Malusci et Franceschini n’ont pas oublié l’OM

Paolo De Ceglie a relancé la tradition italienne de l’OM, celle initiée par Fabrizio Ravanelli en 1997. Cependant, la « plume blanche » ne fut pas le premier transalpin sur la Canebière, puisque devancé par la paire d’arrières centraux Alberto Malusci et Ivan Franceschini l’été du retour des Phocéens en Division 1.

Modififié
Vous débarquez à l’été 1996, mais qui étiez-vous avant d’arriver à l’OM ?
Alberto Malusci : J’avais 24 ans, j’évoluais à la Fiorentina, j’étais un défenseur central très technique et plutôt coté, j’avais par exemple longuement fréquenté les U21 italiens. Mais j’avais moins joué la dernière saison, je suis florentin et il est dur d’être prophète en son pays, le public ne me pardonnait pas la moindre erreur.
Ivan Franceschini : Alberto était un des meilleurs défenseurs italiens à l’époque, tandis que je n’étais qu’un jeune du centre de formation de Parme qui restait sur une finale perdue du championnat Primavera, soit les U20. Avec l’équipe une, j’avais tout juste fait deux apparitions sur la feuille de match. Mon ambition était de débuter chez les pros, mais je ne m’attendais pas à ce que cela se fasse de cette manière.

Comment est née l’opportunité d’aller à l’OM ?
AM : Ils cherchaient un défenseur central et quand j’ai été mis au courant de l’intérêt du plus grand club français, je n’ai pas eu le moindre doute, même si c’était un choix insolite pour l’époque, car peu d’Italiens quittaient la Serie A. Toutefois, je voyais que le foot français progressait beaucoup. Et puis le recrutement était prometteur avec Köpke, Letchkov, Pedros, Gravelaine, etc.
IF : Moi, ça s’est fait par hasard, les dirigeants marseillais étaient venus à Parme pour faire signer Lorenzo Minotti, l’historique capitaine. Ils ont assisté à un amical que j’ai disputé et ils ont demandé à ce que je vienne faire un essai à l’OM qui s’est avéré concluant avec un prêt d’un an.
AM : Et Minotti n’est jamais venu, puisque c’est moi qui suis arrivé ! (rires)
IF : J’avais fait un tournoi de jeunes à Marseille avec les Gialloblù. L’OM, ça me parlait, la Ligue des champions 93 bien évidemment, mais surtout le fameux quart contre le Milan en 91 avec les projecteurs qui s’éteignent.

On imagine que vous avez beaucoup traîné ensemble.
AM : Pas forcément, car j’habitais à Cassis et lui à Marseille, du coup, c’était un peu compliqué, même si on sortait manger de temps en temps.
IF : Oui c’est vrai, j’étais rue Paradis, et puis je sortais peu et me couchais très tôt. Je n’avais que 19 ans, j’étais très timide, mon quotidien, c’était entraînement-maison et rien d’autre. Si c’était à refaire, je m’y prendrais autrement.

Ce fut une saison compliquée pour l’OM avec une 11e place. Et individuellement ?
AM : Je restais sur une grosse préparation physique avec la Fiorentina, vingt jours avec des charges de travail très importante, à l’italienne. Du coup, j’ai eu du mal au début. Après deux matchs, on m’a même envoyé en équipe réserve pour retrouver une bonne condition. Ensuite, j’ai enchaîné les matchs crescendo, mais on ne peut pas dire que l’OM ait vu le vrai Malusci.
IF : La première journée contre l’OL, match que l’on gagne 3-1, on est titularisés tous les deux, c’étaient mes débuts pros. Je me suis bien débrouillé, je dois faire quelque chose comme 23 matchs dont 22 en tant que titulaire. Dommage pour la blessure au genou en fin de saison.
AM : Oui, on était les titulaires, ça tournait avec Christophe Galtier, parfois on jouait même à trois derrière.

Quel rapport avez-vous eu avec le coach Gérard Gili ?
AM : Plutôt bon, il avait une très bonne gestion du groupe, même dans les moments difficiles. Et ses choix de formation, quand tu finissais sur le banc, il savait très bien les expliquer. Je garde aussi un souvenir positif de son adjoint Jean Castaneda.
IF : C’était quelqu’un de sérieux, qui savait très bien disséquer les erreurs que je faisais. J’ai beaucoup appris avec lui, je le considère important dans la suite de ma carrière. J’en profite pour le remercier d’ailleurs !

Quel est le meilleur souvenir de votre année marseillaise ?
AM : C’est général, on m’a très bien accueilli, vraiment. Les derniers matchs, il y avait des chants en mon honneur. Je pense que les supporters ont su apprécier ma générosité et mon abnégation.
IF : Le match contre Lens avec le but de malade d’Hamada Jambay. J’étais en tribunes car suspendu. Le Vélodrome était en travaux pour la Coupe du monde et donc une partie du kop avait été déplacé. Les ultras m’ont vu et ont scandé mon nom. Je les ai rejoints avec mes parents, c’était génial !

Et le pire ?
AM : Les contestations dans les périodes difficiles, ça ne plaisante pas à l’OM… Mais c’est normal, c’est un grand club, les supporters ont raison d’être exigeants !
IF : Une vilaine défaite 2-0 contre Montpellier, le lendemain j’ai lu les notes dans les journaux, j’avais pris un 2, ça ne m’était jamais arrivé.

Vous avez noué des liens importants avec les joueurs de l’époque ?
AM : Avec le capitaine Durand, un grand bonhomme, qui savait parfaitement intégrer les nouveaux dans le groupe.
IF : Moi, c’était surtout en dehors, je suis devenu très pote avec un journaliste local, et puis j’ai fait de belles rencontres, notamment mon ami Sébastien que j’ai invité à mon mariage.

Avez-eu l’occasion de revenir dans la cité phocéenne ?
AM : Malheureusement non, ça fait un moment que je me dis que j’aimerais passer à la Commanderie, mais je n’en ai jamais eu l’occasion. Pourtant, ce n’est pas loin de la Toscane, beaucoup moins que Lecce, Cosenza, Foggia, des équipes où je suis allé après l’OM.
IF : Juste une escale durant une croisière il y a huit ans. J’ai pu aller à Notre-Dame-de-la-Garde, lieu où je me rendais souvent durant mon année à l’OM.

Que faites-vous aujourd’hui ?
AM : Je suis responsable d’une école de foot dans mon coin, et j’entraîne les jeunes du Ponte a Greve, une équipe de Florence. J’aimerais devenir entraîneur, mais les places sont chères. D’ailleurs, je suis très ami avec Albert Cartier que j’ai connu en Belgique.
IF : J’ai raccroché les crampons il y a seulement deux ans après avoir longtemps joué en Serie A, notamment à la Reggina. Je suis resté habiter à Reggio de Calabre, la ville de ma femme. J’ai débuté ma carrière de coach dans la foulée chez les amateurs et je passe mes diplômes pour entraîner en pro. D’ailleurs, je comptais bien revenir à Marseille pour suivre les entraînements de Bielsa, mais c’est raté (rires)…

Avec le recul, ce transfert à l’OM, c’est un choix de carrière que vous referiez ?
AM : Carrément, je regrette même de n’être resté que 18 mois, mais bon quand Courbis est arrivé, le club ne misait plus trop sur moi. Il fallait libérer une place pour un autre défenseur, j’ai donc résilié mon contrat qui courait pourtant jusqu’en 1999. Ce fut une expérience très intéressante, j’ai découvert un nouveau et magnifique pays.
IF : Oui, et si j’avais su, je serais resté vingt ans de plus ! Mais mon objectif était de revenir à Parme qui faisait partie des meilleures équipes d’Europe à l’époque. Je n’ai été que de passage, mais je conserve un souvenir inoubliable. J’en profite pour saluer tous les supporters de l’OM, ainsi que mes anciens coéquipiers.
AM : Je dirais même : allez l’OM !


Propos recueillis par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Très belle interview qui rappelle de bons souvenirs même si ce n'étaient pas des cracks a l'époque
Tout à fait d'ailleurs la suite de leur carrière l'a montré, en tous cas ils semblent avoir gardé un bon souvenir de leur passage ça fait plaisir
Ne reste plus qu'à retrouver Stefano Torrisi.
Qui lui pour le coup a vraiment été un flop total.
Eux encore étaient de jeunes joueurs dans un OM promu, ils sont excusables
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Je me rappelle surtout de Franceschini, présenté à l'époque comme une pépite. Au final, comme souvent, on était plus proche du Pépito. Aïe, Pépito !

Par contre Yordan Letchkov ! Qu'est-ce que j'ai kiffé ce mec. Malgré son improbable implantation capillaire.
Si j'avais la calvitie de Letchkov je me serais fait la boule à zéro direct
Zobizaretta Niveau : Loisir
Letchcov ? Dans une itw Gili à dit que c etait l ombre de lui mm à l om ...
Raul a dit la même chose à propos de Martin Vazquez.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Il n'avait clairement plus son niveau de 94, mais il avait fait quelques sorties pas mal. Surtout, c'était un aboyeur sur le terrain, même si physiquement il n'était plus au top, il motivait et replaçait diablement bien ses troupes.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Dans mes souvenirs, le vrai flop de cette année-là, c'était Pedros.

En fait, la diaspora du trident nantais n'a pas donné grand chose de fameux. Pedros catastrophique, Ouédec très moyen à l'Espanyol, Loko qui a surnagé un peu au PSG...

En fait ces trois-là étaient vraiment fait pour évoluer ensemble.

Jaune une jour, jaune toujours.
il y a 25 minutes Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 3
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8