1. //
  2. // 20e journée

Manchester, leader et dauphin

Houllier baffé par City, Berbatov qui score encore, Tottenham a encore vaincu à 10 contre 11, Blackpool a fait tomber Sunderland au Stadium of Light et Fulham gagne à l'extérieur.

Modififié
0 3
Birmingham / Manchester United : 1-1


Buteur : Boyer (90e), Berbatov (57e)

Le plus dur face à Birmingham, c'est bel et bien de marquer. En première période, les Mancuniens se sont cassés les dents sur le rideau de fer des hommes de McLeish, 18èmes de Premier League mais les 5èmes meilleurs défenseurs de l'île (aux côtés d'Arsenal). Heureusement que Berbatov nous a offert un réveil technique (talonnade en appui, bien relayée par Gibson) pour permettre à MU de reprendre le fauteuil de leader à City. Enfin, jusqu'à la 90è. L'asperge Zigic, entré dix minutes plus tôt, fait une remise de l'avant-bras en poussant dans le dos Vidic. Bowyer marque en taclant. On recherche encore l'arbitre sur le coup. Sale match nul pour United devant une équipe de Birmingham toute aussi sale.

Manchester City / Aston Villa : 4-0


Buteurs : Balotelli (8è sp, 27è, 55è sp), Lescott (13è) pour les Citizens

Mario veut rentrer en Italie, Mario n'a pas participé au repas de Noël avec ses coéquipiers, Mario n'a pas de potes, Mario ne sourit pas sur un terrain anglais et Mario a collé un triplé en trompe l'œil face à Villa : deux pénos et un rebond à deux centimètres de Friedel sur une frappe de Silva. Avec un Adam Johnson juste excellent, Houllier a pris sa plus grosse gifle depuis son arrivée chez les Villans. Le but litigieux accepté à Lescott n'est qu'anecdotique. En passant, la place de leader ex-æquo des Citizens est toute aussi anecdotique (ben ouais, avec deux matches d'avance sur United, ça ne compte pas franchement).

Tottenham / Newcastle : 2-0


Buteur : Lennon (57è), Bale (81è)

Les Spurs ont encore empoché les trios points en infériorité numérique suite à un coup de tête raté de Kaboul sur Tioté. Les deux flèches latérales, Lennon et Bale ont fait le boulot, avec deux frappes croisées petit filet. Le portier de Newcastle, Tim Krul aussi, claquant un coup-franc de Van der Vaart au-dessus de la transversale et une tête de Pavlyuchenko sur ses deux poteaux. Tottenham est toujours invaincu à White Hart Lane en Premier League et a enfin livré une cleansheet. On l'attendait depuis le mois d'août.



Sunderland / Blackpool : 0-2


Buteur : Campbell (50è, 90è)

Et bien voilà, Sunderland est enfin tombé cette saison à domicile. City, MU et Arsenal étaient pourtant venus rendre visite au Stadium of Light mais c'est bien Blackpool, le promu, qui s'est payé le scalp des chats noirs. En même temps, les Seasiders sont les troisièmes meilleurs voyageurs de la ligue (17 points pris hors-bases, comme Arsenal). Pour info, Blackpool revient à deux points de Sunderland et compte trois matches en retard.



Stoke City / Fulham : 0-2


Buteurs : Baird (4è, 10è)

Les Cottagers ont donné une bonne bouffée d'oxygène à Mark Hughes. Et de la façon la plus inattendue sans doute : victoire à l'extérieur, chose qui n'était plus arrivé à Fulham depuis 16 mois et grâce à un doublé pas dégueulasse de Baird (deux frappes à 25 mètres), qui a marqué pour la première fois de sa vie en Premier League. Et pour tout ça, Fulham sort de la zone de relégation le temps d'une journée.



West Bromwich / Blackburn : 1-3


Buteurs : Thomas (17è) pour West Brom ; Kalinic (3è, 53è), Diouf (62è) pour les Rovers

Deux premières cet après-midi : première victoire de Steve Kean, le successeur de Sam Allardyce et ouverture du compteur but pour Kalinic, un des plus beaux flops de ces deux dernières années en PL. Le Croate a inscrit un doublé et a déjà fait aussi bien que l'année dernière. Pour fêter sa bonne journée, Kalinic a malgré tout préféré rentrer aux vestiaires avant tout le monde, exclu dix minutes après son but pour un « rucking » mal contrôlé.



West Ham / Everton : 1-1


Buteurs : Hibbert (16è, csc) pour les Hammers ; Coleman (42è) pour les Toffees

Toujours sans véritable attaquant, Everton a peiné face à un West Ham en net regain de forme depuis trois rencontres. Cahill en avant-centre, ce n'est pas franchement ça. Les Hammers avaient bien entamé leur première période, n'étant inquiété par Everton que sur coups de pied arrêtés. Mais Coleman juste avant la pause a refroidi tout Upton Park. Pas grand-chose à signaler par la suite. Le nul n'arrange en tout cas personne.

Ronan Boscher

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Frappe de Silva, et non d'Adam Johnson
MU s'est fait voler en beauté...
Heureusement qu'Arsenal n'a que le nul ce soir aussi, parce-que perdre des points de cette manière ça fout vraiment les boules. Enfin... c'est le foot, parfois les erreurs d'arbitrage nous sont favorables chacun son tour, il faut l'accepter même si c'est difficile.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Milan, à moitié
0 3