1. //
  2. // 5e tour
  3. // Manchester City/Chelsea (2-0)

Manchester City et Nasri passent l'obstacle Chelsea

Une démonstration tactique faite de rigueur défensive, de réalisme offensif et de changements gagnants grâce au retour de Samir Nasri. Bref, un éblouissant pied de nez envoyé à Mourinho par Manuel Pellegrini qui permet à Manchester City d'accrocher sa place en quart de finale de la Cup.

Modififié
0 41

Man. City - Chelsea
(2-0)
S. Jovetić (15'), S. Nasri (65') pour Manchester City


Quand Pellegrini préfère Pantilimon à Joe Hart, Mourinho préfère Peter Čech à Marc Schwarzer. Quand le Chilien préfère Jovetić et Milner à Navas et Negredo, le Portugais n'hésite pas à aligner Eden Hazard pour la 31e fois de la saison. Deux optiques tactiques différentes, pour deux coachings en tout point opposés. Mourinho l'acteur-entraîneur contre Pellegrini l'ingénu ingénieur. Et parce qu'à la fin, ce n'est pas toujours les mêmes qui gagnent, et parce que les plus petits peuvent un jour devenir les plus grands, c'est bien le City revanchard et obsédé qui est, ce soir, parvenu à passer une nouvelle barrière.

City ne chicane pas

À City le ballon, à Chelsea les accélérations. Quand Silva, Yaya et Garcia s'amusent à faire tourner, Eden, Samuel et Ramires préfèrent tenter le dribble instinctif. Compliqué à réaliser, celui-ci peut rapidement vous refroidir. Après quelques contrôles hésitants des Blues, le ton est donné, c'est City qui a choisi les bons pneumatiques en ce début de soirée aux allures de nuits noires et pluvieuses. Yaya Touré confirme et décoche un envoi en forme d'obus. Čech est encore hésitant et évite de peu le tête-à-queue. Ce n'est que partie remise. Quelques secondes plus tard, l'envie affichée par des Citizens vindicatifs trouve une juste récompense. À la suite d'un bon mouvement parti des pieds d'un Clichy exalté, c'est Jovetić qui transforme les velléités offensives des Mancuniens en un premier scratch gagnant. Entre euphorie du buteur et explosion dans les stands, Costel Pantilimon est tout prêt de faire regretter à Pellegrini ses finesses tactiques sur une bonne action de l'intenable Ivanović. Sans conséquence finalement. City embraye et passe la seconde sur un nouvel envoi, mais hors cadre de Touré avant que Džeko n'alerte un Čech cette fois bien rodé. Privé de ballon, Eden Hazard s'énerve. Le Belge appuie donc sur le champignon et lance dix minutes de folie angoissantes à l'Etihad Stadium, où les dribbles enivrants succèdent aux permutations permanentes. De quoi faire tourner la tête de son compatriote et chien de garde attitré, Vincent Kompany. De quoi aussi offrir un duel haletant où seule la rigueur affichée par le second permet aux Citizens de conserver un avantage mérité.

Pelligrini 2 – Mourinho 0

Faire entrer son chat noir pour inverser la tendance, c'est l'opération de la dernière chance tentée par José Mourinho. Avec l'entrée de Mohammed Salah (buteur à trois reprises contre Chelsea au cours de l'année écoulée avec Bâle) en lieu et place de Samuel Eto'o, le Portugais a au moins le mérite de ne pas tourner autour du pot : Eden Hazard est maintenant le point d'ancrage unique de l'attaque des Blues. Dans un rôle d'électron libre où il s'est rarement illustré, le Diable rouge disparaît de la circulation. Mourinho médite, s'agite et opère enfin en faisant entrer Torres. Presque un aveu d'échec pour le stratège portugais. Après quinze minutes d'errance, Hazard refile donc à gauche au plus grand plaisir d'un Azpilicueta un peu moins seul. Oui, mais voilà, de son côté Pellegrini n'avait pas perdu de temps en optant pour le revenant Samir Nasri dès l'heure de jeu. Un choix payant, décisif même. Dix petites minutes plus tard, une belle combinaison entre Nasri et Silva offrent aux Français un retour prématuré et gagnant. City exulte et tient sa revanche d'il y a 15 jours en championnat. Assommé, Chelsea ne retrouvera jamais sa verve offensive. La faute à une maîtrise tactique en tout point remarquable de Citizens appliqués et créatifs. Une copie propre et sans ratures. Tout l'inverse de Londoniens trop brouillons.

par Martin Grimberghs
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

floyd pink Niveau : CFA
Moué, pas mal déçu par ce chelsea aujourd’hui. Franchement José, fallait faire tourner un peu la non ? On a senti franchement des joueurs cuits.
Sinon le but de Nasri est vraiment beau, même si il est hors jeu d’un poil, est que le but est surtout pour ce con de Tahiti Bob a lever la main pour l’arbitre de touche, plutot que de suivre Nasri.

PS : la simulation de Jovetic… pas mal du tout, on sent que le bonhomme est passé par l’Italie
Combien de temps avant que The Aigri One fustige l'arbitrage ou s'en prenne à ses propres joueurs au lieu de remettre en cause son schéma tactique inefficace ?
Ça est vrai que c est une honte d aller perdre chez un club tout pourris
Message posté par Moudugland
Combien de temps avant que The Aigri One fustige l'arbitrage ou s'en prenne à ses propres joueurs au lieu de remettre en cause son schéma tactique inefficace ?


Euh.. ce schéma est le même qui permet à Chelsea d'être premier.. Drôlement inefficace je trouve.
Message posté par Moudugland
Combien de temps avant que The Aigri One fustige l'arbitrage ou s'en prenne à ses propres joueurs au lieu de remettre en cause son schéma tactique inefficace ?


On va surtout avoir droit à "Touré n'aurait pas du jouer" ...
volontaire82 Niveau : Loisir
Avec un Hazard en méforme ca devient quand même très vite sacrément triste Chelsea..
Alors, personne pour se branler sur le génie de José ?
dommage que nasri joue pour l’équipe de France , c'est un super joueur de ballon mais dont les qualités ne peuvent être exploités qu'avec un système un peu porté
sur un jeu offensif et léché , comme c'est le cas actuellement a city ou les milieux de terrain latéraux , axiaux ainsi que le 9 et demi (aguero ou jovetic) ont beaucoup de libertés sur le terrain ou avant cela a arsenal , nasri ne peut exploité son potentiel que dans ce genre de système pour la simple raison que nasri est un milieux polyvalent et trop peu stéréotypé c'est a dire qu'il n'a pas de poste défini étant donner qu'il n'est ni un meneur de jeu , ni un ailier ni un milieu relayeur car il manque de volume de jeu et de puissance physique .
Tout est si simple avec Yaya Touré. Le mec est au dessus!
Comme un boomerang, pour citer Gainsbourg
RonHarrisJr Niveau : Loisir
ouf, trop content pour city, "papa" va être furax, lol.
Pelligrini a tout compris du jeu de Nasri.... Meneur de jeu de transition, tout en protection de balle à défaut de savoir éliminer efficacement, excellent pour faire briller ses coéquipiers les plus techniques, rarement pris à défaut dans les petits espaces, toujours dans le tempo pour travailler avec le latéral, souvent placé pour proposer une solution "second couteau" en attaque...
Je jouis.
Sur le terrain Nasri est un joueur de devoir qui a toujours appliqué les consignes de ses coachs. Entre les mains d'un Pelligrini et d'un Wenger, y a pas de secrets, il marche sur l'eau. Plus la saison avance moins il y a de déchets dans son jeu c'est fou.
Putain Sam je kiffe, encore un come back à quelques mois d'une compétition avec l'EDF, j'en connais qui vont faire des cauchemars la nuit :)

Rhâââ lovely ....
David Louise Niveau : DHR
Ouais sauf qu'aujourd'hui la Bande à Pellegrini peut encore faire un Quadruplé, pas les Blues (plus que la C1 et la PL pour eux), City a l banc pour tout jouer, on verra à la fin de l'année quel match était le plus important entre celui d'aujourd'hui et celui d'il y a 2 semaines.
David Louise Niveau : DHR
Message pour DDP pardon
Finalement, Chelsea ne se repose uniquement que sur Hazard et Mourinho ne le sait que trop bien. Quand va-t-il faire son autocritique ce culé ?
Plus de FA Cup, plus de League Cup : Mourinho est à deux compétitions d'un nouveau job.

http://www.telegraph.co.uk/sport/footba … phies.html
Disons juste que quand tu passes ta semaine à clasher, faut pas sortir un match pathétique comme celui-là. C'est presque aussi risible que les défenseurs de Nasri.
HS mais, Sofoot arrête les articles sur la Bundesliga, ça fait deux semaines qu'on en voit plus, c'est dommage.
Vous êtes pire que les Riolo, Telefoot, Eurosport, mercato, Le Figaro, Minutes And Co ... Quand le Foot est sorti du stade ... Clap Fin
Message posté par MaxMaga
Pelligrini a tout compris du jeu de Nasri.... Meneur de jeu de transition, tout en protection de balle à défaut de savoir éliminer efficacement, excellent pour faire briller ses coéquipiers les plus techniques, rarement pris à défaut dans les petits espaces, toujours dans le tempo pour travailler avec le latéral, souvent placé pour proposer une solution "second couteau" en attaque...
Je jouis.
Sur le terrain Nasri est un joueur de devoir qui a toujours appliqué les consignes de ses coachs. Entre les mains d'un Pelligrini et d'un Wenger, y a pas de secrets, il marche sur l'eau. Plus la saison avance moins il y a de déchets dans son jeu c'est fou.
Putain Sam je kiffe, encore un come back à quelques mois d'une compétition avec l'EDF, j'en connais qui vont faire des cauchemars la nuit :)

Rhâââ lovely ....

C'est surtout les "supporters" bleus qui ont rien compris au jeu de Nasri malheureusement. Endoctriné au jeu à une touche de balle, les gens ont du mal à comprendre que les joueurs puissent chercher à dézonner, garder la balle ect...

Ça fait un peu fanboy dit comme ça mais je le pense vraiment.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 41