Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e retour
  3. // Barcelone/Manchester City (1-0)

Manchester City n'a pas fait illusion

Parfaitement entré dans son match contre des Mancuniens trop fébriles défensivement, le Barça s'impose en maître sur ses terres (1-0). Comme prévu, les Culés seront au rendez-vous des quarts de finale et gardent leur bonne dynamique avant le Clásico.

Modififié

Barça - Man. City
(1-0)

I. Rakitić (31') pour FC Barcelone


C'était à prévoir depuis mardi soir, c'est désormais une certitude : aucun club anglais ne fera partie du top 8 européen cette saison. Une sacrée tuile pour le football anglais, détenteur du championnat avec les droits télévisuels les plus chers au monde. Mais ce soir, Manchester City s'est rendu compte qu'il faut autre chose que des millions pour bâtir une vraie cylindrée sur le Vieux Continent. Considérée comme une grande équipe dans son Royaume, la team de Manuel Pellegrini devra encore apprendre de ses lacunes en double confrontation. Malmené au match aller, City coule dès la 31e minute de jeu à Barcelone. Le coup de grâce provient d'une accélération tonitruante de Jordi Alba, d'une passe lumineuse de Lionel Messi et d'un lob astucieux d'Ivan Rakitić. Débordant de facilité, ce Barça-là aurait au moins pu coller deux ou trois buts supplémentaires à son adversaire du soir si Neymar ou Luis Suárez s'étaient montrés plus tueurs devant le but.

Le Tower Bridge de Messi


Avant de démarrer la rencontre, Manchester City sait que la mission qualification dans le Nou Camp s'annonce des plus compliquées. Par le biais de leur milieu de terrain Fernandinho en conférence de presse, les Citizens souhaitent s'inspirer de l'exploit réalisé par le PSG à Stamford Bridge la semaine passée. Si l'idée reste bonne en théorie, venir s'imposer sur la pelouse du Barça en C1 constitue une performance dont peu d'équipes peuvent se vanter ces dernières années. En effet, la dernière déroute catalane à domicile remonte à mai 2013 lors de la claque reçue contre le Bayern Munich. Côté barcelonais, la présence de Pep Guardiola en tribunes ne semble pas gêner pour autant le début de rencontre des locaux, bien au contraire. À peine installé sur son siège, Pep observe la première banderille de Neymar, profitant d'un alignement douteux de la défense des Sky Blues. C'est sur le poteau, City respire encore.

Sur une percée de Yaya Touré côté droit, James Milner pense même pouvoir reprendre le centre de l'ancien Blaugrana, mais une glissade interrompt sa tentative. Peu après, Aleksandr Kolářov met à contribution André Ter Stegen d'une frappe lointaine, pour prouver que City est bien là. En face, le Barça temporise et reste attentif à la moindre brèche, à l'image d'un Lionel Messi toujours aussi percutant. Peu en verve sur une série de coup franc au-dessus, l'Argentin va s'adonner à sa deuxième passion : distiller des caviars, comme sur cette offrande à Rakitić. City perd ses nerfs, à l'image de Samir Nasri, chanceux de rester sur le terrain après une balayette sans scrupule sur Neymar. Toujours à l'aise, La Pulga offre un récital à ses socios, comme ce petit pont sur le pauvre James Milner. Spectateur d'honneur, Pep se rappelle au bon souvenir de son poulain.


Hart et Ter Stegen, Iron Men


Messi est en feu et inspire grandement ses deux compagnons d'attaque. Juste avant la pause, Neymar offre à son tour le ballon du K-O à Suárez. Heureusement pour les Mancuniens, El Pistolero manque de précision pour ajuster Joe Hart, sauvé cette fois-ci par son poteau droit. City reste encore dans le coup au niveau du score en sortant des vestiaires, mais dans le jeu, le Barça ne craint rien. Toujours aussi généreux, Messi donne une nouvelle balle de but à Jordi Alba, mais Hart sort vainqueur du face-à-face. Messi s'essaie à la frappe lointaine, et Hart sent à nouveau ses gants monter en température. Basculant dans la suffisance, Ter Stegen se prend pour Leo et fait passer un frisson dans le stade au moment de rater son dribble sur Sergio Agüero. Heureusement, Gerard Piqué intervient et fait signe au stade d'applaudir son gardien pour éviter tout malentendu. Le public s'exécute, Ter Stegen garde confiance en lui. Sur une incursion mancunienne dans la surface signée Jesús Navas, le portier joue le rôle de la muraille pour inciter l'Espagnol à une passe en retrait plutôt qu'une frappe. En contre, Messi veut s'offrir le scalp de Hart d'un nouveau dribble assassin, mais c'est trop gourmand. City doit marquer et se livre sans compter. Toujours aussi chaud, Hart sort une nouvelle parade devant Neymar et voit depuis son but Agüero se faire déséquilibrer par Piqué dans la surface adverse. Souhaitant se faire justice lui-même, le Kun voit Ter Stegen stopper la tentative en patron. City laisse passer sa chance de qualification, le Barça continue de gérer. Toujours sans réussite, Suárez manque un énième ballon pour tuer le match devant Hart. Non, plus rien ne sera marqué dans cette partie. Et si Messi a assuré le spectacle, il faudra tirer un grand coup de chapeau aux deux gardiens ce soir. Barcelone passe au prochain tour, sans forcer son talent. Good-bye England.

À lire : les notes du match

⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25