1. //
  2. // 16e
  3. // Man Utd/Ajax Amsterdam (1-2)

Manchester lessivé par l'Ajax, mais qualifié

Au terme d’un match poussif, Manchester United s’est qualifié pour les huitièmes de finale de l’Europa League. Si Chicharito a ouvert le score en début de match, l'Ajax y a toujours cru et s'est imposé en toute logique à Old Trafford (1-2). En huitièmes de finale, les Mancuniens seront opposés à Bilbao.

Modififié
5 5
Manchester United - Ajax Amsterdam : 1-2
Buts : J.Hernandez pour Manchester United - Ozbiliz et Alderweireld pour Ajax

Forts de leur avance de deux buts prise au match aller à Amsterdam (0-2), les troupes de Sir Alex Ferguson n’ont eu besoin que de six petites minutes pour tuer le semblant de suspense qui demeurait avant la rencontre (1-0). Bien lancé par Dimitar Berbatov, Chicharito martyrise Alderweireld d’un crochet vers l’intérieur. En bon animal à sang froid, l’attaquant mexicain crucifie Vermeer. Si les Red Devils ont réussi à gérer leur avance, ce match a été tout sauf une promenade de santé. Autour de ses métronomes De Jong et Eriksen, la classe biberon de l’Ajax a prouvé qu’elle puait le foot tout au long de la rencontre. Alderweireld va même jusqu’à donner la victoire à l’Ajax d’une tête rageuse à la 87ème minute (1-2). Un succès toutefois insuffisant pour passer au tour suivant. En huitième de finale, Man United défiera l’Athletic Bilbao, vainqueur du Lokomotiv Moscou (1-0) en début de soirée et devra se montrer un poil plus séduisant au tour suivant s’il veut passer le printemps dans cette Ligue des Champions du pauvre.

Chicharito, l’arme fatale

Car tout au long de la première période, les Mancuniens abandonnent la gonfle aux joueurs de Frank De Boer et campent devant le but de David De Gea, bien au chaud. La tactique de Sir Alex est simple : laisser venir l’Ajax et le tuer sur un contre éclair. Pour que sa stratégie soit efficace, le technicien écossais a besoin d’une arme fatale devant. Ça tombe bien, il a un certain Chicharito, frais, pimpant, et prêt à l’emploi. Après son ouverture du score, l’avant-centre mexicain continue les roublardises et multiplient les appels dans le dos de la défense hollandaise. Bien trouvé par le pitbull coréen Ji-Sung Park à la 15ème, le renard mexicain la joue trop collectif en servant Berbatov. La frappe du Bulgare est repoussée par Vertonghen. A part Hernandez, les Mancuniens peinent à se montrer dangereux. Seul Cleverley, transparent jusque-là, envoie un parpaing bien capté par le portier hollandais et rappelle à Sir Alex qu’il est bien sur le terrain.

En face, l’Ajax monopolise le cuir. Avec le Danois et le Hollandais à la baguette, les Ajacides combinent bien au milieu et redoublent les passes. Problème, les Néerlandais manquent de percussion et de profondeur dans les trente derniers mètres et peinent à se montrer dangereux face au mur rouge de Manchester. Eriksen (13ème) puis De Jong essaient de montrer l’exemple (22ème) en balançant des pralines de loin. En vain. David De Gea réalise son premier arrêt à la 23ème minute, sur une frappe d’Ozibiliz après un déboulé qui a donné le tournis à Smalling. L’Arménien est tellement chaud qu’il finit par égaliser d’une demi-volée à l’entrée de la surface (1-1, 37ème).

MU acculé

Au retour des vestiaires, l’Ajax repart le mord aux dents et met une pression terrible sur les champions d’Angleterre en titre. Sulejmani, d’une frappe contrée par Rafael (54ème), puis Lodeiro, d’une frappe dans les nuages, donnent des frissons à Old Trafford. C’est alors que David de Gea sort l’arrêt du match. Sur un corner frappé par De Jong, Alderweireld envoie un missile de la tête. Sous les yeux de Van der Sar, le gardien espagnol repousse d’une claquette géniale. Acculé sur son but, Manchester en chie sévère pour sortir de ses 30 derniers mètres. Le seul éclair mancunien intervient à la 73ème. Sur un contre supersonique, Nani déboule côté droit et décoche une frappe terrible du gauche. Sur la barre. Sans être brillantissime, Red Devils et Citizens ont mis au pas deux outsiders sérieux à la victoire finale. Histoire de faire comprendre à tout le monde que, cette année, les patrons en Europa League habitent à Manchester.

Par Romain Leroux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"la classe biberon" : déjà cette expression je l'ai toujours trouvé naze, mais deux fois dans le même article ça pique vraiment les yeux...

je sais pas ce qu'il fout Fergie à prendre toutes les équipes de si haut mais déjà que ça lui a joué des tours en LDC, s'il fait pareil en C3 en croyant que c'est pas plus compliqué qu'une vulgaire coupe de la ligue où on ne fait jouer que son équipe B il va droit dans le mur
Faut quand meme se rappeler que y'a main sur le 1er but et Hors Jeu sur le 2nd.
Légère la main, tout de même.
Sur le deuxième but, le joueur hors-jeu ne joue pas le ballon. En revanche, il y a un beau "bras" sur le premier but.
aswinning_11 Niveau : Ligue 2
Bras avant premier but d'Ajax. 2e but valable.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Des Bleus et des bosses
5 5