Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 5e journée
  3. // ManCity/ManUnited

Manchester City brise, broie, détruit United

Superbe victoire de Manchester City face à l'ennemi United (4-1) dans le 166e derby de Manchester. À l'Etihad Stadium, les Citizens ont offert un véritable récital à leurs supporters, explosant par la même occasion leur plus sérieux concurrent au titre. Nasri a brillé, Touré a rayonné.

Modififié
Manchester City - Manchester United : 4-0
Buts : Agüero (16e, 46e), Touré (45+1) et Nasri (50e) pour City. Rooney (87e) pour United.

Conquérir le cœur des supporters, recoller au classement et envoyer un signal fort à la concurrence. En écrasant son premier derby de Manchester, Manuel Pellegrini a fait d'une pierre trois coups. Pour leur premier choc de la saison, ses hommes ont surclassé l'ennemi d'en face, et accessoirement champion en titre, Manchester United (4-1). Solide en défense, précieux au milieu et génial en attaque, Manchester City s'offre un vrai match référence, dans la lignée de la fessée donnée à Old Trafford en 2011. Pour cela, Manuel Pellegrini a pu compter sur les fidèles. Yaya Touré d'abord. Omniprésent à la récupération comme dans la surface adverse, l'Ivoirien a encore sorti un match dont lui seul a le secret. Sergio Agüero ensuite. L'Argentin a d'abord mis United à terre avant de l'achever. Enfin, Vincent Kompany a éteint Welbeck et rendu fou Wayne Rooney. Bref, il n'y a pas eu de derby.

Yaya « Filippo » Touré

City, comme United, compte sept points et une défaite après quatre matchs. City, comme United, a brillé cette semaine en C1, mais éprouve des difficultés à produire du beau jeu en championnat. City, comme United, surprend au coup d'envoi. Negredo est titulaire chez les Citizens, mais surtout, aucune trace de Robin van Persie, blessé à l’aine, sur la feuille de match. Wayne Rooney, lui, est bien dans le game avec son bandeau ridicule, mais l'Anglais assiste impuissant à l'ouverture du score des Citizens. Après un bon travail de Nasri, Kolarov déboule sur son côté gauche et centre pour Sergio Agüero qui claque une reprise de volée imparable dans les filets de De Gea (16e). Un but logique qui récompense le bon début de match des Citizens. Bien emmenés par un côté gauche Nasri-Kolarov dans le tempo et un Yaya Touré au four et au moulin, les hommes de Manuel Pellegrini dominent leur sujet. Replacement efficace, longues séquences de jeu et combinaisons impeccables, le nouveau City a enfin de la gueule. Quarante minutes de jeu et voilà la première frappe des visiteurs, non cadrée, écrasée et sans conviction. Dans la foulée, Touré assène un deuxième coup sur la tête des Rouges juste avant la pause (45e+1). Un vrai but de renard, du genou. Peu importe, le break est fait.

Nasri dans les bons coups

À la pause, on se dit que David Moyes saura regonfler à bloc son équipe, connue pour son mental de guerrier. Cinq minutes de jeu à peine prouvent le contraire. Sur une nouvelle inspiration de Nasri, Negredo centre pour Agüero qui surgit au point de pénalty et signe un doublé (46e). Puis le Marseillais s'offre le luxe d'enterrer un peu plus encore les Red Devils d'une belle reprise du droit sur un centre de Navas (50e). En cinq minutes, United a encaissé autant de buts qu'en quatre matchs de championnat. CQFD. Bien sûr, le match est plié. Par orgueil, Rooney et consorts n'abandonnent pas. Fellaini fait briller Joe Hart, Évra touche le poteau, mais les carottes sont bien cuites. Les Citizens gèrent tranquillement le reste de la partie, plaçant quelques accélérations bien senties. L'Etihad Stadium chante, saute, chambre et ovationne Sergio Agüero. Touché au fond de lui, Wayne Rooney marque son onzième but dans le derby de Manchester – un record - sur coup franc en toute fin de match (87e). Un but superbe qu'il ne prend pas la peine de célébrer. Cet après-midi, City était bien trop fort.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25