1. //
  2. // Barrages retour
  3. // Résumé

Malmö, Ludogorets et le Bayer qualifiés

Avec Arsenal et l'Atletic Bilbao, Malmö, Ludogorets et le Bayer Leverkusen sont les trois autres qualifiés pour la phase de poules de la Ligue des champions. Ils ont respectivement sortis Salzbourg, le Steaua Bucarest et le FC Copenhague. Résumé de la soirée avec des doublés, du suspense (sur un match), d'improbables héros et un fort joli but inscrit par un inconnu Suédois.

Modififié
10 11
  • Ils sont là les Suédois !

    Malmö – Salzbourg : 3-0
    Buts : Rosenberg (11e sp) et Eriksson (19e et 84e) pour Malmö

    Le but de la soirée a été inscrit par un certain Magnus Eriksson, attaquant suédois de 24 ans évoluant sous les couleurs de Malmö. On jouait la 19e minute de jeu, le héros héritait d'un ballon a priori anodin largement en dehors de la surface, qu'il décidait de reprendre de volée du gauche. Visiblement pas préparé à ce coup d'audace – en même temps, qui l'était ? –, le portier de Salzbourg Peter Gulasci voyait le ballon le lober et se loger dans la cage. Un but improbable permettant aux Suédois de breaker les Autrichiens, Markus Rosenberg ayant ouvert le score sur pénalty dès la 10e minute de jeu suite à une faute de Gulasci, dont ce n'était vraiment pas la soirée. 1-0, 2-0 et même 3-0 en fin de match, grâce au but de Rosenberg en contre, son deuxième personnel, idéalement servi par l'entrant Simon Kron. Le Red Bull Salzbourg peut vraiment se les bouffer de ne pas s'être mis à l'abri lors du match aller, qu'il a largement dominé. La formation chère au géant de la boisson énergétique pouvait légitimement nourrir de belles ambitions dans cette compétition, elle va néanmoins devoir se contenter de la Ligue Europa, comme d'habitude, et du morne quotidien d'un championnat local qu'elle domine largement. Pour la Suède en revanche, c'est la fête : ça faisait 14 ans qu'un de ses représentants ne s'était pas qualifié pour les phases de poules de la Ligue des champions. On tient là un des petits poucets de la compétition.


  • Wanderson et Moti, ces héros

    LudogoretsSteaua Bucarest : 1-0, 6-5 tab
    But : Wanderson (90e) pour Ludogorets

    Les Roumains avaient fait le coup au match aller, inscrivant devant leur public le seul but du match dans les derniers instants par Chipciu. Pas de jaloux, les Bulgares leur ont rendu la pareille, égalisant sur l'ensemble des deux matchs grâce au Brésilien Wanderson, entré en jeu une poignée de minutes auparavant. Un fort joli but d'ailleurs, inscrit alors qu'on disputait les arrêts de jeu : les joueurs de Ludogorets s'étaient procuré un corner, mal dégagé par la défense du Steaua. À l'entrée de la surface, Wanderson, l'un des Brésiliens évoluant chez le champion bulgare, ne se posait pas de question et reprenait de volée. Arlauskis, le gardien des Roumains, ne bougeait pas. Il fallait donc passer par la prolongation pour départager les deux voisins. Une demi-heure supplémentaire sans but, assez tendue, sans franches occasions, mais avec quelques vilaines fautes, l'enjeu étant quand même loin d'être négligeable. Une demi-heure terminée par un fait de jeu : le carton rouge reçu par le gardien bulgare Stoyanov, parti hors de sa surface à la rencontre de Fernando Valera, bien lancé dans le dos de la défense par un partenaire (119e). L'entraîneur de Ludogorets ayant déjà procédé à ses trois changements, il fallait qu'un joueur de champ se charge d'enfiler les gants. C'est le défenseur central Cosmin Moti (qui est… roumain) qui s'y est collé. Il voulait jouer les héros, il a réussi son coup : lors de la séance de tirs au but, il a commencé par tirer le sien, avant de se charger d'arrêter deux tentatives roumaines. Il a fêté ça en se ruant vers les supporters en tribunes, fou de joie. En même temps, il a de quoi. Costaud.


  • Le Bayer sans trembler

    Bayer LeverkusenFC Copenhague : 4-0
    Buts : Son (2e), Çalhanoğlu (7e) et Kiessling (31 e sp et 66e) pour le Bayer

    Déjà vainqueur au match aller au Danemark d'un match à rebondissements, le Bayer Leverkusen a facilement validé sa participation à la phase de poules en s'imposant largement face au FC Copenhague devant son public. Dès l'entame, les Allemands profitaient d'une grosse erreur défensive de Jorgensen pour ouvrir la marque par Son, avec Kiessling au relais (1-0, 2e). Avantage au score confirmé cinq minutes plus tard, Çalhanoğlu marquant un second but sur un coup franc direct détourné par le mur (2-0, 7e). Le Sud-Coréen Heung-Min Son pensait bien y aller de son doublé peu après le quart d'heure de jeu, mais son but fut signalé à raison en position de hors-jeu par l'arbitre assistant. Pas grave, le Bayer allait définitivement se mettre à l'abri grâce à l'inévitable Kiessling, buteur sur pénalty suite à une faute d'Awankwaa dans la surface (3-0, 31e). Andersen, l'ancien portier d'ETG, allait être trompé une deuxième fois par Kiessling, lancé dans le dos de la défense à la 66e minute de jeu pour le 4-0. Ça faisait déjà un moment que les Danois avaient compris qu'ils ne pourraient rien contre des joueurs du Bayer décidément très fringants en ce début de saison. Auteurs d'un début parfait en Bundesliga le week-end dernier (victoire sur la pelouse de Dortmund), ils complètent la colonie allemande en C1. Rappelons que le Bayern, le Borussia et Schalke 04 sont directement qualifiés. T'entends ça la Ligue 1 ?

    Par Régis Delanoë
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Je crois qu'on pourra pas faire mieux que ce scénario totalement WTF en Bulgarie. La folie pure putain, Moti est devenu mon héros.


    Sinon le but de Malmo est beau et le 3e est carrément humiliant, je comprend mieux pourquoi il vient de là bas le Z
    loulou1931 Niveau : CFA2
    Malmö dans le groupe du PSG, le kif du Z…
    Roland Gland Niveau : DHR
    Le petit Marcelinho du Ludogorets a aussi très bien joué sur ce match

    Le scénario était fou, c'est dommage pour le Steua qui avait vraiment l'occasion de marquer sur le dernier contre qui amène le rouge. En même temps, c'est Razgrad qui faisait le jeu à la fin donc...
    Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
    Message posté par Saucissoko
    Je crois qu'on pourra pas faire mieux que ce scénario totalement WTF en Bulgarie. La folie pure putain, Moti est devenu mon héros.


    Sinon le but de Malmo est beau et le 3e est carrément humiliant, je comprend mieux pourquoi il vient de là bas le Z


    Mouais Moti sera surtout persona non grata dans la moitié de Bucarest...^^
    Thor de Phecda Niveau : CFA2
    quelle bande d'imbésiles salzbourg, ils n'ont que ce qu'ils méritent. C'est pas tout de mettre des 8-0 en championnat contre des fausses équipes pour ensuite se prendre 3-0 contre une équipe suédoise dont je ne suis même pas sûr de la prononciation du nom.
    Au fait, Rosenborg jouait en LDC dans les années 2000, si je ne me trompe pas, contre Lyon entre autres
    Franchement le but de Malmö c'est de la pure chatte. Le mec essaye de foutre dans la boîte comme il peut et ça fait but. Une Christophe Jallet en somme.

    Bon et sinon grâce à la ligue des champions, j'ai appris que Razgrad, jumelée avec Chalons-en-Champagne est une ville bulgare de 35 000 habitants avec l'un des plus importants taux de population turcophone de Bulgarie. Et depuis 2012 le Ludogorets rafle tout au niveau national.
    Qui a dit que le foot c'était pas de la culture?
    Message posté par Thor de Phecda
    quelle bande d'imbésiles salzbourg, ils n'ont que ce qu'ils méritent. C'est pas tout de mettre des 8-0 en championnat contre des fausses équipes pour ensuite se prendre 3-0 contre une équipe suédoise dont je ne suis même pas sûr de la prononciation du nom.
    Au fait, Rosenborg jouait en LDC dans les années 2000, si je ne me trompe pas, contre Lyon entre autres


    "Malmö se prononce Malmeu car il y a un umlaut (qu'on prononce umlaout) sur le o." Bertrand Renard, "Des chiffres et des lettres", émission du 15 janvier 2007.
    Richmond Barry Niveau : District
    Message posté par Thor de Phecda

    Au fait, Rosenborg jouait en LDC dans les années 2000, si je ne me trompe pas, contre Lyon entre autres

    Rosenborg c'est un club de Trondheim, en Norvège donc.
    Message posté par Thor de Phecda
    une équipe suédoise dont je ne suis même pas sûr de la prononciation du nom


    Et bien, pour quelqu'un qui se fait appeler Thor...
    Le ö de Malmö se dit euh, comme le ö allemand (Ruddy Völler, Mönchengl') ou le oe d'oesophage.
    C'est pas du snobisme, nul n'est censé prononcer Jan Åge Fjørtoft avec l'aisance d'un Gérard Holtz! Je ne jetterai pas la pierre à ceux qui écorchent Källström [chailstreum] ou Göteborg [yeuteborye]... mais Malmö, c'est du français!
    en francais, c'est trema
    en suedois, omljud
    Ah non le tréma n'a pas la même fonction que le umlaut. Comme le dit Zangli le "ö" germanique ou scandinave a la même fonction que le "œ" français.
    Ca me fait marrer, ça me rappelle la même discussion que j'ai eu avec des potes il y a un mois et demi parce que je prononçais mal Kölsch (producteur à écouter absolument pour les fans de techno et d'électro)
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    10 11