Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrages retour
  3. // Résumé

Malmö, Ludogorets et le Bayer qualifiés

Avec Arsenal et l'Atletic Bilbao, Malmö, Ludogorets et le Bayer Leverkusen sont les trois autres qualifiés pour la phase de poules de la Ligue des champions. Ils ont respectivement sortis Salzbourg, le Steaua Bucarest et le FC Copenhague. Résumé de la soirée avec des doublés, du suspense (sur un match), d'improbables héros et un fort joli but inscrit par un inconnu Suédois.

Modififié
  • Ils sont là les Suédois !

    Malmö – Salzbourg : 3-0
    Buts : Rosenberg (11e sp) et Eriksson (19e et 84e) pour Malmö

    Le but de la soirée a été inscrit par un certain Magnus Eriksson, attaquant suédois de 24 ans évoluant sous les couleurs de Malmö. On jouait la 19e minute de jeu, le héros héritait d'un ballon a priori anodin largement en dehors de la surface, qu'il décidait de reprendre de volée du gauche. Visiblement pas préparé à ce coup d'audace – en même temps, qui l'était ? –, le portier de Salzbourg Peter Gulasci voyait le ballon le lober et se loger dans la cage. Un but improbable permettant aux Suédois de breaker les Autrichiens, Markus Rosenberg ayant ouvert le score sur pénalty dès la 10e minute de jeu suite à une faute de Gulasci, dont ce n'était vraiment pas la soirée. 1-0, 2-0 et même 3-0 en fin de match, grâce au but de Rosenberg en contre, son deuxième personnel, idéalement servi par l'entrant Simon Kron. Le Red Bull Salzbourg peut vraiment se les bouffer de ne pas s'être mis à l'abri lors du match aller, qu'il a largement dominé. La formation chère au géant de la boisson énergétique pouvait légitimement nourrir de belles ambitions dans cette compétition, elle va néanmoins devoir se contenter de la Ligue Europa, comme d'habitude, et du morne quotidien d'un championnat local qu'elle domine largement. Pour la Suède en revanche, c'est la fête : ça faisait 14 ans qu'un de ses représentants ne s'était pas qualifié pour les phases de poules de la Ligue des champions. On tient là un des petits poucets de la compétition.


  • Wanderson et Moti, ces héros

    LudogoretsSteaua Bucarest : 1-0, 6-5 tab
    But : Wanderson (90e) pour Ludogorets

    Les Roumains avaient fait le coup au match aller, inscrivant devant leur public le seul but du match dans les derniers instants par Chipciu. Pas de jaloux, les Bulgares leur ont rendu la pareille, égalisant sur l'ensemble des deux matchs grâce au Brésilien Wanderson, entré en jeu une poignée de minutes auparavant. Un fort joli but d'ailleurs, inscrit alors qu'on disputait les arrêts de jeu : les joueurs de Ludogorets s'étaient procuré un corner, mal dégagé par la défense du Steaua. À l'entrée de la surface, Wanderson, l'un des Brésiliens évoluant chez le champion bulgare, ne se posait pas de question et reprenait de volée. Arlauskis, le gardien des Roumains, ne bougeait pas. Il fallait donc passer par la prolongation pour départager les deux voisins. Une demi-heure supplémentaire sans but, assez tendue, sans franches occasions, mais avec quelques vilaines fautes, l'enjeu étant quand même loin d'être négligeable. Une demi-heure terminée par un fait de jeu : le carton rouge reçu par le gardien bulgare Stoyanov, parti hors de sa surface à la rencontre de Fernando Valera, bien lancé dans le dos de la défense par un partenaire (119e). L'entraîneur de Ludogorets ayant déjà procédé à ses trois changements, il fallait qu'un joueur de champ se charge d'enfiler les gants. C'est le défenseur central Cosmin Moti (qui est… roumain) qui s'y est collé. Il voulait jouer les héros, il a réussi son coup : lors de la séance de tirs au but, il a commencé par tirer le sien, avant de se charger d'arrêter deux tentatives roumaines. Il a fêté ça en se ruant vers les supporters en tribunes, fou de joie. En même temps, il a de quoi. Costaud.


  • Le Bayer sans trembler

    Bayer LeverkusenFC Copenhague : 4-0
    Buts : Son (2e), Çalhanoğlu (7e) et Kiessling (31 e sp et 66e) pour le Bayer

    Déjà vainqueur au match aller au Danemark d'un match à rebondissements, le Bayer Leverkusen a facilement validé sa participation à la phase de poules en s'imposant largement face au FC Copenhague devant son public. Dès l'entame, les Allemands profitaient d'une grosse erreur défensive de Jorgensen pour ouvrir la marque par Son, avec Kiessling au relais (1-0, 2e). Avantage au score confirmé cinq minutes plus tard, Çalhanoğlu marquant un second but sur un coup franc direct détourné par le mur (2-0, 7e). Le Sud-Coréen Heung-Min Son pensait bien y aller de son doublé peu après le quart d'heure de jeu, mais son but fut signalé à raison en position de hors-jeu par l'arbitre assistant. Pas grave, le Bayer allait définitivement se mettre à l'abri grâce à l'inévitable Kiessling, buteur sur pénalty suite à une faute d'Awankwaa dans la surface (3-0, 31e). Andersen, l'ancien portier d'ETG, allait être trompé une deuxième fois par Kiessling, lancé dans le dos de la défense à la 66e minute de jeu pour le 4-0. Ça faisait déjà un moment que les Danois avaient compris qu'ils ne pourraient rien contre des joueurs du Bayer décidément très fringants en ce début de saison. Auteurs d'un début parfait en Bundesliga le week-end dernier (victoire sur la pelouse de Dortmund), ils complètent la colonie allemande en C1. Rappelons que le Bayern, le Borussia et Schalke 04 sont directement qualifiés. T'entends ça la Ligue 1 ?

    Par Régis Delanoë
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
    jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25