En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Résumé des matchs de 19h

Manchester limite la casse, Anderlecht prend une option

Sur une pelouse indigne de la Ligue Europa, Manchester United a réussi tant bien que mal à limiter la casse face à Rostov (1-1). De son côté, Anderlecht est allé chercher un succès précieux à Nicosie (0-1), tandis que l'Ajax s'est fait surprendre à Copenhague (2-1).

Modififié

APOEL 0-1 Anderlecht

But : Stanciu (29e) pour Anderlecht

Quinze jours après avoir réussi le petit exploit de sortir le Zénith Saint-Pétersbourg dans les dernières secondes de la partie, Anderlecht confirme son ambition en Ligue Europa après une courte victoire sur la pelouse de l’APOEL Nicosie ce jeudi soir. Dans une rencontre marquée par les nombreuses frappes envoyées en tribunes, ce sont les Belges qui se sont montrés les premiers dangereux. C'est donc assez logiquement qu'Anderlecht ouvre le score sur un but made in Romania : centre en retrait d'Alexandru Chipciu pour Nicolae Stanciu qui enroule parfaitement son ballon dans le petit filet de Boy Waterman (29e). En seconde période, les Chypriotes tentent alors de réagir pour recoller au score, mais font preuve de beaucoup trop de maladresse dans le dernier geste. C'est donc avec un retard d'un but à rattraper que l'APOEL Nicosie se rendra en Belgique dans une semaine pour la manche retour.


FC Copenhague 2-1 Ajax

Buts : Falk (1re) et Cornelius (60e) pour Copenhague // Dolberg (31e) pour l'Ajax

Il ne fallait pas arriver en retard au Telia Parken de Copenhague ce jeudi soir, car les locaux étaient visiblement pressés. Après trente secondes de balade du milieu de terrain Youssef Toutouh au milieu de la défense néerlandaise, le FC Copenhague ouvre la marque par Rasmus Falk qui reprend d’une frappe croisée la louche parfaite de William Kvist. Décidément très en jambes, Youssef Toutouh est tout près de doubler la marque, mais sa frappe passe de peu à côté (25e). Une action qui sonnera étonnement le réveil de l’Ajax, qui prend alors le contrôle du cuir et égalise très vite grâce à son jeune buteur (dix-neuf ans) Kasper Dolberg parfaitement trouvé par son capitaine Klaassen (31e). Au retour des vestiaires, les Néerlandais accentuent leur domination en assiégeant les cages de Robin Olsen. Pourtant, ce sont bien les Danois qui vont doubler la marque les premiers par l’intermédiaire de leur attaquant Andreas Cornelius, qui déploie son mètre 93 pour reprendre de la tête le centre de Peter Ankersen (60e). Le deuxième but de l’Ajax, lui, n’arrivera finalement jamais, malgré leurs nombreuses occasions, dont cette frappe de Davy Klaassen parfaitement captée par le gardien adverse (85e). C'est ce qu'on appelle un petit hold-up.


FK Rostov 1-1 Manchester United

Buts : Bukharov (53e) pour Rostov // Mkhitaryan (34e) pour Manchester

José Mourinho l'avait annoncé, il ne voulait surtout pas affronter une équipe russe en Ligue Europa. Plus que le froid, le technicien portugais ne voulait pas voyager trop loin. Raté, c’est à 3 669 kilomètres de Manchester, à Rostov, qu’il a dû se rendre avec ses hommes. Sur une pelouse horrible, où le vert se faisait discret, Manchester United a vite compris que ce n’était pas aujourd’hui qu’il fallait produire un beau football. Tant pis, les Red Devils font alors honneur au célèbre kick and rush anglais en balançant de longs ballons devant sur Fellaini et Zlatan Ibrahimović. C’est d’ailleurs sur ce type d’action qu’ils ouvrent le score après un contrôle poitrine orienté du Belge et une remise en retrait parfaite du Suédois pour Henrikh Mkhitaryan qui n’a plus qu’à pousser le cuir dans le but vide (35e). Poussé par son public bruyant, Rostov tente et réussit à réagir sur une copie parfaite du but de Sergi Roberto contre le Paris Saint-Germain, avec Kalachev dans le rôle de Neymar et Bukharov dans celui de l’Espagnol. L’entrée en jeu d’Anthony Martial ne changera rien pour les Red Devils, ce sont bien les Russes qui semblent le mieux apprivoiser cette pelouse. Suffisant pour se créer des occasions, mais insuffisant pour mettre en danger Sergio Romero. Finalement, ce nul semble être une bonne opération pour Manchester United qui repart de Russie sans blessé et sans défaite. José Mourinho pourra même se targuer d’avoir fait mieux que le Bayern Munich de Carlo Ancelotti, qui s’était incliné 3-2 ici-même lors de la phase de groupes de Ligue des champions.



  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 11 heures 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 il y a 12 heures Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4 Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88