En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Manchester a passé de bonnes fêtes

On ne décuve pas, en Premier League. En ce premier jour de 2013, on jouait en effet la 21e journée de championnat. Journée dont on retiendra surtout les larges victoires des deux Manchester. Autrement, Aston Villa n’a pas perdu à Swansea (2-2), ce qui est aussi une sacrée nouvelle.

Modififié
West Ham-Norwich City : 2-1

Le match entre West Ham et Norwich ne prédisait pas grand-chose de spectaculaire, mais en plus de cela, l’opposition aura été gâchée par l’arbitrage. La seule bonne décision de l’homme en noir paraît être la première, dès la 3e minute de jeu, lorsqu’un tirage de maillot dans la surface permet à Noble de placer les Hammers sur de bons rails. Sur ce, n’importe quoi. Sur l’action du second but de West Ham, inscrit par O’Brien (26e), une faute est commise sur un joueur de Norwich. Un pauvre Norwich qui pourra regretter deux pénos (rien que ça) pourtant flagrants. Les Jaunes réduiront le score anecdotiquement en fin de match, avec une belle volée de Martin (90e). Au regard de la physionomie, le score apparaît cependant logique. En plus d’enfoncer un concurrent du ventre mou, West Ham se rapproche de la première partie de tableau.

Swansea-Aston Villa : 2-2

Aston Villa n’aime pas les fêtes. Non, assurément pas, au regard de ses trois dernières défaites, et son incroyable total de quinze buts encaissés. S’ils comptaient se relancer au Pays de Galles, les Villans s'y sont déplacés en victimes plutôt qu'en vainqueurs. Complètement à la rue, ils proposent une prestation suicidaire sur la quasi-totalité de la première période, ce dont les adversaires ne profitent pas vraiment. Et ce, en dépit de plus de 70% de possession. Bon, les locaux marquent tout de même un but, l’œuvre de Routledge, qui profite de l’espace qui lui est offert pour se présenter face au portier, le dribbler, et pousser le ballon au fond (9e). Mais 1-0, c’est un sacré miracle, au regard de la nullité de Villa et des nombreuses occasions obtenues par Swansea et un Michu très en verve. C’est pourtant dans ces conditions, que les visiteurs, aussi vilains soient-ils, vont égaliser par l’intermédiaire de Weimann (1-1, 44e). Complètement sonnés, les Gallois en perdront leur jeu. Et leur patience, au fil des minutes. Coupable d’un tacle dans la surface, Dyer offre à Benteke le but de la victoire sur péno (1-2, 84e). Le détonateur qu’il fallait, pour les Gallois. Ces derniers éviteront le pire en toute fin de rencontre, avec le but égalisateur de Graham (90e+4). Toujours fragile, Aston Villa peut néanmoins se targuer d’un mieux. Et qui l’eut cru, en début de rencontre…

Manchester City-Stoke City : 3-0

City s’apprêtait à une rencontre difficile face à Stoke ? Bof. Les Citizens n’ont pas vraiment eu à craindre une équipe pourtant invaincue depuis dix matchs, finalement. Parce que cette rencontre pourrait se résumer à une éternelle séquence d'attaque-défense. Les Mancuniens posent directement le pied sur le ballon, annihilant des Potters venus jouer le contre. Mais si cette ultra-domination débouche sur de nombreuses occasions, les Citizens galèrent aussi dans le dernier geste. Notamment ce diable de Kun Agüero, assurément le plus dangereux sur la pelouse : de la tête, du gauche, du droit, l’Argentin a tout donné, beaucoup cadré, mais souvent tâté les gants de Begović. Ce dernier ne cèdera qu’à l’approche de la pause, après qu’un centre de Milner a été repoussé dans les pieds d’un Zabaleta esseulé (1-0, 43e). Même topo à la reprise, où on verra Džeko plus tranchant, l’attaquant étant rapidement récompensé, en suivant bien la tentative d’Agüero (décidément), relâchée par ce pauvre Begović (2-0, 56e). L’attaquant de poche sera enfin récompensé en fin de rencontre, en allant inscrire un péno discutable (la faute sur Silva ayant été commise en dehors de la surface… 3-0, 74e). Avec cette belle victoire et ces trois nouveaux points, les Citizens restent dans le sillage du leader et rival Manchester United, et au regard de leurs deux dernières sorties convaincantes, ils sont plutôt bien préparés pour leur prochain duel, face à Arsenal.

Wigan-Manchester United : 0-4


Les leaders mancuniens n’ont pas galéré longtemps, sur la pelouse de Wigan. Un gros quart d’heure, durant lequel ils sont mis à mal par un milieu de terrain très dense. Après quoi, à partir du moment où ils décident de contourner le bloc en passant sur les ailes, ils ne tardent pas à trouver la faille : en bon renard qu’il est, Hernandez est placé où il faut lorsque le portier relâche une frappe d’Évra (0-1, 35e). Quelques minutes plus tard, le buteur sert son acolyte d’attaque Robin van Persie, qui embarque son vis-à-vis et balance un enroulé en lucarne (0-2, 43e). Décidément connectés, les deux hommes sont une nouvelle fois protagonistes d’un but en seconde période, le coup franc dévié du Néerlandais revenant dans les pieds de Chicharito, qui fusille alors Al-Habsi (0-3, 63e). C’est tout seul, enfin, sur un centre de Welbeck, que Van Persie clouera le score en fin de rencontre, avec une volée en déséquilibre (0-4, 88e). Tranquille, United déroule et conserve son agréable avance de sept points en tête du championnat.

Tottenham-Reading : 3-1

Depuis quelques matchs, on ressentait un léger mieux pour le promu Reading, qui après une série de sept défaites, restait sur deux matchs sans revers, avant un déplacement compliqué sur la pelouse de Tottenham. Un mieux que l’on a ressenti dès le départ, quand Pogrebnyak suit la transversale de son collègue Harte pour mettre la balle au fond (0-1, 4e). Piqué à vif, Tottenham parvient à se ressaisir instantanément, Dawson égalisant sur corner (1-1, 10e). Les Spurs ne cesseront alors de dominer, le danger provenant notamment d’un excellent Sigurdsson. C’est après la pause, seulement, qu’ils pourront concrétiser : Adebayor claque sa tête après un bon boulot de Lennon sur son côté (2-1, 51e), et en fin de match, le chanceux Clint Dempsey, dont la tentative contrée lobe le portier, cloue le score (3-1, 79e). Tottenham vit bien sa période des fêtes avec ce troisième succès consécutif et met une nouvelle fois la pression à Chelsea, en lui reprenant la 3e place.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:44 414€ à gagner avec Barça & Bayern Hier à 12:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
Hier à 12:46 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:45 Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 14 Hier à 08:00 Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 9
dimanche 18 février Tony Chapron est en arrêt maladie 47 dimanche 18 février Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 25 dimanche 18 février Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 9