1. //
  2. // 2e journée
  3. // Málaga/Barcelone

Málaga, fin de la parenthèse

Après trois années pas comme les autres et un historique quart de finale de Ligue des champions, le Málaga CF a dû se débarrasser de tout ce qu’il lui restait des promesses qataries. Un retour à la normale confié à un Schuster de retour aux affaires qui, pour sa première à La Rosaleda, reçoit ce Barça qu'Al Thani promettait de rivaliser.

Modififié
0 14
Contrairement aux mercatos précédents, personne ne s’est attardé sur le cas de Málaga cet été. Logique, les Andalous étant redevenus ce qu’ils étaient avant ces trois folles dernières années : un club quelconque, doté d’un effectif de deuxième partie de tableau, destiné à court ou moyen terme à se battre pour rester dans l’élite. Du rêve qatari, ou plutôt du mirage, ne restent que les nouvelles infrastructures. Joaquín, Demichelis, Julio Baptista, Toulalan, Isco et Pellegrini, eux, ont déguerpi avant les grosses chaleurs du mois d’août. Le calme, l’anonymat et les joueurs low-cost que personne ne connaît ont fait leur retour sur la côte andalouse. Le seul petit événement estival a été la nomination de Bernd Schuster, champion d’Espagne avec le Real Madrid en 2008, au poste d’entraîneur. Pas non plus un gros coup en soi, l’Allemand attendant le coup de fil de son retour depuis plus de deux ans et sa démission de Beşiktaş.

Aucun point prévu lors des trois premières journées

Depuis sa présentation, Schuster a passé plus de temps à répondre aux questions concernant l’actualité du Real et du Barça qu’à parler de sa propre équipe. Avant d’entamer le championnat (défaite 1-0 à Valence lors de la première journée), et alors que l’équipe est encore incomplète, il osait espérer « deux renforts supplémentaires si on a beaucoup de chance, un seul si on a de la chance » . Après la rencontre, il a préféré la jouer honnête avec les fans : « On a prévu de ne prendre aucun point lors des trois premières journées. » Superbe. Faut dire que les deux prochains adversaires de Málaga sont le FC Séville et le Barça, ce soir, pour la première de la saison à La Rosaleda. Ce Barça que les Qataris disaient vouloir concurrencer « le plus rapidement possible  » à leur arrivée, en juin 2010. Un doux rêve auquel le public de La Rosaleda avait cru, s’abonnant et achetant massivement les maillots de Van Nistelrooy et consorts. Ce soir, dans l’enceinte du Paseo de Martiricos, les maillots catalans devraient refaire leur apparition et les supporters locaux viendront tout autant espérer un miracle qu’apprécier les fantaisies de Neymar, l’une des nouvelles attractions du championnat.

Recrues mystères

Car, du côté de Málaga, difficile de savoir à quoi s’attendre en ce qui concerne les recrues estivales. Fini le temps des rumeurs les plus folles et des noms ronflants. Les nouveaux venus se nomment Tissone, Angeleri, Pawlowski, Flavio, Chen et Bobley Anderson. De l’Argentin couci-couça et de la jeunesse internationale paraît-il prometteuse. À Mestalla, ils étaient trois moins de 20 ans à être alignés au coup d’envoi (Chen, Charder et Fabrice). C’est avec ces petits bonhommes, deux/trois survivants (Eliseu, Camacho) et quelques vieux briscards (Caballero, Duda, Weligton, Santa Cruz) que Schuster devra composer cette saison, l’objectif premier étant bel et bien le maintien. Particulier pour une équipe passée à quelques secondes d’une demi-finale de Ligue des champions il y a seulement quatre mois. Mais voilà, les folles années sont terminées, la parenthèse se referme et le Málaga CF retrouve doucement mais sûrement son quotidien pré-Qataris, ce qui semble désormais aussi promis à l’Anzhi avec le retrait annoncé des pétrodollars de Suleyman Kerimov. Comme un petit rappel de la principale limite des nouveaux riches de notre Ligue 1.

par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est quand même dommage de partir comme ça...
Bon c'est pas mon pognon mais ils avaient de sacrés joueurs et un beau jeu.
Coach Mouzone Niveau : CFA
Note : 2
Le Bernd pourra tester ses nouveaux produits dopants...
Quand je vois ça, j'ai peur pour l'avenir du PSG ... Ne nous quitte pas Al Khelaifi!
ConnardLeBarbant Niveau : Ligue 1
Note : 1
Faut que tu supplies encore plus fort.
La défaite contre valence était pas vraiment méritée. Après faut surtout remercier l'uefa pour avoir disqualifié malaga de l'europa ligue pour dettes. C'est ça qui risque de couler le club.
Ca y est, tout le monde commence à voir ce que certains pointaient du doigt depuis longtemps. Les limites de ce "modèle économique" (qui n'en est pas un) dépendant du bon vouloir d'une seule personne.
De quoi remettre au goût du jour l'adage "un seul être vous manque et tout est dépeuplé".
valeureux liégeois 74 Niveau : National
@ San Iker: l'Europa League ne rapporte un peu d'argent qu'à partir des quarts de finale, & c'est sans rapport avec le pognon d'un bête qualif' en poules de C.L par ex. Mais c'est certain que les meilleurs joueurs cherchent à s'illustrer en coupe d'Europe, meilleure visibilité oblige. Mais on ne peut décemment pas défendre un club ultra endetté face à d'autres clubs qui essayent de ne pas s'enfoncer financièrement. Mtn, l'UEFA sera-t-elle aussi intransigeante qd les top clubs européens auront autant de pertes? Je ne le pense pas, mais c'est un autre débat.
Nelsondelamare Niveau : District
Mouais, si on regarde Chelsea, ça fait 10 ans que ça dure et ils ont gagné une ligue des Champions. ManCity le projet me paraît pérenne. Le truc c'est qu'à la fois pour l'Anzhi et Malaga par rapport au PSG, Chelsea ou ManCity, le projet partait de beaucoup plus loin. L'Anzhi est dans le championnat russe, championnat sous-médiatisé dans le reste du monde, avec des joueurs qui s'entraînent à plusieurs milliers de km de leur stade, dans un bassin de population pas gigantesque, dans une zone de guerre. De plus, ce n'est pas un club historique et qui n'a pas d'infrastructures dignes de ce nom (centre de formation...).

Malaga, c'est un club historique, jouant dans le championnat espagnol, dans une ville "sexy". Mais ensuite il revenait à peine de ligue 2 (on ne peut pas non plus comparer à Monaco qui est un club ayant déjà atteint la finale de la ligue des champions), n'avait presque aucun palmarès et ayant des infrastructures moyennes dans une région dominée par des clubs comme le Betis ou Sevilla.
Bobley Andreson,le petit ivoirien est très intéressant dans son jeu. A suivre
anigolemagicien
Préparez-vous les parigots la qatarstrophe approche.
Message posté par Kividi
Bobley Andreson,le petit ivoirien est très intéressant dans son jeu. A suivre


c'est ce que je pensais aussi mec, resultat 20 min contre valence et même pas repris contre barca a la maison, mais bon laissons lui du temps...par contre, le petit blond pawlowski, il est tres bon, c'est un joueur pour les côtés, qui remplace joaquin on le verra ce soir, bobbley c'est pour isco, et normalement el-hamdaoui signe demain pour remplacer saviola, c'est clair que c'est pas l'effectif mais il y a moyen d'être sauvé fin fevrier...par contre derriere, le chen il vient live and direct du panama du haut de ses 18 ans, donc patience aussi; angeleri il me fait penser a la jet-set et pas au foot, Dieu seul sait que chez nous si t'as envie de faire la fete ya moyen que ca s'arrete jamais a la carioca; sergio sanchez niveau garantie c'est pffff ben sans garantie en fait, par contre les backs ils sont tops, mais j'ai peur que gamez parte dans les derniers instants du mercato pour arsenal un peu comme pour cazorla et monreal en aout 2011 et janvier 2013...
francis_kuntz Niveau : Loisir
Ça joue les nouveaux riches, ça veut rivaliser le Barça, ça tutoie les sommets européens le temps d'une saison et finalement tout retombe comme un étron sur une planche quand la poule aux œufs d'or se casse. Il leur a mis une belle quenelle l'enturbanné, j'en ris encore !
Adieu les fastes de la Champions' League et bienvenue aux stades moisis de Liga Adelante, les Andalous !

Francis Kuntz, en direct de la cérémonie des quenelles d'or
Bonne chance à Angeleri, un joueur que j'ai apprécié en Argentine lorsqu'il etait à Estudiantes (surtout lors du titre de 2006), avant de partir se faire banquette en Angleterre deux ans, il est ensuite revenu à Estudiantes ou il relevait d'une blessure serieuse, il n'a recommencé a avoir un bon rendement que depuis l'année derniere et la saison calamiteuse del pincha, donc, j'espere qu'à Malaga ca se passera mieux pour lui.
Message posté par bokeron77


c'est ce que je pensais aussi mec, resultat 20 min contre valence et même pas repris contre barca a la maison, mais bon laissons lui du temps...par contre, le petit blond pawlowski, il est tres bon, c'est un joueur pour les côtés, qui remplace joaquin on le verra ce soir, bobbley c'est pour isco, et normalement el-hamdaoui signe demain pour remplacer saviola, c'est clair que c'est pas l'effectif mais il y a moyen d'être sauvé fin fevrier...par contre derriere, le chen il vient live and direct du panama du haut de ses 18 ans, donc patience aussi; angeleri il me fait penser a la jet-set et pas au foot, Dieu seul sait que chez nous si t'as envie de faire la fete ya moyen que ca s'arrete jamais a la carioca; sergio sanchez niveau garantie c'est pffff ben sans garantie en fait, par contre les backs ils sont tops, mais j'ai peur que gamez parte dans les derniers instants du mercato pour arsenal un peu comme pour cazorla et monreal en aout 2011 et janvier 2013...


Bobley evolue en numero 10 pur,à l'ancienne en ayant les clefs du jeu.Maintenant il doit faire ses preuves pour les avoir et lui laisser du temps aussi comme t'a dit.Sur les matchs qu'il a jouè il joue d'un cran plus bas sur le terrain,un choix de l'entraineur surement...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Van Persie haut, si beau
0 14