1. // Les restes du monde

Major League Soccer : c’est (bien) reparti

La saison 2012 de Major League Soccer démarre à fond les ballons en Amérique du nord, avec de belles affluences, des buts, des rebondissements et des Français à la fête. Voici tout ce qu’il faut retenir des deux premières semaines de compétition.

6 11
Aurélien Collin superstar

Dans la continuité de sa prometteuse saison précédente, le Sporting Kansas City réalise pour l’instant un début de parcours parfait, avec trois victoires en autant de rencontres disputées, meilleur bilan de la Ligue. Au niveau des individualités, la franchise du Kansas peut notamment compter sur la réussite de l’attaquant du Sierra-Leone Kei Kamara, mais aussi sur le défenseur français Aurélien Collin. La révélation de l’année 2011, qui ne se prive jamais d’utiliser son très bon jeu de tête dans les phases offensives, a inscrit un but très important, d’une déviation de la tête justement, suite à un coup-franc tiré par Graham Zusi, lors du match disputé dimanche à domicile face à Dallas (2-1). Quasi-inconnu en France, car parti très tôt évoluer à l’étranger (Espagne, Ecosse, Grèce, Portugal), l’athlétique stoppeur originaire du Val-d’Oise est devenu en moins d’un an l’un des chouchous du public du Sporting Kansas City, ex-Kansas City Wizards.

Thierry Henry, match référence ?

Le retour en MLS a été compliqué pour Thierry Henry, après l’intérim passé à Londres cet hiver à fricoter avec Arsenal, son amour de jeunesse, comme au bon vieux temps. Il a d’ailleurs semblé peu concerné pour le match de reprise de ses Red Bulls à Dallas, avec à l’arrivée une défaite 1-2, un replacement tactique en milieu de terrain à l’heure de jeu et une franche indolence… Le capitaine n’a rien pu faire non plus pour empêcher une deuxième défaite en autant de déplacements, dans l’Utah face au Real Salt Lake (0-2), malgré une belle tentative de retourné acrobatique. Eternellement décevante, la franchise new-yorkaise s’est bien rattrapée dimanche, avec une victoire 4-1 acquise face aux Rapids du Colorado, pour leur premier match à domicile de la saison. Henry, auteur d’un doublé et d’une passe décisive, a été élu joueur du week-end de la MLS, une première depuis son arrivée outre-Atlantique. Jouant à l’économie (terme poli pour ne pas dire qu’il marche la plupart du temps sur le terrain), l’ancien Gunner a en revanche toujours le flair pour sentir les bons coups et le talent pour les convertir. Dommage tout de même qu’il manque le hat-trick en fin de partie en faisant un mauvais choix. Collectivement, les New York RB restent perfectibles, à l’image de cet unique but concédé dimanche suite à une vilaine perte de balle du Mexicain Rafael Marquez…

La ferveur de la côte nord-ouest

Saison après saison, ça se confirme : le centre névralgique du soccer à la sauce nord-américaine semble se situer sur la côte nord-Pacifique, avec trois « capitales » rivales : Seattle, Portland et Vancouver. Les Sounders de Seattle ont de loin les meilleures affluences de la Ligue (autour de 38 000) et n’ont pas semblé perturbés par leur élimination récente en C1 de la Concacaf par les Mexicains de Santos Laguna (2-1, 1-6). Malgré l’absence de leur recrue phare Eddie Johnson, ils ont brillamment réussi leurs débuts en MLS, grâce aux 4 buts en 2 matchs de la révélation David Estrada. Moins performants sur le pré, les Timbers de Portland (1 victoire, 1 nul, 1 défaite depuis le début de saison) peuvent eux-aussi compter sur de fervents supporters, la Timbers Army. Enfin les Whitecaps de Vancouver, très actifs sur le marché des transferts à l’intersaison, misent beaucoup sur la complémentarité en attaque de leur paire de frenchies, composée d’Eric Hassli et de Sébastien Le Toux, fraîchement transféré et déjà buteur.

Youtube

Le dur apprentissage de Montréal

Belle ferveur aussi chez nos cousins francophones de Montréal, qui étaient près de 60 000 – un record – à se serrer dans le vétuste stade olympique pour assister au premier match de l’histoire de l’Impact à domicile en MLS. C’était samedi 17 mars face à Chicago Fire, match qui s’est soldé par un résultat nul 1-1. Le but montréalais a été inscrit par Davy Arnaud, le capitaine d’une équipe encore en construction. Il va leur falloir beaucoup de courage pour aller chercher leurs premiers points en déplacement (face aux Red Bulls et au Real Salt Lake), avant de recevoir le rival Toronto le 7 avril. La formation de l’entraîneur Jesse Marsch est pour l’instant loin d’être ridicule, mais manque encore de certitudes. Normal, puisque l’effectif a été presque entièrement chamboulé à l’intersaison. Dernière arrivée en date : l’ex-international italien Bernardo Corradi, bientôt 36 ans.

Mais aussi…

. Bons débuts en MLS pour le jeune attaquant français Saër Sène, qui offre la victoire au New England Revolution, d’un but inscrit après seulement 30 secondes de jeu face à Portland (1-0). C’était seulement la deuxième titularisation du Parisien, qui a débuté en pro en Allemagne, notamment avec la réserve du Bayern.

. Eliminés de manière surprenante par Toronto en quart de finale de la C1 de la Concacaf, les Los Angeles Galaxy redémarrent la saison timidement. Tenants du titre en MLS, les Californiens peuvent néanmoins compter sur une grosse puissance offensive, avec déjà un doublé pour Robbie Keane et deux passes décisives pour David Beckham.

. Un mot enfin pour rappeler que Michael Ballack a récemment officialisé son arrivée en Amérique du nord à partir de juillet prochain. Quel sera sa destination exacte ? Les franchises intéressées sont nombreuses : New York forcément, Seattle, Philadelphie, Montréal (en quête d’un premier « designated player » ), mais aussi Chicago, qui a récemment réalisé un gros coup en signant son compatriote, le défenseur Arne Friedrich.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
j'ai jamais compris ce comportement dont se permettent certains joueurs en fin de carrière de marcher sur le terrain. Quand tu vois des giggs ou zanetti qui se defoncent dans des match de haut niveau, je comprend pas comment tu peux marcher dans un championnat mineur. Encore Adriano et ses 40 kilo en trop il a une excuse, mais henry qui certe n'a plus ses jambes de 20 ans, mais c'est pas non plus un papi, il pourrait courir. Je comprend pas comment tu peux etre aussi nonchalant quand tu gagne un salaire pareil...
Régis, juste pour info pour ton prochain article: pour y avoir séjourné je t'informe que la ville de Kansas City (et son club de foot dont je trouve le nouveau nom pourri)se trouve dans l'état du Missouri et non du Kansas (la ville se trouve à la frontière entre les deux états mais est bien du coté Missouri)!
Continue à nous donner des news de la MLS, et si tu pouvais rajouter les liens des bons buts ca serait cool ! Thanks
Hardcore les ultras ricains
Ce serait vachement bien d'avoir régulièrement des articles sur la MLS.

Habitant au Québec, C'est étonnant de voir la ferveur derrière l'impact. Et pour une équipe qui n'existe que depuis quelques mois, ils ont été loin d'être ridicules sur les 3 premiers matches.
Eolaslys > Ouais c'est pas très clair comme histoire. En fait je me suis basé sur l'adresse du stade, le Livestrong Sporting Park, basé côté Kansas, et non sur le siège social du club, basé côté Missouri. (Vu qu'a priori, et je l'ignorais, cette agglomération est à cheval entre les deux états.)

Sinon il y aura bien régulièrement des articles traitant de la MLS sur SoFoot.com !

R.D
@scfcb : T'as déjà vu Super Pipo courir ?
inzaghi n'a pas cette attitude nonchalante que peuvent avoir un henry ou anelka.
Bien sympa l'article sur la MLS!!
Titi c'est le boss là-bas !!!
J'habite a Toronto depuis quelques mois et je peux vous dire que la fievre du 'soccer' est en train de prendre ici aussi. J'ai pu assister au match de Ligue des Champions CONCACAF contre Los Angeles Galaxy dans le stade couvert Rogers Centre, plus de 58.000 personnes assistaient au match. Ca a fait un gros buzz, c'etait la premiere fois qu'il y avait autant de monde pour un evenement sportif ici (le baseball doit faire 20.000 tout au plus, comme le hockey, et le football canadien environ 30.000). Ca a fait la une des journaux, les teles n'arretaient pas d'en parler, et les fans sont aussi hard core ici. Les ultras (Red Army), sorte de cousins des gars de Liverpool, chantent pendant tout le match, ont des tifos geants. Bref, j'ai hate de voir les matchs Toronto-Montreal, ca va etre bien chaud aussi ca. Au passage, hier soir, le Toronto FC a fait 1-1 contre le Santos Laguna, en demi finale de Champions League.
Pour ceux qui veulent plus d'articles ou de vidéos sur la MLS : majorleaguesoccer.football.fr

Bon résumé de ce début de championnat. J'ai fait de Kansas City mes favoris cette saison ;-)
show de bola à l'américaine lol
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 11