1. // Coupe du monde 2014
  2. // France/Ukraine (3-0)
  3. // Il y a un an...

Mamadou Sakho, l'après France - Ukraine

Le « miracle Mamad' » , c'était il y a très exactement un an. Depuis, rien ou presque ne s'est déroulé comme prévu. Héros de la nation, le défenseur français, torturé par la malchance, n'a toujours pas pris l'envol tant espéré. Pire, il semblerait même emprunter la trajectoire inverse des Bleus.

Modififié
17 20
La première fois, il se contente de courir vers le banc de son sélectionneur, en essayant de stimuler au mieux ses partenaires. La seconde, Mamadou devient totalement fou. Nous jouons alors la 71e minute de ce FranceUkraine et le grand gaillard sait qu'il vient de réaliser l'impensable. Un doublé héroïque, historique même, qui envoie l'équipe de France au Mondial brésilien, en déjouant tous les pronostics. Invité de toutes les émissions bien-pensantes, le pur Parigot devient l'emblème de ce que Didier Deschamps et la France du foot veulent voir : du cœur à l'ouvrage. Cependant, une année plus tard, alors que les Bleus gravissent, palier après palier, une pente ascendante pour tenter d'arriver jusqu'au sommet en 2016, il semblerait que Sakho emprunte, lui, la trajectoire inverse. Pendant que les Tricolores n'ont perdu qu'un seul de leurs 16 derniers matchs, il paraît au plus mal avec son club, Liverpool. Blessé, « Doumams » n'a pas foulé le moindre pré vert depuis le 23 septembre, et ne peut que regarder avec apathie son compatriote Eliaquim Mangala être de plus en plus convaincant.

« Il a été capable de se battre pour avoir sa place dans l'équipe »


Pourtant, dans sa lancée du barrage retour au Stade de France, Mamadou Sakho se fait plaisir dans le Liverpool de Brendan Rodgers. En achetant le défenseur français pour une vingtaine de millions d'euros au PSG, nombre de Scousers étaient méfiants. Seulement, le kop et toute la ville ravalent rapidement leur fierté. Sakho s'impose comme un joueur important du groupe de Rodgers. Surtout, le gamin proche des supporters qu'il était à Paris n'a pas changé en traversant la Manche. Et cela plaît à Liverpool. Indiscutable en EDF, beaucoup l'imaginaient titulaire en puissance à Liverpool. « Il a été capable de se battre pour avoir sa place dans l'équipe, affirme Rodgers quelques semaines après l'arrivée du Français sur les bords de la Mersey. J'aime son agressivité. Il veut avant tout bien défendre et ne se laisse pas surprendre au marquage. Même s'il n'a que 23 ans, Sakho a déjà joué beaucoup de matchs et possède une grande expérience. C'est quelqu'un qui va encore s'améliorer avec les années. »

Mais comme trop souvent, une blessure vient freiner sa progression. Particulièrement lorsque celle-ci est couplée à une maladresse personnelle. Le 29 décembre face à Chelsea - défaite 2-1 de Liverpool ce jour-là, il a le malheur d'échanger son maillot avec Samuel Eto'o à la mi-temps, avant de se péter la cuisse droite quelques secondes avant la fin de la rencontre. Intelligemment, son entraîneur n'en fait pas des briques. Mamadou n'a pas mauvais fond, et il le sait bien. « Ce n'est pas le genre d'action que l'on souhaite voir chez l'un de nos joueurs et on en a discuté. Il s'est excusé et on passe à autre chose » , assure le coach. Après trois mois de mise à l'écart des terrains à cause de son pépin physique, l'objectif était clair : reprendre rondement un rythme compétitif et profiter d'une qualification au Mondial qu'il est allé chercher lui-même. Sakho ne disputa finalement que six matchs sous la tunique des Reds. Pragmatique, le sélectionneur l'est et n'hésite ainsi pas à lui refiler le brassard pour son grand retour sur les terrains avec le coq sur le cœur, en mai, lors de la réception de la Norvège. Un geste symbolique plus qu'autre chose, pour à la fois le remercier du barrage retour et lui renouveler sa confiance, en dépit d'un faible temps de jeu en club. Une consécration décernée pour service rendu à la nation, en somme.

De héros à fardeau


Sauf que, ce qui devait ressembler à une cerise sur le gâteau se révèle finalement être une énorme déception et un immense sentiment d'injustice pour le héros national. La faute, là encore, à des ennuis physiques - qui ne le laisseront décidément jamais tranquille -, mais aussi à un vilain coup de coude, qui restera malheureusement l'image que gardera le monde de la Coupe du monde de Mamad'. Touché à la cuisse, la France se qualifie pour les quarts de finale sans lui, avant de devoir le remplacer en cours de match face à la Nationalmannschaft. Un changement qui, quelque part, coûte cher aux hommes de Didier Deschamps.

Depuis, le bilan de l'ex-Parisien fait mal au cœur. Seulement 5 matchs avec Liverpool et une triste histoire de déserteur, lorsqu'il apprend ne pas être sur la feuille de match lors du derby face à Everton. Pour autant, Mamadou Sakho n'a, semble-t-il, toujours pas perdu la place de choix qu'il occupe dans l'esprit de Didier Deschamps et dans le cœur des Français. Une position confirmée par sa solide titularisation face à l'Espagne, lors de la première joute internationale post-mondiale. À son retour de blessure, il devrait même rapidement retrouver un temps de jeu convenable, du fait de la tristesse défensive de Liverpool. Si l'heure est aux essais tactiques chez les Bleus, le sélectionneur n'a pas oublié le passif de Mamadou, et n'hésitera certainement pas à lui rendre la pareille lorsque celui-ci en aura le plus besoin. C'est bien la façon la plus noble d'épauler un héros qui peine à se relever.

Par Eddy Abou Serres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

so-lyonnais Niveau : CFA2
Certes il n'y a pas eu grand chose depuis l'Ukraine pour Sakho, mais il a fait une grosse Coupe du Monde, c'était un des tauliers de cette équipe et il y est pour beaucoup dans son parcours.
Après je suis d'accord pour dire que la progression de Sakho est quasi-nulle, toujours pas de bonne saison ENTIERE en club, toujours pas de régularité.
Personne ne s'est dégagé pour lui prendre sa place à coté de Varane, donc il n'y a vraiment aucune raison de changer la charnière. Avec Sakho sur le terrain la France n'encaisse aucun but, celui de Hummels étant le seul encaissé avec lui sur le terrain depuis... juin 2013 ! Et de facto la charnière Sakho-Varane est imperméable, le but de l'Allemand étant le seul encaissé quand ils ont été alignés ensemble.
C'est bien, la France semble armée sur ces 2 postes de def centraux : Varane, Sakho, Mangala, Koscielny, Laporte, voire Zouma seront sans doute les sélectionnés d'ici 2016 et 2018 (sans compter des surprises).

Après, dans ceux là, le tri se fera en fonction des blessures et de leur progression en club. Car pour moi, il faudra quand même qu'à un moment donné, les titulaires de l'EDF soient les titulaires de leur club respectif (je pense à Varane ou à Mangala).
Funk Doctor Niveau : CFA2
En plus de son match face à l'Ukraine, Sakho est bon depuis lorsqu'il enfile le maillot de l'EDF. Lorsqu'il n'est pas blessé il est bon au Brésil, et contre l'Espagne en Septembre il était aussi présent.

Depuis, il est blessé, mais rien n'est perdu. Depuis qu'il est blessé et qu'il ne joue pas Liverpool prend toujours autant de buts, et Lovren est catastrophique, et en EDF, ni Mathieu ni Mangala n'ont montré qu'ils était meilleurs que lui (je ne vois pas, contrairement à ce que dit l'article, en quoi Mangala est de plus en plus convaincant, lui aussi a d'ailleurs n'est pas bon et pas toujours titulaire avec City).
J'en ai jamais rien eu a faire des petites fautes... mais quand je comprends même plus la phrase ya un souci !

"mais aussi à un vilain coup de coude, qui restera malheureusement l'image que gardera le monde de la Coupe du monde de Mamad'. "
=> mal dit, faire des phrases plus courtes.

"Touché à la cuisse, la France se qualifie pour les quarts de finale sans lui, avant de devoir le remplacer en cours de match face à la Nationalmannschaft."
=> confus, très mal dit. ne veut en faite rien dire. C'est la france qui est touchée a la cuisse?
=> Touché à la cuisse, c'est sans lui que la France se qualifie pour les quarts...blablabla un truc du genre non ?

Tu t'es improvisé prof de français ?

Ps. "en faite", "france", "a la cuisse"
¨
Quand on donne des leçons en étant "relou", le strict minimum est d'être irréprochable dans SON orthographe

Ronahldoignon Niveau : CFA
Message posté par Yo'Do
Car pour moi, il faudra quand même qu'à un moment donné, les titulaires de l'EDF soient les titulaires de leur club respectif (je pense à Varane ou à Mangala).


Pour le coup je suis pas forcément d'accord.
Effectivement c'est mieux d'avoir des joueurs titulaires en club en équipe de france, mais à choisir entre un joueur titulaire en club nul avec l'EDF et un joueur remplaçant bon avec l'EDF, mon choix est vite fait.

Domenech avait fait de la titularisation en club une condition de la sélection et ça a pas particulièrement été une réussite.

Et il faut pas non plus oublier Blanc qui, à l'inverse, titularise Benzema alors qu'il est remplaçant au Real et qui du coup inverse la tendance après les excellentes prestations de l'attaquant.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Ah ses blessures... maladie de la jeunesse...

Il s'est simplement fait piéger, ce n'est donc pas sa faute si il est blessé ou sur le banc !
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
N'oubliez pas kalidou koulibaly de Naples, énorme depuis le début de la saison (catégorie: à voir pour l'avenir en EDF)!
C'est sur que niveau défense en France y'a plus grand chose à faire sauf sur l'aile droite
La France semble quand même avoir voir l'un des meilleurs potentiels à finir en demies de la CDM (Pogba schneider griezmann, lacazette, défense et gardien on n'en parle même pas...)
Lefootologue Niveau : DHR
Koscielny va revenir et récupérer sa place, jusqu'à l'euro. Ensuite on aura Mangala Varane.
Message posté par Stronzoo
https://www.youtube.com/watch?v=lKfVILtR0YU


Pas terrible cette chanson , Dieudonné fais mieux que ça d'habitude ,il l'a surement coécrite avec une classe de maternelle.(ce n'est que mon humble avis pour certains que je vois venir de loin)

Pour en revenir au cas Sakho , il y a clairement un manque de progression qui le pénalise. Il est toujours précieux dans le combat , les duels et il est toujours limité techniquement , étant obligé de s'appliquer dans ces relances. Plus les blessures il perd du crédit et c'est dommage car son duo avec Varane semblait prometteur et complémentaire.

Il vas falloir se remettre au travail ,il a le temps de retrouver sa place et de progresser encore. Mais vas falloir se bouger.
Lost in translation Niveau : CFA2
C'est peut être que mon cerveau n'est pas bien branché le matin dans le métro mais j'ai pas tout très bien compris...
Alors à Liverpool il a enchainé 6 matchs puis blessure puis seulement 5 matchs pour le reste de la saison ?

Il n'a joué que 5 matchs parcequ'il n'était plus au niveau ou parce qu'il n'a jamais guéri ? Il était blessé pendant huit mois??

Après, cette saison, il n'a plus joué depuis le 23 septembre à cause d'une blessure.
Avant la blessure il jouait ?

Pour la partie équipe de France je crois que j'ai pu reconstituer le puzzle tout seul (pour avoir vu les matchs).
Quand on a que sont physique a proposé pour jouer au foot , a un moment tout le monde comprends que c est un joueur limité non ?
Je veux pas être pas méchant mais j'ai l'impression que l'article sert à rien, à part nous donner quelques nouvelles de Sakho.

Après le petit résumé de France/Ukraine il y a un ton alarmant genre "Sakho est blessé, joue peu avec Liverpool, l'affaire du derby contre Everton, l'échange de maillot avec Eto'o" c'est la merde il progresse pas, Mangala lui a pris sa place. Inquiétude et tout et tout.
Et puis pour finir c'est "tout façon, il est bon en bleu, Deschamps a confiance en lui, il va le remettre titulaire dès qu'il sera de retour"

Au final on aurait pu faire une breve de 3 lignes en donnant des nouvelles de l'état de santé de Mamadou.
vinceletah Niveau : CFA
Note : -1
Si la police du grand banditisme financier a trouve suspicieux les 18 millions du transfert de Gignac et ont montes une cellule d ecoute, c'est impensable qu'ils en aient pas aussi montes une pour le transfert de Sakho. Parce que 23 millions pour cette merguez...
Sinon, s il n a pas progresse a Liverpool, c'est parce que rien n'est jamais sa faute, il ne se remet jamais en question. S'il joue pas c'est que l entraineur est mechant ou pour des raisons extra sportives...
Théo Ribblébette Niveau : District
Le souci c'est qu'il a eu une grosse progression sur une période (jeune à paris) donc tout le monde en voulait plus.
Depuis la dernière année à Paris il stagne, et j'espère qu'il va pas régresser en plus à cause des blessures...
Le plus fou c'est quand même le prix dépensé pour Sakho et pour Lovren cette année!!!!!!!!!!!!!!
God Riquelme Niveau : DHR
Message posté par jikze
Quand on a que sont physique a proposé pour jouer au foot , a un moment tout le monde comprends que c est un joueur limité non ?


Tout dépend de son intelligence de jeu et donc de l'utilisation de son avantage physique en fonction de la situation rencontrée peu importe que sa qualité technique soit faible.
Surtout quand tu as a tes cotés un défenseur comme Varane aussi fort à la relance et dont le duel physique n'est pas la spécialité.

Mais malheureusement en tant que supporter Parisien je dois bien reconnaitre que son intelligence de jeu est assez limitée , il a trop tendance à privilégier le duel plutôt qu'un bon recul frein pour contrôler son adversaire sans risque.

Ces jaillissements sont très utiles mais très dangereux car il en abuse et quand tu te loupes généralement ça crée un surnombre pour les attaquants.
C'est pour ça qu'Alex était meilleur , mais c'est vrai que je trouve cette défense Varane-Sakho très complémentaire.
volontaire82 Niveau : Loisir
Sakho c'est un tel gâchis.. le mec se met à chialer et à bouder dès qu'on lui présente la moindre concurrence.. merde sérieux à moment donné tu te mets à bosser et tu cravaches pour y arriver ! Surtout quand on voit le 'niveau de la concurrence' ! A paris il s'est fait poutrer par un puceau qui porte encore un appareil et un tank qui court aussi vite que Debaty, encore pire à Liverpool au vu des peintres derrière.. décevant, pas d'autre mot

Et en EdF je l'ai jamais trouvé si solide et irréprochable, à part son moment de gloire contre l'Ukraine
J'ai encore en souvenir son double marquage horrible contre Ramos ou sa charette face au Japon

Enfin bon Varane a toujours pas de partenaire donc on sait jamais..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Top 10 : Envie pressante
17 20