1. //
  2. // 23e journée

Manchester City, les mains dans le dos

Pris en flagrant délit d’inefficacité contre Everton, les Citizens ont perdu sur une frappe contrée (0-1) et laissent leur rival United revenir une nouvelle fois à hauteur (2-0). Chelsea se sauve à peine à Swansea et voit quand même le train de tête, avec Tottenham, filer sans lui.

Modififié
3 3
Caramels et menottes

Il doit mesurer 1,70 m, le k-way autour de la taille, le bas du bide en vigie au-dessus de la ceinture, un T-shirt délavé Ryanair, la casquette de base-ball vissée sur le crâne, et s’est offert pour ce dernier jour de janvier, plutôt frisquet, une première dans le milieu très fermé du supporter envahisseur de pelouse. Déjà, il n’était pas à poil - peut-être à cause du froid d’ailleurs - et a par conséquent eu les honneurs des caméras. Deuxièmement, plutôt qu’une traversée du rectangle vert, le resquilleur a préféré se menotter au poteau gauche de Joe Hart. Certes fier de son coup, l’homme ne paraissait pas là pour un poll-dance mais bien un peu colère, visiblement pour revendiquer. Son cheval de bataille ? Selon les premières infos, la merde financière dans laquelle se trouve son club Everton.

C’est pourtant en raison de ces caisses vides que les Toffees n’ont pu s’offrir qu’en prêt le Néerlandais Drenthe, en Angleterre pour choisir et jouer ses matches. Il avait à l’évidence coché celui contre les Citizens. Il s'est ainsi montré tonique, rapide, percutant comme trop rarement. Maladroit ou malheureux devant (la transversale de Nasri), City s’est perdu à Liverpool, une ville qui n’aime décidément pas Roberto Mancini (8 matches sans victoire, série en cours). Et ses hommes, sans ressorts, sont tombés sur une simple mine les yeux fermés, et détournée de Gibson, l’ancien de Manchester United. Beaucoup moins facile qu’en 2011, Manchester City tire la langue en 2012 (éliminé des coupes, victoires compliquées contre Wigan et Tottenham) et a rompu véritablement pour la première fois de la saison en cette fin janvier. Yaya Touré missing.



Les pénos palliatifs d’Old Trafford

Eliminé de la Cup contre l’ennemi Liverpool, Manchester United peut définitivement se concentrer sur la Premier League. Ce mardi soir, les Red Devils sont revenus à hauteur des Citizens. Sans briller mais en ne laissant aucune brèche aux bœufs de Stoke, ils ont fait le boulot sur deux pénaltys, encadrant la mi-temps. Pour chaque tentative, l’exercice a consisté à étaler la pommade « confiance » disponible sur les pieds de Javier Hernandez dans un premier temps et de Dimitar Berbatov dans un second temps, eux qui n’avaient pas encore trouvé les filets en 2012.

Chelsea lâche le wagon

Les Blues ne tenaient déjà qu’à un bout de bras le wagon du trio de tête, enfermés dans un rythme de brute. A Swansea, ils viennent de lâcher quelques phalanges supplémentaires. Longtemps menés par l’intermédiaire d’une volée en pivot bien maîtrisé d’un ancien de la boîte, Scott Sinclair, les hommes de Villas-Boas ont réussi à gratter un petit point, en infériorité numérique (expulsion d’Ashley Cole), dans les ultimes secondes du temps additionnel sur un raid et une frappe détournée de Bosingwa. Le troisième ce mardi soir, Tottenham, qui a dompté très tranquillement, parfois férocement (Assou-Ekotto devrait bientôt enfiler le costard dédié aux commissions de discipline) la lanterne rouge Wigan, pointe désormais à sept longueurs des Blues. Les Spurs ont fait le trou et sont plus que jamais les seuls à pouvoir faire semblant de gêner les deux Manchester. Leurs hommes de janvier, Modric et Bale, ont emballé et pesé le sac de la rencontre, où Kranjcar a d’ailleurs gagné sa prime de match, une rareté ces derniers temps.

Résultats et Classement

Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Travis Bickle Niveau : Ligue 1
C'est absolument incroyable qu'un joueur aussi talentueux que Kranjcar joue les utilités à Tottenham.
Scarlett Itby Niveau : Loisir
D'après son tee-shirt, il n'en aurait pas plutôt après Ryanair?
En tant que supporter de Tottenham je me permets d'apporter un petit éclaircissement sur la situation de Kranjcar.
Dans la théorie en effet c'est un joueur intéressant, bon techniquement, mais sur le terrain il ne montre vraiment pas grand chose depuis quelques temps et je trouve cela logique qu'il doive se contenter de quelques bouts de matchs (compte tenu du milieu fourni de Tottenham). De plus Redknapp préfère (et j'approuve totalement) donné du temps de jeu à des jeunes comme Livermore, Rose ou encore Falqué.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 3