En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 26e journée
  3. // Manchester City/Newcastle (5-0)

Manchester City détruit Newcastle

Contre Newcastle, Manchester City s'est promené et a profité du faux pas de Chelsea plus tôt dans l'après-midi. Un penalty au bout de 30 secondes, 5 buts marqués, aucun encaissé, les hommes de Pellegrini se sont offert une petite revue d'effectif, et un gros plein de confiance.

Modififié

Man. City - Newcastle
(5-0)

S. Agüero (2'), S. Nasri (11'), E. Džeko (21'), D. Silva (51'), D. Silva (53') pour Manchester City


27 secondes. 27 toutes petites secondes. C'est le temps qu'il aura fallu à l'effet Yaya Touré pour agir, et à City pour faire craquer Newcastle. 27 secondes donc, au bout desquelles Vurnon Anita foire son contrôle, perd la balle au profit de Džeko et crochète l'attaquant mancunien dans la surface. C'est impartial, c'est sec, c'est dur, et c'est une offrande pour Agüero. L'attaquant argentin ne se fait pas prier et marque tranquillement le penalty. Un avantage précoce et irrattrapable pour une équipe de Newcastle qui prend un sacré coup de bambou sur le crâne. Un des penaltys les plus rapides de la Premier League, qui permet aux Citizens de se balader pendant toute la rencontre. Enfin, un premier but qui en appelle d'autres, puisque c'est une véritable avalanche qui s'est abattue sur les visiteurs cet après-midi. L'armada offensive des Sky Blues, emmenée par un David Silva irrésistible, a dégoûté l'arrière-garde des visiteurs, en s'illustrant dans tous les registres. En marquant si tôt, City n'a pas eu le temps de douter. Un before au calme pour Pellegrini et les siens, avant le vrai gros rendez-vous, contre Barcelone en Champions League.

Nasri buteur, Silva taille patron


Pour réparer l'erreur de l'oncle Vurnon Anita, il aurait fallu un sacré coup de baguette magique. Hélas pour les Magpies, il manque à John Carver une cicatrice et des lunettes rondes. En revanche, Nasri a, lui, tout l'attirail du bon sorcier. Sur un centre dévié, le cuir atterrit comme par magie dans les pieds du Français, au cœur de la surface des Toons, qui fusille Krul d'une frappe sous la barre (12e). La malédiction continue pour Newcastle, puisque Silva sort de son chapeau un amour de passe en profondeur. L'occasion pour Džeko de montrer à Pellegrini qu'il est loin d'être une buse. Contrôle de la poitrine, frappe du droit, 3-0 (21e). Optimal. Le truc cool avec les Anglais, c'est que même largement menés, ils continuent d'aller de l'avant. Du coup, Newcastle ne calcule pas, les espaces sont légion, et les occasions s'accumulent. Quand les deux équipes rentrent aux vestiaires, elles comptent le même nombre de tentatives (7), preuve s'il en est que le score peut encore évoluer.

Le doublé de l'Orient-Express


Comme son adversaire en première période, Newcastle veut commencer fort la deuxième mi-temps. Dès la reprise, Cissé s'essaye à l'exercice de la reprise de volée, magnifiquement détournée par Hart (46e). Malheureusement pour Sissoko et ses coéquipiers, ce soir, City est bien trop fort. La faute notamment à une armada offensive complètement folle. Agüero dépose la défense, décale Nasri sur la droite, qui sert Silva seul dans la surface. Un cadeau trop beau pour l'Espagnol, qui assure du plat du pied (51e). L'Ibérique aux yeux en amande s'offre même un doublé express, encore grâce à Agüero, sur une sublime ouverture de Yaya Touré. La remise de la poitrine du lutin argentin permet à Silva de reprendre sans contrôle, pour trouver le petit filet (53e). Le score acquis, Pellegrini décide de lancer Bony, pour ses premières minutes sous ses nouvelles couleurs. La fête eut été parfaite si l'Ivoirien avait lui aussi trouvé le chemin des filets, mais Krul sauve le peu d'honneur qu'il lui reste (76e). Manchester se contente finalement de gérer, sans forcer et sans trembler. Alors que ses adversaires directs ont flanché, City a fait le boulot. En 27 secondes. Vite fait, bien fait.

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Pierre-Valentin Lefort
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 59
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7
À lire ensuite
Paris reprend sa marche