Manchester de retour aux affaires

Vainqueurs respectivement de Villarreal (3-0) et de l’Otelul Galati (2-0), Manchester City et United se sont replacés. Lyon devra battre l’Ajax, facile vainqueur du Dinamo Zagreb (4-0), pour se qualifier, et le LOSC pourra se consoler avec le nul entre Trabzonspor et le CSKA Moscou (0-0), qui lui laisse encore un petit espoir de goûter aux huitièmes.

Modififié
3 0
Il y avait un monde d’écart ce soir entre les superstars de Manchester City et les éclopés de Villarreal. Garrido parlait de « match de leur vie » avant le match, ça a surtout été une nouvelle grosse baffe (3-0). Quatre matchs, quatre défaites pour Villarreal. Le 13ème de la Liga n’a pas vu le jour face au leader incontesté de la Premier League. En l’absence de Rossi, Nilmar et Cani devant, tous blessés, le sous-marin jaune s’est présenté face aux Balotelli, Silva, Nasri & co avec un trio offensif de 21 ans de moyenne. L’envie y était, mais c’est tout. Yaya Touré, énorme dans l’axe, s’est bien amusé et s'est offert un doublé, Balotelli, lui, se chargeant de sécuriser le score avant la mi-temps sur un pénalty qu’il avait lui-même obtenu. City profite de la défaite de Naples à Munich pour récupérer la deuxième place, et aura le droit à une éventuelle finale face au Bayern. Villarreal, lui, est déjà éliminé, et même l’Europa League semble inaccessible. Moche.

L’autre club de la ville n’a pas non plus tergiversé, en disposant à Old Trafford des Roumains de Galati (2-0), sans montrer autant d’assurance que les Citizens. Rapidement devant au tableau d’affichage grâce à une ouverture du score express de Valencia, les Mancuniens ont dû attendre les dernières minutes du match et un but de Sarghi contre son camp, sur une frappe de Rooney, pour se mettre à l’abri. Entre-temps, De Gea avait sauvé à deux trois reprises la bande à Ferguson. Owen était titulaire, mais est sorti au bout de dix minutes. Blessé, pour changer. Avec cette victoire, United prend la tête du groupe C, devançant Benfica à la différence de buts. Les Portugais ont manqué la qualification en étant tenus en échec au stade de la Luz par Bâle (1-1). Ils avaient pourtant bien commencé, Rodrigo ouvrant le score dès la 4ème minute, après avoir déjà trouvé le poteau quelques secondes plus tôt. Mais les Suisses sont revenus dans la partie en seconde période, par Huggel, et conservent une toute petite chance de se qualifier.

Lille et Lyon pas encore condamnés

Malgré sa deuxième défaite consécutive face à l’Inter, Lille n’a pas perdu tout espoir de voir les huitièmes de finale, puisque dans l’autre match du groupe B, Trabzonspor et le CSKA Moscou n’ont pas pu se départager en Turquie (0-0). Mieux encore, Doumbia, l’arme numéro un des Russes en Ligue des champions cette saison (quatre buts), a été expulsé à un quart d’heure du final, et manquera le retour face aux Lillois. A deux journées de la fin, les deux équipes restent à portée (à trois points) des joueurs de Rudi Garcia. Pas la même histoire pour les Lyonnais, puisque l’Ajax n’a pas fait de détail face au Dinamo Zagreb (4-0), qui dispute la place de l’équipe la plus pourrie de cette Ligue des champions. La jeune garde hollandaise a écrasé les Croates, Van der Wiel, Sulejmani, De Jong (l’élégant) et Lodeiro se chargeant de la finition. Le passe décisive de la soirée est l’œuvre d’Eriksen, 19 ans, d’une superbe talonnade. C’est à Gerland dans trois semaines que la deuxième place se jouera. Avec un léger avantage pour l’Ajax...

Résultats et classements, ici

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La fin du trou de Bale ?
3 0