ses ailiers pour des défenseurs. Voilà pour l'ambition spectacle alors que ni l'une ni l'autre équipe n'arrivait à prendre le leadership du match. Un match vraiment pourri, avec un autre chiffre qui tire la tronche : le public, 30 000 britons, soit la plus faible affluence à Villa Park en Premier League depuis cinq ans. Voilà, au moins ça vous remplira vos fiches bristol de stats.



Wigan / QPR : 2-0


Buteurs : Di Santo (41', 66') pour les Latics

Première victoire de la saison pour les hommes de Martinez après deux nuls plutôt frustrants. Sauvés par les poteaux sur deux fulgurances d'Adel Taarabt par la transversale sur une tête de Perone, et parfois le stupéfiant gardien d'Oman, Al-Habsi, les Latics s'en sont remis au doublé d'un type qui n'avait réussi à caler qu'une seule ficelle depuis 2008, Franco Di Santo (deux frappes de loin dont une à la Marco Simone, en se levant la balle pour une reprise de volée). Première victoire qui fait du bien, mais première victoire plutôt moulue.



Swansea / Sunderland : 0-0

Si Swansea avait eu un avant-centre digne de ce nom et pas qu'un gardien de but, elle aurait sans doute enlevé la première victoire de sa vie en Premier League. Mais Graham est une buse et a sorti l'arrosage automatique tout autour de la cage de Mignolet. Toujours aucun pion inscrit par les Gallois cette saison. Mercato, mercato. Vite.

Ronan Boscher

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
À lire ensuite
Gomez au cube