Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Manchester City-Arsenal (3-1)

Manchester City, le Barça 2.0 ?

Face à Arsenal (3-1) dimanche après-midi, Manchester City a une nouvelle fois déroulé son football. Et si Pep Guardiola avait juste eu besoin d'une saison d'adaptation avant de livrer une version améliorée de son Barça qui dominait l'Europe entre 2008 et 2012 ?

Modififié
15 mai 2017. Quelques heures avant la réception de West Bromwich Albion pour l’avant-dernière journée de championnat, alors que les Citizens étaient quatrièmes de Premier League et venaient de se faire éliminer en huitièmes de finale de Ligue des champions par l’AS Monaco, Pep Guardiola faisait déjà le bilan de sa première année à Manchester City : « Dans ma situation, dans un grand club, je suis viré, c’est certain. À Barcelone ou au Bayern Munich, vous devez gagner avec de l’avance. Sinon, on ne vous donne pas de seconde chance. Ici, on m’a donné une seconde chance et je vais essayer d’y arriver. Si ce qui arrive la saison prochaine n’est pas bon, ils vont changer d’entraîneur. » Près de cinq mois après, les dirigeants de Manchester City peuvent se réjouir d’avoir été patients : Guardiola semble avoir enfin inculqué sa conception du football à une équipe qui se balade actuellement en Premier League comme dans son groupe de Ligue des champions.

Un Barça sauce à la menthe


Certes, entre-temps, Manchester City a dépensé 229 millions d’euros sur le marché estival. Mais face à Arsenal dimanche, seul Kyle Walker et le portier Ederson étaient dans le onze de départ. Preuve qu’il fallait juste un peu de temps à Pep Guardiola pour que ses jeunes loups intègrent ses préceptes, comme il l’expliquait récemment à Sky Sports : « Lorsqu’un nouveau manager arrive, les gens s’attendent à ce que cela puisse fonctionner instantanément. Ils oublient parfois que vous avez besoin de temps pour régler quelque chose. Faire en sorte que les joueurs se connaissent, se fassent confiance, sachent tout sur la Premier League... » Et vu le début de saison des Citizens – dix victoires, un nul et 38 buts marqués en onze journées de Premier League –, il semblerait que le week-end d'intégration ait bien fonctionné.

Mais, plus encore que les résultats, les Citizens ont une nouvelle fois prouvé face à Arsenal que, lorsque la machine est en marche, ils ne sont pas loin d’être injouables. Avec Kevin De Bruyne en chef d’orchestre, Manchester City alterne entre les longues phases de possession – comme sur l’ouverture du score du génial milieu de terrain belge –, les contres assassins où la vitesse de Leroy Sané et Raheem Sterling sont mises à disposition, et même les longues transversales de quarante mètres comme sur l’action qui mène au penalty transformé par Sergio Agüero. Ne reste alors que cette impression : celle de voir une version Super Saiyan du Barça de Pep Guardiola, qui marchait sur l’Europe entre 2008 et 2012. Comme les Blaugrana de Xavi, les Citizens de KDB sont capables d’enchaîner 25 passes de suite sans perdre le cuir, mais la différence se fait au niveau de la perte de balle adverse. Quand les Catalans en profitaient pour récupérer le cuir et le faire tourner pour préparer sereinement leur prochaine offensive, les Mancuniens se ruent vers l'avant à toute vitesse pour profiter du surnombre offensif et planter en contre.

Elle est où la défense, elle est où ?


Fort heureusement pour la concurrence, Manchester City a un point faible : sa défense. Alors que John Stones semble enfin assumer son ancien statut de défenseur le plus cher du monde, les coéquipiers qui l’entourent ont encore un peu de mal. Nicolas Otamendi déjà, mais aussi Fabian Delph, propulsé latéral gauche en raison de la blessure de Benjamin Mendy. Face au Napoli en Ligue des champions (2-4), et dans une moindre mesure contre les Gunners dimanche après-midi, les Citizens ont montré quelques largesses défensives qui feraient presque passer la défense de l’Olympique de Marseille pour une muraille solide. Presque. Ne reste alors plus qu’à attendre de passer au révélateur des phases à élimination directe de la Ligue des champions, compétition dans laquelle Manchester City n’a encore jamais réussi à réellement briller et où les Citizens n'ont pour l'instant affronté « que » le Napoli. Car en ce qui concerne la Premier League, le suspense semble avoir déjà disparu.



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:17 Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
il y a 6 heures Shiva N'Zigou confesse des pratiques d'inceste et des relations homosexuelles 140
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 18:09 Gervinho vers Parme 18 Hier à 17:00 Une ville anglaise ne veut plus des supporters 4 Hier à 16:30 Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 29 Hier à 13:30 Un match de Liga prochainement joué aux States 65