1. //
  2. // Pré-accord

Mais qui es-tu, le pré-accord ?

Apparemment, Mourinho aurait signé un pré-accord pour la saison prochaine avec Chelsea. Apparemment, Neymar aurait signé un pré-accord pour la saison prochaine avec le Barça. D’accord. Mais cela consiste en quoi, au juste, un pré-accord ?

12 26
Éliminatoires de la Coupe du monde ou non, cette semaine n’est pas épargnée par les rumeurs de transferts, en vue de l’été prochain. La première, c’est Neymar au Barça. La presse espagnole indique qu’un pré-accord a été trouvé entre le joueur et le club catalan. La seconde, c’est le retour de Mourinho à Chelsea. Là aussi, on parle d’un pré-accord entre les deux parties. Mais ce terme de « pré-accord » est tellement utilisé à tout-va que l’on ne sait même plus trop ce qu’il veut dire. Un pré-accord est-il réellement un accord préliminaire, comme son nom l’indique, ou bien est-ce un terme utilisé par la presse pour rendre une rumeur tout à coup beaucoup plus crédible ?

Bah ouais, affirmer : « Neymar a trouvé un pré-accord avec le Barça » , cela a tout de même plus de poids et de gueule que de dire : « Il paraît que Neymar va aller au Barça l’an prochain. » Mais dans les faits réels, qu’en est-il vraiment ? «  Le pré-accord est en théorie conclu hors période de transferts, nous explique un agent FIFA qui préfère que l’on reste « très très discret sur sa contribution  » . En gros, ajoute-t-il, l’idée est de trouver un terrain d’entente en amont, avant de pouvoir conclure un contrat "officiel" durant la période officielle, qui sera homologué et permettra la qualification du joueur. » D’accord. Mais alors, c’est officiel ou ce n’est pas officiel ?

Dommages et intérêts

Dans l’histoire récente, il existe de nombreux cas où l’on a souvent parlé trop tôt de «  pré-accords  » . On se souvient notamment de Luís Figo qui, lors de l’été 1995, signe un pré-accord avec la Juventus et un autre avec Parme. Résultat des courses : le Portugais reçoit une interdiction de jouer dans le championnat italien pendant deux ans et file au FC Barcelone. Dans la famille des pré-accords foireux, on peut également citer Park à Lille il y a deux ans (avant finalement de se tirer à Arsenal), Alan Shearer à Manchester United en 1996 (le joueur avait même rencontré Sir Alex, puis s’était barré à Newcastle) ou encore Berbatov cet été à la Fiorentina. En France, le cas le plus célèbre, du moins récemment, est celui de François Clerc, qui avait trouvé un pré-accord avec l’OM avant de se rétracter.

Comme le pré-accord avait uniquement été conclu entre le joueur et le club d’arrivée, celui-ci n’avait pas été reconnu par la LFP. Clerc avait toutefois été condamné au paiement de dommages et intérêts. « En France, ce type d’accord est conclu sous seing privé et n’est donc pas soumis aux lois, règlements et juridictions sportives, ajoute notre agent, même si, précise-t-il, le non-respect d’un tel accord sera tranché par les juridictions de droit commun, essentiellement par l’allocation de dommages et intérêts pour la partie dont le préjudice est reconnu en justice » . Pour résumer ça : le pré-accord n’est pas un accord officiel reconnu par la LFP, mais il a tout de même une certaine valeur (morale mais pas seulement), puisqu’il peut donner lieu à des dommages et intérêts s’il n’est pas maintenu. Un peu plus qu’une simple parole, donc.

Faire monter les enchères

« L’idée du pré-accord, c’est avant tout de se sécuriser réciproquement : le joueur "verrouille" un contrat, et le club "verrouille" le joueur  » , précise l’agent FIFA. Le joueur (et son agent) et le club en question discutent, éventuellement se rencontrent, et définissent donc un premier accord qui, en quelque sorte, « bloque » le joueur. Un peu comme un produit que l’on réserve en magasin. Sauf qu’après cela, les deux parties doivent respecter leurs engagements. La dérive, c’est évidemment qu’un joueur se serve d’un pré-accord avec un club pour faire monter les enchères. Forcément, c’est humain : dans un magasin, on aura tendance à se jeter sur la modèle dont il ne reste plus qu’une seule paire disponible. En annonçant qu’il a un pré-accord avec un club, un joueur peut ainsi réveiller l’intérêt d’autres équipes, qui pourraient alors formuler des offres supérieures. Si le joueur en question n’est pas très réglo, il pourra briser le pré-accord (évidemment plus simple que de briser un vrai contrat) et aller voir ailleurs. En somme, Neymar n’est pas encore au Barça, Mourinho pas encore à Chelsea. Mais si les sources espagnoles et anglaises disent vrai, le pré-accord a été établi. Reste désormais à suivre le « protocole » . Jusqu’à des véritables signatures cet été ?

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
derIngenieur Niveau : CFA
Note : 3
Apparemment, Mourinho aurait signé un pré-pré accord avec le PSG. Et Neymar aussi. Ainsi que Rooney, Kaka, et...mince, j'ai perdu le fil des rumeurs.
doncarnol Niveau : CFA2
le plus intéressant dans cet article, c'est d'imaginer Figo arriver dans la grande juventus fin des années 90 qui a enchainé trois finale de C1 !
Jugovic figo davids deschamps !!!! OMG !
D'ailleurs juste avant le calciopoli, la juventus avait un pré-accord avec CR7 !
Bon il a pas voulu joué en D2...il a préféré Man U...
Et sinon moi j'ai un pré-accord avec Scarlett Johansson.
derIngenieur Niveau : CFA
Note : -1
Le Bara aurait un pré accord avec Tiaggo Messi !!!!!
Hilda de Polaris Niveau : CFA2
Le seul pré accord autorisé est quand un joueur est en fin de contrat et qu'il signe a 6 mois avant l'échéance de ce dernier.
Tout le reste en cas de procès peut se faire sauter, vu que signer un pré accord est parfaitement illégal si tu possèdes un contrat en cours.
Beaucoup "d'infos" et de "révélations" pour dire "rien du tout". Et le tout en saupoudré d'italique. Bref encore de quoi nous faire rêver un peu plus sur les pratiques dans le foot business actuel.

Merci à "l'agent FIFA" pour cette clarté d'explications.
Dr Peter Venkman Niveau : CFA2
Message posté par Jicem
Et sinon moi j'ai un pré-accord avec Scarlett Johansson.


Arf, si j'ai bien compris la leçon, je fais monter les enchères en lui promettant des soirées Ligue 1 afin de briser ton offre ;)
Il ne manque plus qu'a faire un article sur l'usage du conditionnel et sa signification!
On dirait que Mourinho essaie d'imiter la tête de suspense d'Hanouna
madjerinho Niveau : CFA2
Maggiori n'a rien compris. Un pré-accord, c'est un accord conclu sur la pelouse
derIngenieur Niveau : CFA
Note : 5
Au collége, on disait: "Prems" !!
Note : 2
Message posté par Hilda de Polaris
Le seul pré accord autorisé est quand un joueur est en fin de contrat et qu'il signe a 6 mois avant l'échéance de ce dernier.
Tout le reste en cas de procès peut se faire sauter, vu que signer un pré accord est parfaitement illégal si tu possèdes un contrat en cours.


En partie d'accord avec toi, sauf que dans le cas où le joueur arrive en fin de contrat et signe dans les derniers 6 mois, ce n'est plus un pré-accord. C un contrat dûment signé, et qui prend automatiquement effet dès la fin du contrat du joueur.
En revanche, le pré-accord a plus une valeur morale qu'autre chose et se basera avant tout sur la bonne foi des deux partis. L'un ou l'autre pourrait le faire sauter à n'importe quel moment...
@ Genius

Oui, à six mois (ou moins) du terme d'un contrat, on peut carrément en signer un nouveau, totalement légal et dans les règles de l'art.
Si Neymar signe au barca il va finir comme Alexis Sanchez...mais surement pas comme Messi.
D'après la presse Catalane , le FC Barçelona aurait un pré-accord avec le FC Santos !
dans cet accord les Blaugrana auraient versé 10 millions aux Peixe afin de réserver le joueur !

En contrepartie si le FC Santos décide de vendre le joueur a un autre club que le Barça , les Peixe devront au Barça 20 millions d'euro !

Le transfert pourrait se ficeler entre 40 et 45 millions d'euro cet été .
Manitas de la Bitas Niveau : CFA2
L'accord est dans le pré.

Saloperie* de real TV
Message posté par Hilda de Polaris
Le seul pré accord autorisé est quand un joueur est en fin de contrat et qu'il signe a 6 mois avant l'échéance de ce dernier.
Tout le reste en cas de procès peut se faire sauter, vu que signer un pré accord est parfaitement illégal si tu possèdes un contrat en cours.


t'es au courant que tu dis de la merde?
une rupture de pré accord, c'est comme une rupture de négociations contractuelles sans motif valable, c'est passible de sanctions civiles. évidemment que ça peut sauter moyennant dommages et intérêts, et que ça fait moins mal qu'un contrat assorti de clauses pénales et libératoires, mais un pré accord est tout ce qu'il y a de plus légal, même si tu as "un contrat en cours", comme tu dis.
A rien. Un pré accord ça ne sert à rien, mise à part vendre du papier évidemment.
Note : 3
En fait un pré-accord c'est un truc inutile qui permet aux journalistes de faire du clic ou de vendre du papier pour meubler en attendant la vraie période des transferts ?
Et moi j'ai fais un prêt avec ma carte accord Auchan...ah c'est pas pareil....autant pour moi!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
12 26