Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Crystal Palace/Manchester City (2-1)

Manchester City dit adieu au titre

En déplacement sur la pelouse de Crystal Palace, les Citizens devaient s'imposer pour reprendre leur deuxième place et ne pas laisser Chelsea s'envoler. Mais malgré une nette domination, les Sky Blues se sont inclinés, 2-1, cédant presque de façon officielle leur titre à Mourinho et sa troupe.

Modififié

Crystal Palace 2-1 Manchester City

Buts : Murray (34e), Puncheon (48e) pour les Eagles // Yaya Touré (78e) pour les Citizens

La mine triste, le regard hagard, Manuel Pelligrini semble abattu sur son banc de touche. Il ne reste que quelques minutes à jouer dans ce Crystal Palace-Manchester City, et ses hommes sont en train de concéder une défaite inattendue, surpris par la froideur du réalisme des Eagles. Quinze jours après avoir dit adieu à la Ligue des champions, l'entraîneur chilien le sait, ses rêves de Premier League sont en train de se faire la malle, là, juste devant ses yeux. Ses joueurs auront beau tout tenter dans les derniers instants, rien n'y fait, City a officiellement foiré sa saison. En quinze jours.

Braquage, acte I


Après avoir vu Arsenal leur piquer la deuxième place ce week-end, les Citizens le savent, la victoire est impérative, face à Crystal Palace, pour ne pas encore dire adieu à la course au titre. Et face au modeste 13e de Premier League, la tâche semble aisée pour Agüero et sa bande, ce lundi soir. L'Argentin ne tarde d'ailleurs pas à se signaler : bien lancé par Joe Hart, le Kun élimine Speroni, portier des Eagles, avant de servir Silva en retrait, lequel pense ouvrir le score, mais c'était sans compter sur le retour de Speroni qui parvient à sortir une parade miraculeuse pour repousser le danger (12e). Dominateurs dans le jeu, les Mancuniens ne parviennent pas à trouver la faille, la faute à un Speroni vigilant comme lorsqu'il repousse encore une tentative de Silva (29e) et même quand il est battu, le gardien peut compter sur son poteau lorsque Agüero s'essaie à la frappe croisée (19e). Sans doute boostés par la grosse performance de leur gardien, les Aigles parviennent même à ouvrir le score, contre toute attente, par l'intermédiaire de Murray à l'affût d'une frappe de Ledley contrée par Joe Hart (34e). Après n'avoir rien montré pendant 45 minutes, Palace file donc aux vestiaires avec l'avantage au score. Le repos du braqueur.

Braquage, acte II


Le spectacle des cheerleaders locales terminé, les deux équipes font leur retour sur la pelouse du Selhurst Park. Et visiblement Palace n'a pas de temps à perdre, puisqu'il ne faut que trois minutes de jeu dans ce second acte pour voir Puncheon enrouler un délicieux coup franc aux vingt mètres. 2-0, Crystal Palace fait le break. À peine commençaient-ils à se relever que les Citizens se ramassent donc un nouveau pain dans la gueule. Sonnés par ce nouveau coup, les visiteurs ne parviennent plus à imposer leur jeu. Yaya Touré s'essaie bien au coup franc (58e), mais sa tentative vient flirter avec le poteau d'un Speroni qui a visiblement la chance avec lui ce soir. Derrière, rien de bien fou à signaler, les actions de City sont plutôt brouillonnes, hasardeuses, sans conviction. Bref, les Mancuniens n'y arrivent pas. Dans la douleur, City s'en remet à l'un de ses hommes forts, Yaya Touré, qui ravive un peu la flamme de l'espoir en décochant une énorme mine du gauche à l'entrée de la surface. 2-1, City relève enfin la tête. Mais il est déjà trop tard pour espérer quelque chose. À l'issue d'un match qu'ils auraient dû gagner cent fois, les Citizens repartent finalement chez eux la besace vide et des rêves en moins. Car, oui, selon toute vraisemblance, Palace vient bien d'offrir le titre à Chelsea.


⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou