1. //
  2. // 2e journée

Malaga tient le rythme

En obtenant le nul sur sa pelouse contre Majorque (1-1), trois jours après son tour préliminaire de C1, Malaga confirme son bon début de saison, malgré un effectif réduit. Tombeur du Betis au Villamarin (2-1), le Rayo Vallecano prend provisoirement la tête de la Liga.

Modififié
2 0
La semaine dernière, c’était Fabrice, 16 ans. Ce soir, c’est Juanmi, 19 ans, auteur de l’unique but de Malaga, qui recevait Majorque à La Rosaleda (1-1). Pas de victoire cette fois-ci, mais une nouvelle performance honnête pour un club obligé de lancer quelques tout jeunes joueurs dans le grand bain de la Liga. Malgré la succession des matchs, les bouleversements de l’intersaison et sans Toulalan et Joaquín (entré dans les dernières minutes), l’équipe de Pellegrini continue à proposer des choses intéressantes, toujours avec l’élégant Isco à l’animation. Légèrement dominateurs, les Andalous se sont arrachés pour prendre un point face à une solide équipe de Majorque qui avait pris l’avantage grâce à Hemed, leader du classement des buteurs avec trois pions. Prochain objectif, valider le ticket pour la Ligue des champions, mardi prochain, en Grèce.

Andalousie toujours, avec la première de la saison au Villamarin pour le Betis. Après le festival de San Mamés, les fans béticos espéraient beaucoup face au miraculé de la saison dernière, le Rayo Vallecano. Ils ont eu droit à un beau match, comme ils en ont l’habitude, mais pas à la victoire (1-2). La faute à un gamin, Leonardo Carrilho Baptistão, dit Leo, à l’origine du premier but des Madrilènes dès la 2e minute et auteur du second en deuxième mi-temps. À 19 ans, il a offert la première place du classement à son équipe et sans doute gagné sa place dans le onze de Paco Jémez. Côté Betis, l’absence du meilleur buteur de la maison, Rubén Castro, a pesé lourd, même si Jorge Molina a réagi directement à l’ouverture du score de Piti en plantant son troisième but en deux matchs. À noter, les débuts du jeune espoir costaricain Joel Campbell, prêté par les Gunners, entré pour la dernière demi-heure. Sans effet.

Hélder Postiga, ce héros

Au Pays basque, la Real Sociedad a pris ses trois premiers points de la saison en dominant un Celta Vigo pour qui le retour en Liga est difficile (2-1). Après la fessée catalane, les hommes de Montanier ont montré plus de caractère et de confiance en eux. Menés au score au retour des vestiaires alors qu’ils avaient largement dominé la première mi-temps (deux poteaux, une barre, un but refusé), ils ont renversé la situation en dix petites minutes. Merci qui ? Merci Imanol Agirretxe, remplaçant au Camp Nou et décisif devant ses supporters avec un doublé éclair. À l’origine de l’égalisation, un gros travail de Griezmann, auteur de sa première passe décisive de la saison. Le Celta, qui alignait sa nouvelle recrue Krohn-Dehli, a été intéressant dans le jeu, mais manque cruellement de finisseur. Deux défaites en deux matchs, il va falloir réagir dès le week-end prochain face à Osasuna.

Au rayon débuts compliqués, l’Espanyol Barcelone n’est pas en reste. Une défaite inaugurale à Majorque, et rebelote à la maison, sur le même score, contre Saragosse cette fois-ci (2-1). Les départs de Romaric, Weiss, Coutinho et Uche se font pour l’instant sentir. Álvaro zquez, lui aussi partant, avait bien ouvert le score en fin de première mi-temps. Mais Albin a tout fait foirer en offrant un combo pénalty-carton rouge aux Aragonais à la reprise, avant que l’inégalable Hélder Postiga, 30 ans ce mois-ci, n'aille offrir la victoire aux siens à la dernière minute du temps règlementaire. Histoire de s’assurer sa place dans le onze portugais. À propos de Portugais, Simão, deuxième recrue-phare-en-fin-de-carrière de l’Espanyol après Capdevilla, est sagement resté sur le banc.

Résultats et Classement de Liga

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 0