1. //
  2. // 8es de finale retour
  3. // Barcelone/Man City

Manchester City est-il vraiment bâti pour la Ligue des champions ?

Comme le PSG, Manchester City rêve de conquérir l'Europe. Pourtant, après trois éliminations de suite, la question se pose : et si City avait été bâti à l'envers pour ses rêves européens ?

94 43
« Nous avons une équipe plus faite pour l'Europe que le championnat. » Depuis qu'ils sont sortis de la bouche de Leonardo un soir de mars 2013 après une défaite du PSG à Reims, la formule est restée collée à l'image du PSG, et est régulièrement ressortie par les observateurs, quand les circonstances s'y prêtent. Ainsi, on a pu entendre la phrase après la qualification des hommes de Laurent Blanc à Stamford Bridge, suivie de la défaite des Franciliens à Bordeaux. Bizarrement, quelque part, le PSG joue à valider la thèse de son ancien directeur sportif, en offrant ainsi du grain à moudre à ses détracteurs. Porteurs d'un projet plus ou moins similaire à celui du club de la capitale, mais débuté trois ans plus tôt, les dirigeants de Manchester City doivent pour l'instant se résoudre à faire le constat inverse. Très costauds dans un championnat où la concurrence est plus relevée que celle du PSG en Ligue 1, dans le sens où plus de clubs possèdent des structures, des moyens, et une dimension similaire à celle qu'a pris Manchester City ces dernières années, les Citizens peinent toujours à franchir un palier en Europe, puisqu'ils n'ont encore jamais disputé de quart de finale de Ligue des champions.

Tout pour l'attaque


Évidemment, à leur décharge, les Mancuniens, depuis leur retour dans la reine des compétitions, n'ont jamais été réellement vernis au tirage. Quand ce n'est pas une « poule de la mort » qui les accueille - Bayern, Naples, Villarreal en 2011-2012, Real Madrid, Dortmund, Ajax l'année suivante - c'est l'ogre Barcelonais, depuis deux saisons, qui se met en travers de leur route dès les huitièmes de finale. Compliqué, voire très dur, pour une équipe toujours censée être « en apprentissage » , à l'échelle européenne. Toujours est-il que la question se pose, après quatre participations de rang en Champions League : et si Manchester City avait été bâti pour la Premier League ? En effet, en comparaison avec le PSG, qui a d'abord été construit par le bas - on se souvient du recrutement hivernal Maxwell, Alex, Thiago Motta - on a l'impression que les recruteurs de Manchester City misent avant tout sur les armes offensives. Une démarche quelque part compréhensible, puisque les Citizens évoluent dans un championnat qui donne la prime à l'attaque. Sur les 19 dernières saisons, 13 équipes sacrées championnes possédaient ainsi la meilleure attaque en fin de saison, soit deux tiers. En comparaison, seules huit équipes championnes possédaient la meilleure défense. Une statistique qui s'est encore vérifiée la saison dernière, où les Citizens avaient inscrit 102 buts en fin d'année, le meilleur total, mais en avaient concédés 37, soit dix de plus que Chelsea. En Premier League l'an passé, les quatre attaquants de City avaient inscrits 45 buts, bien aidés par les 20 buts de Yaya Touré, soit cinq joueurs pour les deux tiers du total.

Apprendre à souffrir


En Ligue des champions cependant, la musique est bien différente. Passé les poules, et notamment en raison de la règle du but à l'extérieur, l'essentiel est avant tout de ne pas concéder de buts. C'est là où le bât blesse, mais c'est surtout là où l'on se rend compte du déséquilibre dans la formation des Citizens. En effet, Joe Hart et sa défense peinent à tenir la comparaison avec les joueurs « grande classe » qui composent les lignes offensives de l'équipe de Manuel Pellegrini. Hormis Kompany, qui peine cependant à retrouver son niveau d'avant sa blessure, aucun des défenseurs qui composent le back four n'est une référence mondiale à son poste. Si Pablo Zabaleta s'en rapproche, ses qualités, comme celles de Clichy, Sagna ou même Kolářov, sont plus celles d'un latéral « contre-attaquant » que d'un défenseur pur. En réalité, Manchester City ne semble pas avoir les joueurs adéquats pour « souffrir » en défense, avant de contre-attaquer, une donnée essentielle en Ligue des champions. Comme Paris face à Chelsea, comme le Real Madrid face au Bayern Munich l'an passé, et ce, même Bayern face au Barça l'année d'avant, toutes les équipes rêvant d'exploits européens doivent à un moment ou un autre savoir laisser passer l'orage, tout en conservant leur sérénité. Recruté à prix d'or, Fernandinho, bien seul dans le travail défensif au milieu, a montré en Premier League qu'il était un bon gratteur de ballon, ce qui ne signifie pas pour autant qu'il ait les capacités pour endiguer les assauts continus d'équipes au potentiel créatif bien plus important. Alors que faire ? Demander à un Yaya Touré vieillissant d'assumer des tâches plus défensives, comme l'avait fait Hervé Renard épisodiquement lors de la CAN ? Peut-être. Toujours est-il que s'il veut conquérir l'Europe, Manuel Pellegrini devra trouver des solutions. Et rapidement.


Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Faustino Asprilla Niveau : Loisir
Faites vos copies d'ecran on se retrouve ici demain apres la victoire des Citizens. 3-1.
Jed mosly Niveau : CFA2
Barcelone contre le Kun et sa bande
laurentlp Niveau : CFA
Note : 4
"Manchester City est-il vraiment bâti pour la Ligue des champions ?"

Poser la question, c'est déjà y répondre un peu ...
En football tout est possible selon l'expression consacrée. Mais si City se qualifie ce soir alors tout se sera passé de travers pour le Barca . car ce Manchester a les défauts les mieux adaptés aux qualités des Catalans .
Dit en bon français ca donne :City, ou la meilleure caricature du foot anglais est la victime idéale du FCB.
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 4
La différence entre Paris et City étant l'expérience des cadres de chacune des deux équipes en C1. À Paris t'as des mecs qui l'ont gagné, passé les poules, jouer les matches couperet et savent mieux que quiconque quand accélerer, mettre du vice, etc... À City, à part Touré et encore sur deux ou 3 saisons. C'est un néant en terme de matches en C1...Sans cette ossature de briscards, l'apprentissage année après année sera assez long. Après il faut de la chance aussi au titrage... ^^
Message posté par Faustino Asprilla
Faites vos copies d'ecran on se retrouve ici demain apres la victoire des Citizens. 3-1.


J'étais vraiment confiant pour la qualification du PSG après avoir vu les derniers matchs de Chelsea, mais là...
Il faudrait un miracle pour City (et manifestement les dieux de la LdC détestent ce club), le barça marche tranquillement sur l'eau alors que City ne ressemble à rien.

Et je suis vraiment pas du tout fan du barça.
Heiseinberg Niveau : CFA
C'est la fessé qui vont se manger ce soir, peut être pas par le score mais par la démonstration de jeu, un bon petit 2-0 ou 3-1. Ils ont juste pas de chance de tomber 2 fois de suite en 1/8ème contre le Barça, car je suis sur qu'en ayant eu une équipe plus abordable, arriver en 1/4 de finale tout peut se passer.
Puis surtout qu'est ce qu'ils espèrent quand Martin Demichelis 34 ans défenseur totalement à la ramasse est un titulaire indiscutable dans la défense face à des joueurs commme Messi/Suarez/Neymar, sans parler du niveau affligeant de leurs latéraux (hormis Zabaleta) Clichy x Sagna c'est catastrophique.
Guardinho Niveau : CFA2
Tous les joueurs de cette équipe sont des clones un peu ratés d'autres joueurs.
Silva est excellent mais reste un indécrottable remplaçant en sélection, au même titre que Jesus Navas.
Côté Français, entre Nasri l'éternel déception, Clichy l'éternel second (sachant que les joueurs devant lui sont pas non plus des foudres) et Mangala le "nouveau" Sakho (venez pas me dire qu'il est meilleur, bordel), on est pas mal non plus.

Mention spéciale à Fernando et Fernandinho, les 2 tâcherons brésiliens de service. Manque plus que Luiz Gustavo pour parachever la démonstration des raisons de l'échec brésilien à la coupe du monde.

Dzeko, Jovetic sont des seconds couteaux, Bony j'en parle même pas.

Enfin, ceux qui pensent que Kompany incarne vraiment ce qui se fait de mieux en défense ont juste un problème avec le PSG, et c'est leur droit le plus strict, quand bien même ça pue la subjectivité (sinon ya Hummels et ses 10 bons matchs en 2 ans).
BREF...

La mayonnaise devrait bien finir par prendre, car au moins on peut pas leur reprocher un manque d'homogénéité, mais avec leur profil "bons partout, excellents nulle part" faut pas s'étonner plus que ça de leurs parcours de poussins anémiques chaque année en LDC.
d'où le recrutement de Mangala à prix d'or cet été... et qui a disparu de la circulation, non?
si Man city veut réaliser son centre de formation a 200M£
et que le projet du club ne part pas dans le mur, sinon
2015/16 sera l'exode dans les rangs des citizens.

mais le grand souci de cette formation est bien Pellegrini
quoi qu'on dise...


Cité :"
Having just spent £200m on a new training academy, Manchester City will be thanking Samir Nasri for helping them to make a bit of that money back.

A rocket from the Frenchman put the reigning English champions on their way to qualifying for the last-16 of the Champions League, and he sealed the deal by setting up Pablo Zabaleta just four minutes from time.

The former-Arsenal man's strike is set to earn City approximately £15 million but, more importantly, at least two more games in Europe's premier club competition this season"

source
http://metro.co.uk/2014/12/10/samir-nas … e-4982620/
Chimikhooney Niveau : Ligue 1
Très bon article qui met vraiment en avant les faiblesses des grosses écuries de Premier League en général ces dernières années (on enlève Chelsea du tas et on peut foutre le Réal dedans) :
La défense, plus globalement les phases défensives.

Depuis la paire Ferdinand-Vidic, on a plus de paires de défenseurs qui font peur en Premier League...
Kompany était trop seul l'année dernière et aujourd'hui il est simplement plus au niveau (et que dire de ces latéraux de merde en phase défensive).
Koscielny est encore trop tendre et lui aussi un peu trop seul.
Liverpool à part Skrtel il n'y a pas de joueurs stables dans le dispositif (Sakho va peut être avec un peu de chance ramener cette stabilité comme il a pu le montrer quelque peu)
Smalling - Jones c'est encore trop jeune et trop tendre (et peut être trop stupide).
Varane est trop tendre et Pépé pas assez présent (lorsque Ramos est absent)

Mais sans parler des individualités, c'est surtout sur l'apport défensif des attaquants qu'on peut constater une vraie différence, là où les attaquants du Bayern ou du Barça sont là pour gêner les premières relances et se placer aux côtés des milieux défensifs/relayeurs pour les empêcher d'avoir trop de temps/espace lorsque la balle revient en arrière.
Les attaquants de PL eux s'éloignent des milieux en tentant des interceptions ou se placent même entre les lignes adverses sans respecter le schéma de l'équipe on a donc des milieux qui sont obligé à la fois de se taper les milieux créateurs dans leur dos et les milieux relayeurs devant eux (souvent du 2 défensifs vs 3 adversaires) qui peuvent facilement jouer entre les lignes.
Message posté par Faustino Asprilla
Faites vos copies d'ecran on se retrouve ici demain apres la victoire des Citizens. 3-1.


Vendu! Et on reviendra vers toi. Pas la peine d'attendre demain, sous les coups de 21h30 elles parleront déjà d'elles-même.
Loukelpirato Niveau : District
Le problème de City, c'est un peu le problème de toute la BPL. On attaque, on produit du spectacle mais la défense, c'est une option. Pour faire une belle métaphore de gros beauf d'automobiliste, c'est celui qui achète une chouette ferrari mais qui dépense pas un rond pour changer les freins.

La BPL vit dans sa propre bulle, sûr de son succès avec des salaires mirobolants qui seraient des symboles du championnat le plus relevé du monde. Je trouve que pointer City seul est injuste. Liverpool est en coma depuis plus de 5 ans, Man U a disparu des radars, et Arsenal produit toujours le meilleur jeu du monde pour un 4ème de championnat et un TOP 16 européen.

A côté, t'as la buli qui derrière le Bayern montre une vraie Homogénéité, la Serie A qui joue l'Europa à fond et qui place des blocs tactiques et intelligents.

Et tout devant t'as la Liga que des crétins réduisent aux 3 équipes de tête. Alors que chaque année, c'est pas Tottenham ou Everton qu'on retrouve dans le carré final d'Europa. Mais bien, Villareal, Séville, Bilbao...
Bon article mais en revanche le PSG n'a meme pas eu a souffrir contre Chelsea tellement l'equipe de Mourinho etait pathetique, au match aller comme au retour.
Compagnie doit retrouver le rythme et la confiance pour redevenir une référence en défense.
Message posté par Bebel04
Compagnie doit retrouver le rythme et la confiance pour redevenir une référence en défense.


Kompany bien entendu.
Jemincruste1 Niveau : CFA
Pas convaincu que la ligne d'attaque de City soit aussi phénoménale que ça, car qui - à part Aguero et Yaya dans une moindre mesure - répond toujours présent dans les très grosses affiches européennes ?

Ni David Silva (qui, je trouve, force énormément son jeu dans les matchs décisifs de LDC), ni Nasri (à l'exception de son but à Rome, on a vu contre le Barça par exemple...), ni Navas, et encore moins Jovetic, Dzeko et le nouvel arrivant Bony (à voir l'année prochaine).

A l'aller, Yaya était suspendu, faites les calculs, il ne reste qu'Aguero pour faire une réelle différence. Ce qu'il a d'ailleurs fait en inscrivant le seul but mancunien.

Par contre, je suis d'accord avec votre analyse de l'effectif défensif. Mis à part Zabaleta - qui fait globalement ses matchs - et Kompany lorsqu'il est en forme, c'est bien trop juste.

Et pour moi, les deux 6/8 (Fernando / Fernandinho) n'ont pas les niveaux technique et tactique pour des matchs de très grande envergure. Je verrais d'ailleurs bien un Song dans ce rôle, lui qui fait les beaux jours de West Ham. Ou même Jedinak, le capitaine de Crystal Palace, qui est très fort techniquement, mais qui pâtit d'une inexpérience européenne.
Rakamlerouge Niveau : National
Cette saison mise à part: contrairement à Paris, City n'a vraiment jamais été gâté au tirage.

Poule de la mort > élimination (dec. 2011, dec. 2012)
Qualif en 8eme > se manger le Barca > élimination (2014, sans doute 2015)

Coucou les PSG - Apoel Nicosie, Dynamo Kiev et Bayer Leverkusen ;)

L'exploit de Paris cette année reste magnifique, attention, c'est juste pour ramener la comparaison City /Paris à sa juste dimension.
Leur politique de mercato ne donne pas l'impression qu'ils cherchent à progresser en C1. Ils font dans la quantité plus que la qualité pour doubler tous les postes et avoir une équipe de niveau constant pour assurer dans les compétitions nationales mais sans une ossature de cracks (hormis Aguero, Yaya et à la rigueur Kompany) capable de défier les grands. Il leur faudrait 3-4 autres joueurs de ce calibre pour franchir un palier.

Ils ne font qu'empiler des joueurs moyens / moyens +, ce qui crée des doublons à tous les postes (Zabaleta-Sagna, Kolarov-Clichy, Bony-Dzeko, etc) sans qu'une hiérarchie ne se dégage réellement. Et puis Joe Hart à ce niveau là, c'est interdit.
Message posté par Faustino Asprilla
Faites vos copies d'ecran on se retrouve ici demain apres la victoire des Citizens. 3-1.


T'es un marrant toi.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
94 43