En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Manchester City/West Ham (2-0)

Manchester City sacré comme prévu

Alors qu'il lui suffisait d'un point pour être sacré, Manchester City s'est imposé tranquillement face à West Ham (2-0). Samir Nasri a mis les siens sur la voie, alors que Liverpool s'est aussi imposé dans ce duel à distance. Les Citizens remportent le championnat pour la deuxième fois en trois ans.

Modififié

Man. City - West Ham
(2-0)
S. Nasri (39'), V. Kompany (49') pour Manchester City


Il fallait un concours de circonstances improbable pour voir Liverpool sacré cet après-midi. En l'occurrence, il fallait que les Reds battent Newcastle (ce qu'ils ont fait) en espérant une défaite de City face à West Ham ou alors pulvériser Newcastle 14-0 en cas de nul à l'Etihad Stadium. Évidemment, le miracle n'a pas eu lieu. Évidemment, Manchester City n'a pas tremblé. Pire encore, le suspense n'a duré qu'une vingtaine de minutes. Il faut dire que Liverpool s'en remettait à Stuart Downing et Andy Carroll, pas évident. Pendant que Martin Škrtel marquait contre son camp à Anfield, Samir Nasri rapprochait un peu plus ses coéquipiers du titre d'une frappe limpide avant la pause. Dans une rencontre dominée et maîtrisée de bout en bout, Manchester City n'a jamais été inquiété par une équipe de West Ham déjà en vacances, enfonçant même le clou grâce à son capitaine Vincent Kompany dès la reprise (2-0). Sans jamais avoir survolé les débats cette saison, les joueurs de Manchester City deviennent champions d'Angleterre pour la deuxième fois en trois ans et remportent le quatrième titre de leur histoire. À la poursuite du Graal depuis 1990, Liverpool devra encore attendre. De son côté, West Ham termine tranquillement l'exercice 2013-2014 à la 13e place du classement.

Nasri (et Škrtel) mettent fin au suspense

Contrairement à certaines équipes du ventre mou de la Ligue 1 aperçues lors du multiplex d'hier soir, les joueurs de West Ham semblent décidés à donner un peu de fil à retordre à Manchester City. Mais après cinq bonnes minutes, les Hammers reculent déjà. Les assauts et les centres se multiplient, alors que Kevin Nolan et ses coéquipiers sont désormais acculés dans leur moitié de terrain. Une main involontaire de Noble dans sa surface plus tard, David Silva manque sa reprise du gauche. Au bout d'un quart d'heure de jeu, Vincent Kompany se dirige vers son banc de touche pour changer de chaussures. La physionomie de la rencontre reste la même : les Citizens tournicotent devant la surface d'Adrián, mais ne parviennent pas à trouver la faille. Dans les tribunes de l'Etihad Stadium, ça jubile. Les supporters de City brandissent une banane gonflable et des écharpes bleu ciel et blanc pour célébrer un but contre son camp de Martin Škrtel à Anfield. Il leur faudra encore attendre quelques minutes avant de voir le bloc hyper compact de West Ham craquer sur une frappe lointaine (39e). À l'entrée de la surface sur la droite, Samir Nasri décoche un tir croisé qu'Adrián ne fait qu'effleurer. Poteau rentrant (1-0). La note aurait pu être encore plus salée au moment de rentrer aux vestiaires, puisque le dernier corner de la première période débouche sur un caramel de David Silva dévié par Andy Carroll sur l'équerre.

Liverpool prend l'avantage, City fait le job

Revenus sur la pelouse avec l'intention d'enfoncer le clou, les Citizens reprennent le match là où ils l'avaient laissé : devant le but d'Adrián. Si bien que quatre petites minutes plus tard, Vincent Kompany donne officiellement le coup d'envoi des festivités (49e). Sur corner, le défenseur belge profite des largesses de la défense des Hammers et d'une déviation de Džeko pour marquer à bout portant (2-0). Daniel Agger et Daniel Sturridge ont beau donner l'avantage à Liverpool contre Newcastle à l'heure de jeu, Manchester City contrôle parfaitement la situation. Si les hommes de Manuel Pellegrini ont laissé les Hammers s'aventurer dans leur camp, ils ne sont pas mis en danger. Sergio Agüero passe tout près d'égaler le record de buts d'une équipe en Premier League (103 pour Chelsea en 2009-2010). Un peu plus tard, c'est Samir Nasri qui aurait pu inscrire un doublé. Les hommes de Sam Allardyce offrent de plus en plus d'espaces à une équipe de City qui attend tranquillement le coup de sifflet final de M. Atkinson. Cet après-midi, Manchester City devait prendre un point pour être sacré. Les coéquipiers d'un Yaya Touré sorti blessé ont fait bien mieux, le tout sans jamais avoir à s'affoler. Les Citizens peuvent jubiler, ils sont champions d'Angleterre pour la deuxième fois en trois ans.

Par Arnaud Di Stasio
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon coeur et de toute mon âme » 1
PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 3 il y a 5 heures Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 13
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4