1. // Premier League – Chelsea / Tottenham

Manchester dans le viseur

Les Blues ont une cible: Man. United et un retard de six points à combler. Les Spurs regardent aussi vers le Nord de l'île, avec quatre points de déficit sur Man. City. Pourtant, des deux londoniennes, c'est bien l'équipe d'Ancelotti qui semble la plus à même d'atteindre son objectif.

Modififié
0 2
Voilà, nous y sommes. La plupart des coaches et footballeurs n'ont, à l'approche du mois de mai, que ces deux mots en bouche : « sprint final » . Certains se risquent même à évoquer un improbable « dernier virage de la dernière ligne droite » . Allez comprendre. D'incompréhension et de bizarrerie, il en est aussi question dans le haut de tableau de Premier League. Début 2011, Chelsea semblait enterré, déclaré incapable de conserver sa couronne et Tottenham, qui sortait d'un Boxing Day parfait et qui avait enchaîné en éliminant le Milan en C1, grâce à une prestation roublarde à San Siro, prenait de plus en plus de crédit pour se mêler à la lutte du Big Four.

1990, la dernière victoire des Spurs

Mais aujourd'hui, les dynamiques sont complètement inversées. Tottenham a eu du mal à digérer l'exploit de Giuseppe Meazza (une victoire, une défaite et cinq nuls sur les sept dernières rencontres, ndlr), Gareth Bale s'est quelque peu éteint, Luka Modric s'est endormi, Gomes s'est remis à faire des bourdes et l'équipe de Redknapp se retrouve avant cette 35ème journée à la cinquième place à quatre points de Manchester City. Une victoire à Stamford Bridge ramènerait donc les Spurs à une petite unité des Citizens, qui affronteront demain West Ham. Seulement, Stamford Bridge n'est pas ce qu'on peut pourrait appeler une terre hospitalière pour Tottenham : il faut remonter à février 1990 pour trouver trace d'une victoire des Spurs chez les Blues. Pourtant, les hommes de Redknapp seraient bien inspirés de casser la statistique : le 10 mai prochain, ils se déplaceront à City et auront l'occasion de faire comme l'année dernière, à savoir venir coiffer sur le poteau City pour le dernier strapontin qualificatif à la C1.

433 classique ou 442 Drogba-Torres?

Chelsea, de son côté, se porte mieux, avec une belle série de neuf matches sans défaite dont une séquence de quatre victoires consécutives, du jamais vu depuis le début de saison canon, qui avait fait de Chelsea son propre prétendant à la couronne. L'arrivée de Fernando Torres a mis beaucoup, beaucoup de temps à être assimilée. Alors, oui, l'Espagnol a enfin défloré son compteur but sous la tunique Blues contre West Ham le week-end dernier mais son incorporation au sein du onze de Chelsea n'a pas encore convaincu. D'ailleurs, Carlo Ancelotti hésite toujours cet après-midi à aligner son 433 avec Drogba en pointe ou alors tenter une doublette Drogba-Torres dans un 442 qui a pour l'instant toujours déçu. Certains diront sans doute que c'est le genre d'hésitation qu'on aimerait avoir plus souvent. Seulement, coach Carlo n'a plus franchement le temps d'hésiter. Une victoire cet après-midi permettrait à sa troupe de gratter trois points psychologiquement important avant le déplacement de United dimanche à l'Emirates et surtout un déplacement capital à Old Trafford dimanche en huit.


Par Ronan BOSCHER

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ben oui pourquoi????un article de SoFoot sans erreurs t'aurais trouvé ça normal toi?pourtant c'est une formalité depuis un certain temps j'pensais que c'était déja rentré dans les moeurs...peut etre que tu étais pas au courant mais au moins maintenant tu sais à quoi t'attendre!!!!mais c'est cool t'as raison de préciser les erreurs peut-ètre que les chèvres du site s'en rendront compte un jour...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Verts au Rocher
0 2