Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Mais qui es-tu, l'entraîneur adjoint ?

L'entraîneur adjoint n'est pas qu'un mec qui pose des coupelles et plante des constri-foot. C'est aussi et surtout un rouage essentiel dans le quotidien d'une équipe professionnelle. Focus sur le rôle de ce second à la notoriété souvent effacée.

Modififié
Adjoint : qui est associé à une autre personne pour l'aider dans ses fonctions. La définition du gros Robert colle parfaitement au rôle du second dans un club de football. L'entraîneur adjoint est l'homme de l'ombre, celui qui met en place les séances au quotidien, celui qui discute avec son boss sans jamais trop intervenir au milieu d'un exercice. Souvent taxé de porteur d'eau, le numéro 2 d'une équipe a pourtant un rôle décisif. C'est lui qui conditionne ou non la future réussite du coach principal. « Je dois faire le travail obscur que l'entraîneur ne fera pas, explique René Lobello, le fidèle second de Francis Gillot, désormais à Bordeaux. Je dois mettre mon premier dans les meilleurs conditions possibles sur le plan de l'organisation du travail et sur le plan psychologique. Quand l'entraîneur doit prendre une décision, il doit avoir toutes les données pour faire le bon choix » . L'actuel adjoint des Girondins communique beaucoup avec ses joueurs. Pas pour discuter chiffons mais plutôt pour se renseigner sur la fatigue de son groupe. Mais toujours dans la discrétion, sans empiéter sur le travail de son supérieur: «  Francis reste le patron. Nous nous concertons dans beaucoup de domaines. Je lui indique parfois des choses pendant un match. Il fait ensuite le tri. »

Confiance et fidélité

Il arrive parfois que l'affaire tourne au vinaigre. Le tandem Wallemme-Santini à Lens n'a pas duré des lustres. Michel Pavon s'est lui fracassé la main, ne supportant plus d'être le larbin de Jean Tigana. Il est essentiel que l'adjoint s'entende avec son premier. Il faut surtout lui offrir des compétences élargies. Stéphane Bernard est le numéro 2 d'Evian Thonon Gaillard depuis sept ans. Pour lui, la réussite d'un staff dépend d'une question de confiance. « J'adore mon métier d'adjoint car on me fait confiance. Cela me plaît d'être l'assistant. A Evian, je suis épanoui. En France, certains adjoints sont recrutés juste pour placer les coupelles. Je suis le relais de Bernard Casoni ici. Il me fait confiance, on discute de tout. J'ai un rôle important et ça marche plutôt bien » . La droiture, la fidélité, la franchise sont les maîtres mots de cette relation si particulière. « Francis est mon ami et ça aide quand même, surenchérit Lobello. Je me vois mal arriver et être adjoint avec quelqu'un avec qui je n'ai ni atome crochu ni aucun point commun au niveau de la philosophie de jeu. Je préfère venir travailler et me mettre chiffon pour un ami plutôt que de collaborer avec une personne que je n'aime pas. »

Numéro bis


Une chose perdure : l'adjoint est souvent en mal de reconnaissance. Cantonné à l'intérim sur le banc, il n'a que très rarement l'occasion de se mettre en valeur. Ce manque de reconnaissance médiatique pousse certains numéros 2 à devenir leaders bien plus rapidement que prévu. Les terrains de football deviennent alors des arènes politiques où tous les coups sont permis. Pour d'autres, la fidélité reste de mise. Le passage à l'étape supérieure n'est pas une finalité. Guy Stéphan, qui a notamment dirigé le Sénégal, se déclarait heureux via un forum de l'OM d'être l'homme de l'ombre de Didier Deschamps. «  Je suis bien dans ma peau et heureux de faire ce que je fais. J'étais aussi content quand j'étais en Afrique ou dans d'autres clubs. Je vis bien le moment présent et je sais qu'on a des défis devant nous » . René Lobello affirme n'avoir aucune rancœur a être repassé dans l'illusion du premier. « J'ai été numéro 1 à l'étranger et arriver en France en tant que numéro 2 n'est pas une régression. Si on aime le football et son métier, on est heureux d'évoluer dans la peau d'un adjoint » . CQFD.

Romain Poujaud

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
À lire ensuite
Le PSG nouveau est arrivé