1. // MONDIAL 2014
  2. // BARRAGE RETOUR
  3. // FRANCE/UKRAINE (3-0)

Mamadou superstar

Double buteur contre l’Ukraine, Mamadou Sakho s’est retrouvé sur le devant de la scène presque par magie. L’ancien Parisien est un véritable symbole français. Celui d’un môme qui a toujours su forcer son destin.

Modififié
14 45
Depuis qu’il a fait ses débuts professionnels un soir de février 2007 dans le froid glacial d’Athènes à seulement 17 ans, Mamadou Sakho suit une trajectoire bien à lui. Présenté très tôt comme un héritier de Lilian Thuram, notamment pour sa conduite de balle peu esthétique et son amour de la chair, le gaucher a fait comme son aïeul, mardi, sur la pelouse du Stade de France. Il a planté un doublé. Deux buts qui vont compter dans l’histoire des Bleus mais aussi dans la vie d’un jeune joueur de 23 ans qui a déjà traversé des épreuves. Entre la mort de son père durant l’adolescence, le brassard de capitaine dans son club formateur un soir d’octobre 2007 à seulement 17 ans, un titre de champion l’an dernier et un premier déracinement en toute fin de mercato (le 2 septembre, il signait à Liverpool), Sakho a déjà vécu trois vies. Dans chacune d’entre elles, il est tombé. Plusieurs fois. Il s’est systématiquement relevé. Mentalement, le gamin du quartier de la Goutte d’or est un roc. Entre assurance et volonté de fer, Sakho est arrivé là où il voulait être. A 13 ans, toute sa famille comptait sur lui pour assurer la survie du clan. Chez les Sakho, le football n’est pas un jeu mais une certaine idée de la survie. A Paris, on sait que l’on tient une machine de guerre. Un mec en avance sur son temps. Il impressionne tous les observateurs. Que ce soit en club ou dans les sélections de jeunes. On le dit mature, posé, doté de l’âme d’un chef. Un leader en somme.

Il fallait couper le cordon…

Durant l’été, pourtant, on sent que l’histoire d’amour entre le Paris SG et son enfant chéri touche à sa fin. L’arrivée de Marquinhos scelle l’impensable : Sakho va quitter Paris. Une hypothèse qui glace. Qui fait mal. Qui blesse. Comme lorsqu’un enfant quitte le foyer dans lequel il a grandi. C’est inéluctable mais douloureux. A Paris, on parlait de lui avec des cœurs dans la bouche. C’était l’enfant du pays. Le titi parisien. Le « fait maison » . Sauf que cette étiquette devient un sacerdoce. Une excuse pour le traiter à toutes les sauces, y compris les plus amères. Mamad’, lui, veut jouer. Il doit partir. Il va partir. Il est parti… Il faut dire que Didier Deschamps avait envoyé un premier signal au cœur de l’été en ne convoquant pas le Parisien pour le match estival. Le sélectionneur était clair : « Il ne joue pas en club » . Pour voir le Brésil, Sakho devait se trouver un point de chute idéal. A cette époque, quand il lâche ses larmes pour rallier Liverpool, on rigole. Sur les bords de la Mersey, la concurrence sera la même qu’à Paname : Agger, Skrtel, Kolo Touré et Coates. Sakho commence d’ailleurs par deux bourdes contre Swansea. Il joue même latéral gauche. C’est moche. Mais ça ne dure qu’un temps.

Une part de chance

Très vite, son amour des duels, son jeu de tête et son engagement ont raison de Daniel Agger. Dans le 3-5-2 des Reds, Sakho est titulaire. Naturellement, il revient en équipe de France. En costaud. Son premier pari est d’ores et déjà réussi. A ce moment-là, on est loin d’imaginer le scénario du Stade de France. Abidal en méforme, Koscielny expulsé à Kiev, la défaite, l’absence d’envie, c’est tout un assemblage de choses qui a amené Didier Deschamps à titulariser Sakho – 15 sélections – contre l’Ukraine. Il y a une part de chance, oui. Il y a surtout l’idée d’un combattant. Le besoin, même. Il fallait des guerriers. Des hommes. Mamad' est de cette race. Certes, Mamadou Sakho n’est pas le défenseur central français le plus doué de sa génération. Il ne sait pas relancer, peine à se retourner, est encore tributaire de ses fameuses sautes de concentration mais lorsqu’il est dans son match comme ce fut le cas mardi soir, il est infranchissable. Waterproof. Un joueur que l’on aime car imparfait. Sakho râle, gueule, harangue, ne fanfaronne pas, et même lorsqu’il plante le troisième but, celui de la délivrance, il a ce réflexe exceptionnel. Alors qu’il part pour enlever son maillot, il se souvient qu’il est déjà averti et se ravise. A cet instant, dans de telles circonstances, d’aucuns auraient commis la faute. Pas lui. C’est ça, la marque des grands. Un grand garçon qui a toujours sa chambre à Paris. Pour toujours. Parce qu'on peut regarder partir ses enfants, on ne cesse jamais de les aimer. Jamais.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Prospère Mulenga Niveau : CFA
Note : 3
Sakho ne sait pas relancer c'est pas Samly Traore le mec non plus !

En tout cas fierté parisienne, banlieusardeet du peuple un vrai mec de paname qui vibre pour la nation, Sakho grand joueur,grand coeur ! Respect !
J'appellerai mes enfants mamadou et zlatan
// Alors qu’il part pour enlever son maillot, il se souvient qu’il est déjà averti et se ravise. A cet instant, dans de telles circonstances, d’aucuns auraient commis la faute. Pas lui. C’est ça, la marque des grands.//

Carrément.
Demain, quand il aura le réflexe d'éteindre la cafetière juste avant d'attraper ses clés, alors que sa belle est encore au pieu et qu'il n'a même pas encore pissé, et qu'il est en retard pour le taf !!, on aura la confirmation que c'est un très grand.

Quelques exagérations inutiles dans cet article mais bon il en fallait un (article sur Mamadou), j'imagine. Il le mérite oui.
Mehmet Scholl Niveau : CFA
J'ai vraiment beaucoup de mal avec les coms et articles depuis la qualification...

Comment peut on être autant dithyrambique et abreuver l'opinion de tant de superlatifs suite à UN SEUL MATCH alors que pendant 8 ans non stop c’était bien la merde...

Je veux bien que ca soit un match ultra décisif, je veux bien reconnaitre toute la bonne volonté déployée, toute l'envie démontrée, je veux bien saluer tout cela, mais faut pas non plus occulter tout le reste

Mais putain, c'est si dur que ca d’être objectif les journalistes ?

Vous croyez que tous les problèmes sont réglés ? Vous croyez que ça y est, une équipe est née, qu'ils vont subitement tous s'aimer les uns les autres et aller en finale de CDM ?

Ca me troue d'autant plus le cul que s'ils avaient été éliminés, ils auraient été sur-lynchés sur la place publique, DD aurait été le dernier des abrutis etc etc...

Putain de versatilité... En 90mns, tu passes d'incapable notoire à héro de la nation...
Que le lobby koscielny se taise a jamais.
C'est peut-être de ça dont a toujours eu besoin cette équipe, d'une remontée homérique et de la ferveur. Ces 8 dernières années pèsent sur les joueurs comme Zlatan sur les défenses. Ça doit pas être simple de jouer avec autant de pression, surtout que les français ne sont pas du genre à faire dans la modération et se contenter de peu. Ce match retour et l'engouement qu'il y autour, ça peut être le debut de quelque chose.
didier gomis Niveau : CFA
Note : 9
yes Mamadou, tu as conquéri le public !
chafouinou23 Niveau : Loisir
Article intéressant (le sujet du mec qui part de son club de toujours et revient plus fort en sélection, le mec pas forcément doué mais motivé comme jamais...) mais (bcp trop) complaisant avec une ineptie totale sur l'intelligence de Sakho (dont je ne doute pas) avec l'histoire du maillot après son 2ème but. Dommage car il y a de bonnes choses mais noyées dans tant de partialité que c'est en gênant.
Une certaine sorte de journalisme doit-on en conclure?
Ou plutôt, pas du tout du journalisme.
nononoway Niveau : CFA
Message posté par zlacao
J'appellerai mes enfants mamadou et zlatan


Ca peut aussi faire un prénom composé.

"Mamadou-Zlatan, au tableau"
Soulcialist Niveau : Loisir
Message posté par Prospère Mulenga
Sakho ne sait pas relancer c'est pas Samly Traore le mec non plus !

En tout cas fierté parisienne, banlieusardeet du peuple un vrai mec de paname qui vibre pour la nation, Sakho grand joueur,grand coeur ! Respect !


Je rejoins Mathieu Faure pour la qualité de relance, tout du moins la lenteur de l’exécution du geste qui assez dégueu à ce niveau.
On ne demande pas à tous les défenseurs d'avoir l'aisance de T. Silva, Piqué ou Hummels, mais c'est clairement LE gros "moins" chez Sakho.
Si il est titulaire à la CDM une des tactiques pour les adversaires seraient de presser et de gêner sa relance, car il a toujours besoin de ces 3,4 pas voir plus avant de faire une passe. Du coup la présence de Varane est impérative.

Bref, on avait besoin d'un guerrier et d'un mort de faim en défense on en tient un bon désormais. Même si ils se louperont il faut pérenniser et donner les clefs au duo Varane / Sakho (un droitier, un gaucher/ un relanceur et un déménageur). CQFD.
Message posté par Mehmet Scholl
J'ai vraiment beaucoup de mal avec les coms et articles depuis la qualification...

Comment peut on être autant dithyrambique et abreuver l'opinion de tant de superlatifs suite à UN SEUL MATCH alors que pendant 8 ans non stop c’était bien la merde...

Je veux bien que ca soit un match ultra décisif, je veux bien reconnaitre toute la bonne volonté déployée, toute l'envie démontrée, je veux bien saluer tout cela, mais faut pas non plus occulter tout le reste

Mais putain, c'est si dur que ca d’être objectif les journalistes ?

Vous croyez que tous les problèmes sont réglés ? Vous croyez que ça y est, une équipe est née, qu'ils vont subitement tous s'aimer les uns les autres et aller en finale de CDM ?

Ca me troue d'autant plus le cul que s'ils avaient été éliminés, ils auraient été sur-lynchés sur la place publique, DD aurait été le dernier des abrutis etc etc...

Putain de versatilité... En 90mns, tu passes d'incapable notoire à héro de la nation...


Bienvenu dans le journalisme français, fait de retournement de veste à 180°, d'exagération dithyrambique, d'enflamade précoce et de sensationnalisme.
Le côté pro ? On laisse ça aux autres corps de métier.
Plasil Power Niveau : CFA
Je tiens à remercier Brendan Rodgers sans qui la France ne serait pas qualifiée pour le Brésil. Je remercie également Daniel, Kolo et Martin pour avoir mis Mamad en confiance de suite. Je tiens à féliciter Mamad qui a eu l'intelligence de signer à Liverpool, dans un club qui est fait sur mesure pour lui et où il va énormément apprendre et grandir. C'est triste pour les parisiens, mais avec ses qualités Sakho sera plus heureux et plus performant dans un club comme Liverpool que dans un club comme Paris. Sur la Mersey, l'engagement et le fighting spirit c'est la chose la plus importante que l'on demande à un joueur.
Mamad a tout pour devenir le nouveau Carra d'Anfield et cela sera évidemment profitable aux Bleus qui tiennent avec Varane-Sakho une charnière complémentaire qui pourra atteindre un excellent niveau avec le temps.
Come on Reds et allez les Bleus!
Rastashaman Niveau : CFA2
Message posté par Prospère Mulenga
Sakho ne sait pas relancer c'est pas Samly Traore le mec non plus !

En tout cas fierté parisienne, banlieusardeet du peuple un vrai mec de paname qui vibre pour la nation, Sakho grand joueur,grand coeur ! Respect !


Pourquoi banlieusarde ? Le mec est de Paris, genre 75, alors quel rapport avec la banlieue ?
Mamad' la nouvelle hype..
On croit rêver.
Depuis le fameux match à 17 ans contre VA, j'ai bien du voir 90% de ses matchs et la moitié au Parc.
Tu mets 2 buts dont un d'la bite,contre Khacheridi et Rakytskiy (deux montres!),tu passes ton match sans avoir eu à faire le moindre geste défensif (heureusement d'ailleurs)et tu joues dans le meilleur championnat du monde,dans l'meilleur club de tous les temps (sans mesure aucune) .. et te voilà "meilleur défenseur du monde" futur vainqueur d'la coupe du monde.
Carlo gros naze, Blanc Tocard, Nasser raciste!
Comment ont t'ils pu oser se passer d'un pareil génie?!
Bah faut croire qu'ils ont maté, comme pas mal de supp' risiens ses matchs.
Son attitude(aujourd'hui louée)), ses pleurs intempestifs dans la presse, son placement, ses tacles, ses relances, ses trous, son absence de progression depuis 8 ans, son expulsion à Lille qui nous fait perdre le titre pendant le sprint final(avec le délire de Nene à Auxerre)...
c'est effacé?
Pas pour moi,
vendu 18 millions pour une seule année de contrat, c'était du génie Nasser.
Et puis le défenseur capitaine vainqueur d'la future WC on l'a déjà.
Il est brésilien..
Robin Huc Niveau : DHR
Je ne suis pas trop d'accord avec le "il ne sait pas relancer". Alors oui ça n'est pas Thiago Silva mais rien que mardi soir contre l'Ukraine, il a réussi de jolies relances sur un terrain pourri, notamment deux ou trois sur Cabaye entre 3 joueurs qui faisaient tout de suite le décalage. Élégant ne veut pas dire efficace.
broly1236 Niveau : DHR
[citer id="1033206" auteur="Soulcialist"]

On ne demande pas à tous les défenseurs d'avoir l'aisance de T. Silva, Piqué ou Hummels

Mettre Piqué avec T.Silva et Hummels ca me pique les yeux ...
Prospère Mulenga Niveau : CFA
Note : 4
Message posté par Rastashaman


Pourquoi banlieusarde ? Le mec est de Paris, genre 75, alors quel rapport avec la banlieue ?


le mec a aussi vecu a alfortville qui est une ville du val de marne département de la region ile de France !
Prospère Mulenga Niveau : CFA
Message posté par Rastashaman


Pourquoi banlieusarde ? Le mec est de Paris, genre 75, alors quel rapport avec la banlieue ?


le mec a aussi vecu a alfortville qui est une ville du val de marne département de la region ile de France !
Bazibouzouk Niveau : CFA2
Message posté par Robin Huc
Je ne suis pas trop d'accord avec le "il ne sait pas relancer". Alors oui ça n'est pas Thiago Silva mais rien que mardi soir contre l'Ukraine, il a réussi de jolies relances sur un terrain pourri, notamment deux ou trois sur Cabaye entre 3 joueurs qui faisaient tout de suite le décalage. Élégant ne veut pas dire efficace.


Oui complètement d'accord avec ça, il fait de bonnes relances et ce n'est pas nouveau (il a vraiment progressé dans ce secteur ces 18 derniers mois) mais ce que dit Soucialist est vrai aussi il met trop de temps à les faire (et ça non plus ce n'est pas nouveau).

Super article, je ressens la même chose !
InspectorNorse Niveau : Ligue 2
Qui sait c'est peut-être notre Puyol?
Et Varane notre Pique?
J'ai toujours aimé Sakho pour ce qu'il dégageait, moins pour sa façon de jouer, mais en sélection (où tu ne peux acheter personne pour remplacer qqn) force est de constater qu'il peut devenir un véritable leader (et qu'il a ça dans le sang), et si tu mets un vrai crack à ses côtés (Varane) qui le tempère, ça peut donner un truc complémentaire...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
14 45