En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Manchester United/Arsenal (1-1)

Manchester et Arsenal unis dans la faiblesse

Au bout de l'ennui, les Red Devils et les Gunners se sont neutralisés à Old Trafford (1-1). Une purge surprise qui laisse à Manchester United un tout petit espoir d'accrocher la troisième place, synonyme de qualification directe en Champions League.

Modififié

Man. Utd - Arsenal
(1-1)

Ander Herrera (30') pour Manchester United , T. Blackett (82' CSC) pour Arsenal.


À l'annonce de la titularisation de Radamel Falcao dans le onze de départ mancunien, tous les amateurs de football sont partis à la recherche du temps perdu. Cette époque dorée, quand le Tigre n'avait rien d'un chaton, quand il faisait trembler les gardiens de but et leurs filets à chaque fois qu'il foulait une pelouse. Cette après-midi, on avait beau le chercher partout, le prédateur n'était pas là. À la place de l'attaquant de classe mondiale qu'on connaissait, on nous a livré une contrefaçon bon marché. Bon sang, donnez à cet homme des crampons de qualité ! Véritable patineur artistique, le Colombien a manqué la dernière chance qu'il avait d'enfin faire quelque chose de bien avec Manchester United. Il faut dire que cette après-midi, personne n'a vraiment brillé. Heureusement pour Falcao, même les mauvaises histoires ont une fin. Alors, pourquoi ne pas aller refaire un petit tour du côté de chez Diego Simeone ?

Les Gunners sans munitions


À match exceptionnel, fait exceptionnel : Radamel Falcao est titulaire à Old Trafford pour défier les Gunners. À la pointe du 4-1-4-1 mis en place par Louis van Gaal, le Colombien aimerait bien réussir enfin un match sous le maillot de Manchester United. Seulement, devant le ballet des incessants ballons balancés d'un camp à l'autre, on ne voit pas bien comment les joueurs vont pouvoir se mettre en évidence cette après-midi. Après dix minutes de goal à goal, Manchester United prend les choses en main et inquiète les Gunners, une fois sur un appel de Falcao (9e), puis sur une frappe de Smalling, oublié sur un corner (10e). Très bas, les joueurs de Wenger subissent énormément, d'autant plus que Fellaini joue chaque minute un peu plus juste. Falcao, lui, bouge beaucoup, mais glisse beaucoup trop. Cazorla et Özil, aka Gilbert Montagné et Ray Charles, joue les yeux fermés. Forcément, ça n'aide pas à mettre des passes dans les pieds.

Passé le geste un peu fou de Phil Jones, qui aime défendre avec sa tête au niveau du sol, il faut se rendre à l'évidence : il n'y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Après une nouvelle bêtise de Jones, les Mancuniens repartent à l'attaque. Décalé par Fellaini sur son côté gauche, Young centre pour Herrera, qui a tout le temps d'ajuster sa volée pour battre Ospina (30e). Une minute plus tard, Young revient humilier Bellerin, mais son centre ne trouve personne. Timides, naïfs, voire même pas concernés, les Gunners n'essayent même pas de hausser leur niveau de jeu. Sans jouer de manière exemplaire, les Mancuniens jouent avec leurs armes et assurent l'essentiel. Une statistique suffit à illustrer la faiblesse des ambitions londoniennes cette après-midi : à la mi-temps, Giroud et ses coéquipiers n'ont pas frappé une seule fois au but.

Le retour de Valdés, la chance de Walcott


Après la pause, rien n'a vraiment changé. Les Red Devils gardent le contrôle du ballon tandis que les Gunners se contentent d'attendre sagement dans leur moitié de terrain. Radamel se bat beaucoup, mais un footballeur monté sur des savonnettes ne peut pas faire grand-chose face à Laurent Koscielny. À l'heure de jeu, on se demande comment les spectateurs présents à Old Trafford parviennent encore à rester éveillés tant le spectacle proposé est horriblement ennuyant. On joue quand même une place qualificative en C1, mince ! Le seul moment fort arrive enfin quand Falcao cède sa place à Van Persie, après une performance – comment dire ? – très limitée. Olivier Giroud, qui réussit très bien ses contrôles, mais uniquement ses contrôles, bute sur De Gea et ouvre enfin le compteur des occasions londoniennes (61e).

Les protégés d'Arsène Wenger se mettent enfin à jouer un peu au football et Ramsey parvient même à lober De Gea, mais Marcus Rojo, impeccable, enlève le ballon des pieds du Gunner in extremis (70e). À 33 ans, Víctor Valdés foule pour la première fois de la saison la pelouse d'Old Trafford. L'ancien du FC Barcelone est enfin de retour. Mais la vraie vedette de cette après-midi maussade, c'est bien Ashley Young, qui se moque encore une fois de toute la défense adverse en une seule accélération (75e). Comme Clooney dans Ocean's Eleven, Walcott, fraîchement entré en jeu, frappe au but. Blackett, qui a lui remplacé Rojo, contre la frappe et la dévie dans son propre but (82e). Sur son seul ballon du match, Van Persie envoie sa demi-volée dans les nuages (87e). On attendait un choc, on a eu une purge. Preuve que le dimanche, c'est rarement cool.

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
il y a 3 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 4 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12