Mais qui es-tu Matheus Dória Macedo ?

Il a 19 piges, a coûté 8 millions d'euros à l'OM où il a signé, alors que Naples ou le Milan AC étaient prêts à l'accueillir, et est annoncé comme l'une des futures références à son poste. Lui, c'est Dória, un homme qui aime tacler et donner des coups de casque. Pourtant, son histoire avait commencé sur les terrains de futsal de Rio...

Modififié
31 32
« Eh, t'as vu le mec, là ? Il mesure 1m85, pèse deux tonnes et court super vite. Impossible qu'il ait 15 piges. C'est un présu, c'est sûr. » Voilà comment résumer la jeunesse de Matheus Dória Macedo sur les terrains de foot brésiliens. Un gamin en avance sur les autres garçons de son âge. Un gamin qui, à seulement 17 ans, faisait ses premiers pas chez les professionnels en disputant son premier match de Brasileirão avec Botafogo, son club formateur. Un gamin qui ne prend même pas le temps de savourer. Une semaine avant de souffler sa dix-huitième bougie, Dória avait déjà planté son premier but chez les pros. Un bon coup de tête de bourrin façon Honda dans Street Fighter II qui résume très bien le côté téméraire du personnage, non sans rappeler une autre brute chauve, Pepe. Heureusement pour l'Olympique de Marseille, le nouvel ex-défenseur de Botafogo a reçu une éducation saine et équilibrée et ne devrait pas marcher sur le dos de Jean-Christophe Bahebeck à la fin d'un « classique » tendu et remporté par le Paris Saint-Germain. Mais si les Brésiliens sont persuadés que Bielsa tient entre ses mains un futur crack mondial, la Ligue 1, elle, se veut plus sceptique. Des Brésiliens précoces ayant débarqué dans l'Hexagone avant de sombrer dans l'anonymat, elle en a vu passer. Des jeunes joueurs au fort potentiel dans Football Manager ou la fameuse Ligue des Masters, aussi. Au final, qui est vraiment ce type au blaze sorti tout droit de Dragon Ball Z pour qui l'OM a cassé la tirelire - 8 millions d'euros pour un club français autre que le PSG, c'est une fortune - afin de pallier le départ de Lucas Mendes ?

Crise et salaires impayés


Élu meilleur défenseur central du dernier festival de Toulon et pas très loin de la Seleção bien que pas convoqué par Dunga pour la première sortie post-apocalypse du Brésil, Dória a donc un sacré CV pour un type de son âge. En seulement deux ans de carrière, le Brésilien a même eu le temps de faire connaissance avec la crise économique, les salaires impayés et, a fortiori, le monde syndical, les banderoles et les slogans qui vont avec (dont un superbe « nous sommes ici parce que nous sommes des professionnels mais aussi pour vous, supporters » avant le coup d'envoi d'une rencontre de championnat). Dória a signé à l'OM, mais il aurait très bien pu finir dans un club de FSGT, comme en témoigne sa plus célèbre sortie sur le thème de la crise que traverse Botafogo. « Un travailleur normal, s'il reçoit son salaire avec deux jours de retard, il arrête de bosser. Nous, ça fait plusieurs semaines qu'on n'a pas reçu ce qu'on devrait toucher de droit, mais on va quand même sur le terrain. » Respect. Si les Marseillais ne roulent pas sur l'or, ils devraient pouvoir lui offrir une situation financière stable et ainsi éviter de s'attirer les foudres de leur renfort, désireux de régler la dette envers des parents à qui « il doit tout dans la vie » . Pour le reste - sans compter que les gens qui font les cons vont rarement très loin avec El Loco - Dória n'a de brésilien que les papiers. Pas de sorties en boîte, de « pagode » ni de pointes à 250 km/h sur les autoroutes cariocas. Au final, la seule chose qui le rattache au commun des autres joueurs de son pays, ce sont ses débuts. Comme beaucoup de gamins de Rio, où il était, il y a encore dix ans de cela, compliqué de trouver des terrains de foot à onze, le défenseur a appris le football en indoor. Jusqu'au jour où un recruteur de Grêmio veut l'ôter des bras du futsal pour lui faire découvrir les joies du « vrai » football. Pas de bol pour l'intéressé, l'une de ses jambes flanche à l'aube du voyage pour Porto Alegre. La fameuse « blessure au genou » à cause de laquelle bien des gens ont loupé une carrière de footeux. Sauf que la différence entre un menteur et un bon joueur, c'est que le second termine toujours par avoir ce qu'il veut. Un an et demi après la blessure, Botafogo l'embarque. La suite, on la connaît.

Fou, très fou... Trop fou ?


Qu'est-ce qui a bien pu séduire ce recruteur de Grêmio, puis, un peu plus tard, Marcelo Bielsa ? À première vue, sa dégaine de frigo américain. À 17 ans, le bougre pesait 81 kg pour 1m86. Pas étonnant que les gens de Botafogo l'aient rapidement sorti des sections jeunes où il s'ennuyait pour l'envoyer découper de la danseuse étoile dans le Brasileirão. Niveau puissance et impact physique, les supporters marseillais n'ont donc aucun souci à se faire : Dória va donner du tacle, du saut par-dessus la tête des attaquants et des coups d'épaule de daron. Il sera rarement battu en un contre un. Le problème, c'est que Dória n'est pas courageux sinon téméraire. Son amour pour la touche « rond » - ou « carré » , tout dépend de la configuration de votre manette - peut aussi bien faire de lui le héros de la partie que le boulet total. Car se jeter comme un Fiorèse devant un attaquant rapide peut, en cas de tacle raté, ouvrir un boulevard à l'équipe adverse. Élémentaire. Pour faire court, son impulsivité est la cause de tous ses défauts. Loin d'être maladroit balle au pied, il est des moments où Dória préfère dégager en cloche, façon Johnny Wilkinson, alors qu'il avait le temps de lever la tête pour trouver un partenaire. Le nouveau « zagueiro » de l'OM est donc un joueur plein de talent qui reste néanmoins hautement perfectible. À Bielsa d'en tirer le meilleur et d'en faire une référence en Ligue 1 avant de devenir le crack mondial annoncé. Comme un relan de Football Manager en somme.

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ben je l'ai jamais vu jouer mais vu la description, ca donne envie... En esperant qu'il soit plus proche de Carlos Mozer que d'Andre Luis...
Moi ce qui m'étonne le plus c'est qu'on l'annonce comme un crack et qu'il atterrit... à l'OM !

serait-ce car Bielsa est là ou alors c'est car les meilleurs clubs ont des doutes?
Ouais enfin tous les cracks ne debarquent pas directement dans des gros clubs...
Comme beaucoup d'autres j'aimerai croire au conte de fée, mais ca sent le fiasco à plein nez comme souvent
Note : 1
Au tournoi de Toulon, la défense centrale Marquinhos-Doria était impressionnante. Mais l'opposition n'était pas extraordinaire.
Karine Benzemolle Niveau : Loisir
Ça lui irait bien le maillot de la Samp', Doria...
Milan_forza18 Niveau : CFA
Vous en avez pas marre de mettre sans chaque article "un football manager"!!!!
Message posté par Milan_forza18
Vous en avez pas marre de mettre sans chaque article "un football manager"!!!!


Toi oui apparemment.
ce que j'ai lu sur le forum de globoesporte c'est qu'il avait encore des soucis quant a la lecture du jeux et qu'il anticipait parfois assez mal les mouvements de l'attaque adverse.
mais avec un bon entraineur comme bielsa ca devrait vite évoluer.
concernant le reste, top physique et technique apparement, les supporters du fogao sont dégoutés de le voire partir si peu cher et beaucoup s'étonnent de le voire atterrir a marseille et pas dans des plus grands clubs.

perso, voire un mec de botaf débarquer a marseille, j'en rêvais depuis longtemps, juste pour le principe!
jesse pinkman Niveau : Loisir
Message posté par George is the Best
Ouais enfin tous les cracks ne debarquent pas directement dans des gros clubs...


et les gros clubs preferent souvent investir sur un defenseur qui a deja prouvé et qui apporte une securité.

en tous cas sympa l article, ca donne envie de le voir jouer
Robin Friday Niveau : Loisir
Message posté par Milan_forza18
Vous en avez pas marre de mettre sans chaque article "un football manager"!!!!


C'est clair !
en + des allusions touche "rond" et "carre".
Comme si le FM était une référence universelle !
Sofoot sur le web, c'est décidément un repère de geek..
Message posté par Kisscolle
Moi ce qui m'étonne le plus c'est qu'on l'annonce comme un crack et qu'il atterrit... à l'OM !

serait-ce car Bielsa est là ou alors c'est car les meilleurs clubs ont des doutes?


Ouais enfin, Ronaldinho a bien fait une pige au PSG... Tout comme Ronaldo a commencé par le PSV.
Et des exemples comme ça t'en as 1000. Ainsi que des contre exemples, style Robinho qui débarque au Real, Saviola qui débarque au Barça, Lucas qui arrive dans un PSG new look bling bling grand d'Europe... Ton argument pour dire que Doria ne serait pas un crack ne tient pas la route. Ce qui n'empêche un éventuel plantage, soyons bien d'accord.
Vous avez un peu d'accord tous les deux. Ce que je rajouterais, c'est qu'on est en période de vache maigre en matière de défenseurs. On a de l'ailier inversé qui repique en quantité pléthorique, mais du défenseur qui défend, point. Alors on pourrait penser que la forte demande en défenseur central se reporterait sur les jeunes cracks annoncés depuis des années etc... mais en fait non... la tendance est plutôt de prendre ton milieu défensif ou ton latéral pour en faire un défenseur central, et de racheter un ailier ou un attaquant, au cas où le remplaçant se blesserait.
Ce qui me remplit d'espoir c'est de savoir qu'il avait une grosse cote à porto et au benfica, après je pense que ces premiers mois risquent d'être difficile.

Mais vu ce que j'ai lu et vu de lui il me fait penser à un mamadou sakho brésilien, très précoce, très costaud, très porté sur le tacle dangereux...
A côté de Nkoulou (et Romao) ça me parait une assez bonne chose, maisi l faudra lui laisser du temps!
On salue souvent les clubs portugais parce qu'ils prennent des risques avec de jeunes recrues sud-américaine, donc je trouve ça intéressant que nos clubs français s'y mettent.
D'ailleurs, ça marche plutôt bien pour Bordeaux avec Mariano et Rolan.
Pour Doria, on verra bien ce qu'il vaut, mais tout le monde tombait sur l'OM au moment du recrutement de Lucas Mendes et au final il a été bon.
JuanValdez Niveau : DHR
A entendre les commentaires, le gars a l'air d'avoir de bonnes bases. Pour ma part je m'interroge sur le changement radical que le gamin va devoir digérer: découvrir un nouveau championnat, un environnement OM assez spécial et enfin une tactique plutôt pointue avec Bielsa aux manettes.
C'est vraiment quitte ou double selon sa capacité d'adaptation. Il y a des cas d'excellents défenseurs qui ont d'abord loupé leur 1ère expérience en Europe car celle-ci n'était pas adaptée: Dante à Lille, Cris à Leverkusen et même Thiago Silva à Porto.
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
Sur canal on le présente déjà comme un pilier Doria.
maxleharmek Niveau : CFA
Peut être que si Doria est à l'OM c'est qu'on lui propose un statut de (quasi) titulaire avec un entraineur archi connu en amérique du sud et renommé pour sa formation avec les jeunes (ce n'est pas moi qui l'invente, je l'ai lu dans SoFoot) et qu'il sait que de toutes façons si il est bon, et avec la médiatisation de l'OM, il pourrait très vite partir dans un gros club.
Soulcialist Niveau : Loisir


Si il a le même pedigree que son illustre homonyme de DBZ : impressionant à la vue et de réputation mais grosse fiotte au final.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
31 32