Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Toulouse-PSG

Mais qui es-tu, le joueur de match ?

Pourquoi fait-on tout un bazar autour d'Hatem Ben Arfa ? Arrêtez de chercher les raisons de son écartement, la raison serait toute simple : il est un joueur de match, et pas d'entraînement. Satisfaisant ? Pas vraiment, en tout cas pas pour Unai Emery. Mais au fait, un joueur de match, c'est quoi, exactement ? Des spécialistes répondent.

Modififié
Pour l'instant, Hatem Ben Arfa a réussi à rester en retrait, et à ne pas commenter l'incroyable imbroglio autour de sa situation, se contentant de laisser son entourage parler. L' « entourage » , ce fameux ensemble un peu indéfini, constitué de potes anonymes qui causent ici et là dans la presse, ou bien de partenaires et entraîneurs anciens ou actuels qui tentent d'expliquer sa mise à l'écart. « Ça me fait rire quand j’entends qu’on associe la notion de manque de travail à Hatem. Je ne sais pas si le quart des joueurs de Ligue 1 travaillent comme lui. Toutes les critiques sur le travail me font rire » , balancent certains, sous-entendant que le fond du problème Ben Arfa vient bien de là. Ben Arfa ne serait pas un bosseur, se reposerait sur ses lauriers, en pensant que son talent seul ferait l'affaire. À quoi bon suer à l'entraînement comme les autres laborieux, si on peut illuminer le match du week-end en un seul geste ? Ce sont Thomas Meunier et Claude Puel qui ont été les plus précis, explicitant la chose, en appelant un chat un chat. « Hatem, c'est un joueur de match. À l'entraînement, on le voit un peu moins » , confiait le latéral belge il y a quelques jours. « C'est un joueur de match, pas d'entraînement » , confirmait Claude Puel dimanche dernier dans Téléfoot. Le mot est donc lâché, et l'enseigne « joueur de match » désormais allumée au-dessus de Ben Arfa. Un qualificatif un brin obscur, dont Unai Emery ne veut pas entendre parler. Solide sur ses appuis, le coach du PSG tranchait en conférence de presse : « C'est un joueur comme les autres. » Mais si dans l'esprit d'Emery, les choses semblent être simples et claires, le cas Ben Arfa clive, ainsi que l'appellation « joueur de match » . Et ceux qui ont connu Hatem ou d'autres footballeurs ayant eu la même réputation avant lui apportent des explications.

Si Pascal Dupraz était l’entraîneur du PSG...

Jean-Alain le grand frère


« Hatem, c'est un artiste, un génie. Les gens de son calibre, très instinctifs, ne peuvent pas décrire ce qu'ils font, et ils ont besoin de s'exprimer de façon libre. Malheureusement pour eux, il y a des obligations, des devoirs, un projet de l'entraîneur. » Jean-Alain Boumsong, coéquipier du jeune Ben Arfa à Lyon, démarre par les louanges et les fleurs, avant de tempérer. « Il y a un milieu à trouver, mais l'adaptation doit venir du joueur. » Et tant pis pour les joueurs, aussi géniaux soient-ils, qui pensent que le projet de jeu, les plans du coach et même les séances d'entraînement vont être pensés pour eux, comme si le football était un restaurant à la carte. Édouard Cissé, lui, a connu Ben Arfa quelques années plus tard, à Marseille, alors que ce dernier n'avait toujours pas changé de réputation, au contraire. « Quand tu prends ce joueur, il a besoin d'une gestion à part. La vraie question est : est-ce qu'on est prêt à lui faire un traitement de faveur ? » Le manque d'investissement ne serait donc pas dû à un manque d'envie, mais serait l'expression d'un malaise, et de l'équilibre non trouvé d'un mariage raté entre un club trop rigide et un joueur empoisonné par les questions qu'il se pose. « À mon époque, il avait des doutes, et n'était pas toujours bien dans sa tête, enchaîne Cissé, donc c'est dur d'être bon à l'entraînement. » Boumsong, lui, était son voisin dans le vestiaire lyonnais, et se souvient d'avoir déjà dû remotiver Ben Arfa après des séances ratées. « Je lui tirais les oreilles, je lui demandais de s'investir. Il faut avoir ce rapport fraternel, mais ne pas être autoritaire. » Tout le contraire de Ronaldinho par exemple, lui aussi réputé pour prendre l'entraînement à la légère, mais sans le côté tourmenté et inquiet qui va avec.

Les Brésiliens à la coule, les Argentins avec les dents


« Ronaldinho, ça dépendait des fois... C'est un Brésilien ! » Édouard Cissé, coéquipier de Ronnie à Paris, en rit encore. Certains anciens du PSG aiment désormais s'épancher sur les entraînements de Ronaldinho, en expliquant de façon plus ou moins crédible qu'il ne venait que le vendredi pour préparer le match du week-end. Le temps a sans doute aidé à enjoliver la légende, mais le Brésilien était notoirement connu pour se ménager à l'entraînement, tout comme son illustre aîné Ronaldo. « Le gros, le vrai. Lui, il levait le pied, il gérait » , affirme Cissé. Des Brésiliens à la coule, voisins des Argentins réputés pour être plus durs au mal. Même Javier Pastore, l'homme dont on dit qu'il est un feignant qui choisit ses matchs. L'ancien gardien du PSG Nicolas Douchez se mue en avocat : « C'est une fausse image. Ce n'est pas parce qu'il est grand et qu'il a une aisance technique qu'il ne travaille pas. Javier, c'est un bosseur. Quand il est un peu moins bien pour diverses raisons, ça se ressent. Mais il ne faut pas en tirer des conclusions hâtives. » Pas touche à Javier, donc. Mais au-delà de la nationalité, des problèmes personnels ou des caractères, Jean-Alain Boumsong avance une autre hypothèse au cas Ben Arfa, plus en lien avec son coach : « Emery a des choses à prouver, il doit imposer sa marque sur cet effectif. Il va devoir mettre de la souplesse, mais au début, il doit être intransigeant. Il ne doit pas laisser la porte ouverte tellement il y a d'ego. Il a été mis sous pression rapidement, mais il va s'assouplir. » Qu'il fasse vite, un des mystérieux membres de son entourage a prévenu dans les colonnes de L'Équipe : « Ça dépasse l’entendement. À un moment donné, ça va péter. » Et là, il n'y aura plus grand monde pour disserter sur la meilleure manière de l'intégrer ou de gérer son cas.



Par Alexandre Doskov Propos de Nicolas Douchez, Jean-Alain Boumsong et Édouard Cissé recueillis par AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:53 Action commune et grève des chants dans les stades de Ligue 1 ce week-end 24
Hier à 16:34 Tuto Panini Adrenalyn XL : les points 14 Hier à 16:06 La boulette d'Ali Ahamada lors de Comores-Maroc 23 Hier à 15:31 La surprise de Zlatan aux enfants thaïlandais bloqués dans une grotte cet été 22 Hier à 14:32 Le père de Sandro Rosell offre un million d'euros pour libérer son fils 23 Hier à 14:28 Denis Balbir ne veut pas de femmes pour commenter les matchs 193
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible