1. //
  2. // Tribunes

Mais qui es-tu, l’embrouille supporters/direction ?

Chaque saison, ou presque, est l’occasion d’assister à un conflit ouvert entre la direction d’un club et ses supporters. Qu’elles soient sportives ou non, retour sur les raisons qui les poussent à s’embrouiller, les moyens d’action utilisés par chacune des parties pour tenter de remporter la manche et, enfin, la réconciliation.

Modififié
Le 6 novembre 2016, le FC Nantes accueille l’équipe de Toulouse à la Beaujoire. Menés un but à zéro, les Canaris exaspèrent leurs supporters dont une partie, issue de la Tribune Loire, tentent d’aller directement demander des comptes au président du club nantais Waldemar Kita, en tribune présidentielle. S’ensuit un beau mouvement de foule et l’intervention de policiers pour calmer les esprits. Si une enquête judiciaire est rapidement ouverte, la direction du FC Nantes prend les devants et annonce sur son site internet qu’ « aucune bâche de supporters ne pourra être déployée en tribune Loire » et que « les animations et le matériel afférent seront proscrits  » en attendant ses résultats. Sans la citer, le FCN cible directement la Brigade Loire (BL), le principal groupe de supporters nantais qui anime la tribune depuis 1999, avec qui le dialogue est désormais rompu... Si les supporters ont depuis repris les encouragements, ce conflit est un très bon exemple d’embrouille entre des fans d’un club de football et sa direction. Un conflit qui se déroule généralement en trois actes.

L'étincelle


En premier lieu : les éléments déclencheurs qui font tout basculer. Avant les Nantais, les supporters stéphanois des Green Angels (GA), situés dans le Kop Sud de Geoffroy-Guichard, étaient eux aussi en bisbille avec la direction de leur club. Tout commence lors la rencontre entre Bastia et Saint-Étienne, en septembre 2012, où un membre des GA écope de quinze jours de prison ferme pour l'utilisation (contestée) d'un fumigène dans le parcage visiteur. À l’époque, un des responsables des Green déclarait à So Foot : « On est complètement sidérés et dégoûtés par l’attitude de l’ASSE qui, par le biais de son avocat, a enfoncé notre membre. » À cet incident s’ajoutent des difficultés d'organisation au Stade de France pour la finale de la Coupe de la Ligue et des jets de fumigènes à Lyon lors du derby qui n’arrangent en rien les relations entre ces supporters et la direction du club stéphanois... La réception de Bastia à la rentrée 2013 et l’allumage de nombreux fumigènes pour l’anniversaire des Green Angels qui s'ensuit sont la goutte d'eau qui fait déborder le vase pour l'ASSE.


À Paris, ce genre de schéma s’est aussi produit. Après s’être qualifié en Ligue des champions l’année précédente, le PSG peine à lancer sa saison 2004/2005 et déçoit ses supporters. Ces derniers sont par ailleurs sur les dents depuis l’augmentation des tarifs d'abonnement au Parc des Princes et la nomination par Francis Graille, le président en place, d’un nouveau directeur de la sécurité : Jean-Pierre Larrue. Ancien commissaire divisionnaire de Bordeaux, Larrue se montre très vite désireux de mettre les supporters au pas. C'est en tout cas l'avis de Julien*, encarté dans un groupe du virage Auteuil cette année-là : « Dès son arrivée, Jean-Pierre Larrue ne trouve rien de mieux que d'empêcher les supporters d'avoir accès au stade pour préparer les animations et les jours de match pour les mettre en place. Face à Saint-Étienne à la fin août, le club refuse d'allumer les éclairages de la tribune, alors que les associations l'avaient demandé pour bien mettre en évidence leur tifo... Et on demande même aux personnes qui se déplacent à l’extérieur de fournir leur carte d'identité pour obtenir des places ! Additionné à des résultats sportifs de merde, vous obtenez un cocktail explosif. » La crise couve et éclate finalement lors de la défaite du Paris SG face au CSKA Moscou lors de la dernière journée de LDC (1-3). Alors que le club de la capitale pouvait encore se qualifier pour les huitièmes de finale, il se fait crucifier par Sergeï Semak et provoque la colère de ses fans qui entament une guerre ouverte.

Les modes d’action


Une fois l'étincelle passée, les deux parties s’affrontent. Et à chacun ses armes. À Saint-Étienne par exemple, l’ASSE décide de ne plus reconnaître les membres des Green Angels comme des interlocuteurs officiels et suspend les droits et accès habituellement réservés à cette association. La direction tente ensuite, via ses stadiers, d'empêcher la pose de la bâche des Green Angels dans leur tribune pendant un match face à Lorient en octobre 2013, puis à Lescure lors d'un déplacement à Bordeaux janvier 2014. En plus de cette option (parfois conjointement mise en place avec les pouvoirs publics), les clubs en conflit avec leurs supporters pour X ou Y raisons peuvent également miser sur le terrain médiatique. En 2004/2005, le PSG n'était par exemple pas vraiment avare en déclarations lorsqu'il fallait pointer du doigt les ultras aux yeux des autorités et du grand public. « Je ne veux pas être le président d'une équipe qui traîne une réputation de club voyou » , avait notamment lâché Francis Graille à l'issue du PSG-Metz suivant la déroute face au club moscovite et ponctué des jets de fumigènes sur la pelouse et de chants contestataires. « Ces supporters sont manipulés et payés » pour se rebeller contre le PSG, indiquait quelques jours plus tard Vahid Halilhodžić, encore à la tête de l’équipe à ce moment-là.


Un terrain médiatique sur lequel les fans tentent aussi de se placer... « À Paris, une véritable campagne s'était mise en place » , se souvient Julien. Publication de communiqués sur internet et de dossiers pour les médias, conférence de presse, présence sur les forums ou réseaux sociaux ou distribution de tracts, tout était bon pour contrer les propos des dirigeants et obtenir des échos ! En plus de cela, une grève des chants a débuté, entraînant une ambiance de mort au Parc...  » Et si tout est bon pour se faire entendre, les groupes de supporters, quels que soient leurs modes d'action, ne manquent jamais d'imagination. Dans les travées où des banderoles de contestation fleurissent et où des actions « coup de poing » sont organisées comme en mai 2012 avec les jets de balles de tennis et de kiwis par des ultras auxerrois alors opposés à la gestion du club bourguignon lors du match entre l'AJA et Montpellier ; ou en dehors avec l'inscription de graffitis et le collage d'affiches anti-direction en ville ou sur les centres d’entraînement des clubs comme au Camp des Loges en 2004/2005 par les fans parisiens ou au centre de l'Étrat par les ultras stéphanois en 2013/2014.

À Liège, des fans du Standard de Liège souhaitant le départ de Roland Duchâtelet, le propriétaire du club belge, iront même jusqu’à organiser une manifestation en juin 2013, tandis qu’à Blackpool, où supporters et propriétaires s’écharpent à propos de la gouvernance du Blackpool FC, les fans n’hésitaient pas à envoyer des lettres de protestation à Village Hotel, une chaîne hôtelière sponsor de l’équipe anglaise, l’année dernière, et à appeler au boycott de son établissement en ville... Avec succès puisque le directeur général de Village Hotel avouait rapidement l’erreur de sa société concernant son engagement avec Blackpool.

La réconciliation, quand elle a lieu...


Reste enfin à mettre un terme à la guerre. Dans bien des cas, l'une des deux parties cède devant les exigences de l'autre. En 2004/2005, ce sont les ultras parisiens qui remportent la victoire en obtenant successivement les têtes de Jean-Pierre Larrue et de Francis Graille juste avant la fin de la saison et en faisant rédiger une charte des droits et des devoirs des supporters avec la nouvelle direction. À Liège aussi, c’est le départ de Roland Duchâtelet qui, en vendant ses parts à Bruno Venanzi, débloque la situation...

Mais il arrive parfois que des conflits se règlent de manière plutôt inattendue. Lors d’un match de Ligue Europa disputé à Kiev le 11 décembre 2014, des supporters stéphanois, dont plusieurs membres des Green Angels toujours en froid avec leur direction, sont victimes d’un guet-apens d’ultras du club ukrainien de Dnipropetrovsk munis d’armes. Résultat des courses : onze blessés dont deux hospitalisés. Sur son site internet, le club français déplore rapidement « les graves incidents qui se sont produits ce jeudi après-midi à Kiev où une centaine de supporters stéphanois ont été agressés de façon inopportune, dans un bar, par des supporters ukrainiens, armés de couteaux et de pistolets à grenaille » et finit par organiser et prendre à sa charge le rapatriement sanitaire des deux supporters hospitalisés. Enterrant ainsi la hache de guerre.

Par Laura Kotelnikoff * le prénom a été modifié
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Toutes ces embrouilles sont devenus assez courantes depuis une quinzaine d'années, et vient selon moi du changement opéré dans la mentalité française depuis la crise financière de 2007. Cette mentalité nauséabonde qui associe responsabilité professionnelle et montant du salaire, cette jalousie de la paie du voisin masquée en démagogie de trottoir.
Du coup, on accepte plus qu'un footballeur professionnel fasse des erreurs, loupe un match. Tu gagnes 50k par mois ? Ah ben alors chaque fois que tu touches le ballon, ca doit finir en lucarne. Normal, puisque tu gagnes 50k par mois. Et en plus, il faut aussi que tu sois irréprochable dans ta vie privée (que tu n'as plus le droit d'avoir d'ailleurs), parce que tu dois t'occuper aussi de l'éducation de mes gosses, mois je gagnes le SMIC alors j'ai aucune responsabilité dans la vie.
Ce concept généralisé s'applique aussi aux supporters, qui sont frustrés après chaque action manquée. Pour etre souvent en tribunes avec des kops, j'entends au minimum une fois sur 2 quand un joueur loupe une action "putain, et dire qu'il gagne des millions pour faire ça". Cette frustration fait que le supporter n'accepte plus que son équipe joue mal, d'où les embrouilles avec la direction.
Ce n'est que mon avis, mais il faut se remettre en tête que le foot est un sport, et par conséquent à fort caractère aléatoire, qui dépend de la chance, de la forme, … de facteurs qu'on ne peut pas toujours contrôler.
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Note : 1
Ou sinon à force de prendre le supporter pour un consommateur celui ci se découvre la possibilité offerte à chaque consommateur: être exigeant.

Si les clubs mettaient moins de bâches autour des terrains d'entraînement, faisaient moins de huis clos le dialogue n'en serait que meilleur et la frustration moindre.

Je préfère des supporters qui protestent et se battent avec leur direction que de voir des troupeaux de Lemmings agitant des drapeaux fabriqués en Chine et distribués avant le match, buvant la boisson du sponsor officiel et qui ferme sa gueule.

Sans supporters forts et bruyants, le foot devient du théâtre.

On l a vu lors des matchs de coupe d'Europe de Sainte et Monaco, les grands stades anglais considérés comme les antres des meilleurs supporters du monde sont devenus des cathédrales.

Le foot doit rester populaire. Populaire ça veut aussi et surtout dire vivant, bordélique et passionné.
C'est exactement ça, c'est la relation du supporteur- consommateur. Se voyant traiter comme de la merde par les stadiers, et l'accueil du stade, sur les consignes de la direction du club, beaucoup de gens se sentent arnaqués. Le prix est cher, mais l'accueil est nul...
Quand un restaurant reçoit mal, plus personne ne vient, et plus personne ne s'étonne de sa faillite.
montrealyonnais Niveau : DHR
Je ne suis pas persuadé du lien crise - rapport à l'argent des Français - embrouille !
Premièrement, ces conflits s'observent au delà de l'Hexagone. "Même" en Amérique du Nord, nous connaissons des cas très régulièrement. Ensuite, ces embrouilles étaient déjà observables avant 2007. Enfin, et ça c'est mon avis, leur multiplication est liée à l'ultra-libéralisation du foot (qui comprend sa mondialisation).

Dans bien des cas de conflits direction / supporter, le président choisi par les actionnaires ne suscite aucune adhésion et prend des mesures à contre-sens de l'histoire du club qu'il reprend. Il y a souvent ce décalage énorme entre ce que représente le club pour le supporter ancien et fidèle (qu'il soit ultra ou non) et ce que ce club représente pour l'homme d'affaire.

Quand les résultats sportifs suivent ces changements de politiques imposés au sein du club, il y a peu de probabilités d'entendre des voix s'élever contre (le PSG par exemple), car le supporter n'a pas la légitimité de le faire. Et même dans ces cas là, ça peut chier solide (Cardiff, MU). Alors, si en plus l'équipe perd, ça donne de bons arguments à l'action.
sequane77 Niveau : CFA2
Blablabla, ou alors c'est peut être que le Smic n' augmente plus contrairement au prix des places ou plus généralement du budget nécessaire pour suivre et soutenir son club.

Mais ce petit refrain sur les pauvres frustrés de leur vie de précaire, on l' entend bien assez souvent. La plupart ne vous envient pas et constatent juste tous les jours sur leur lieu de travail ou de loisir que certaines personnes au revenus élevés ne semblent pas justifier plus que cela leur salaire mirobolant.
Sans compter que pour beaucoup, c'est juste indécent.

Tu vois, question de point de vue.
4 réponses à ce commentaire.
"Les Green Angels de Saint-Etienne" sous une photo en gros plan d'une bâche des Magic Fans.
Les directions des clubs essayent trop de garder une image propre de leur club pour pouvoir vendre la marque et ils oublient un peu je pense parfois que c'est aussi les ultras et les organisations de supporters qui font l'image du club. Après malheureusement il y aura toujours des accidents à déplorer à mon avis...
La meilleure pression que les ultras peuvent mettre c'est de boycotter les matches a domicile. Une tribune vide ca a bien plus d'impact qu'un lancer de kiwis.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Mon avis ne vaut pas plus qu'un autre, mais je serai toujours très favorable aux supporters et ultras. En revanche l'opposition avec les dirigeants n'est pas toujours aussi évidente. Je suis d'avis que la répression nourrit la violence des supporters. A chaque fois les dirigeants et les instances donnent l'impression de chercher la petite bête et de la présenter comme la goutte d'eau qui fait déborder le vase (exemple: les fumigènes).

D'ailleurs il y a un super article de Fourcade sur Cairn: https://www.cairn.info/revue-le-sociogr … age-59.htm

L'épisode a clairement mis un coup sur les Green Angels. L'ambiance s'en est immédiatement ressentie. Avant de rentrer dans GG les stadiers la ramenaient "on veut pas d'indiens dans le stade". Ils ont clairement pris pour tout le monde. C'est fort dommage car maintenant il n'y a plus match avec le Kop Nord niveau ambiance. Il y a clairement un sentiment d'injustice car le tir au flashball de 2012 était une vraie bévue. Les supporters sont traités comme des chiens lors des déplacements et on s'étonne ensuite que ça puisse dégénrer. On croit avoir trouvé la solution en interdisant tout simplement les déplacements mais c'est la stratégie de l'autruche et rien d'autre (d'ailleurs lors du déplacement des Verts à Montpellier y'a 10 jours, les stéphanois qui n'étaient pas dans le parcage n'avaient pas le droit de porter des signes distinctifs de leur club; pas même d'écharpe!!!).

L'année 2012 a été assez noire pour les mouvements ultras. D'ailleurs cette même année ceux de Paris, de Lyon, de Marseille et de Sainté avaient fait une marche contre la répression.

Bon désolé je parle beaucoup de Sainté mais c'est le cas que je connais le mieux.
Le Kop Sud n'a jamais vraiment rattrapé le Nord en terme d'ambiance.
Je trouve même qu'ils ont retrouvé le même niveau d'avant la dissolution bien que beaucoup aient migré vers l'autre Kop depuis
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Oui la Nord a toujours été plus forte.

Mais les GA je les trouvais bien meilleurs avant 2012. Quand j'étais abonné entre 2006 et 2011 je les trouvais même très très bons.

Ils retrouvent du poil de la bête depuis deux saisons. C'est bien. On a besoin d'un deuxième gros kop.
Rémi Sterio Niveau : District
Clairement la Sud se délite petit à petit...
Avec l'agrandissement de la Nord, certains sont partis chanter là où il y avait déjà plus d'ambiance.
La matos son est franchement pourris, ce qui aide pas à lancer les chants.
Autre réalité, la tribune pas chère, agrandi aussi, attire de plus en plus de gens qui viennent voir le match, commenter, étaler leur conseils tactiques et autres sciences footballistiques plutôt que de chanter et encourager l'équipe!!
Bien qu'on sente un sursaut d’orgueil pour les gros matchs!
3 réponses à ce commentaire.
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM il y a 2 heures La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 3 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 3 heures Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 32 il y a 4 heures Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 5 il y a 4 heures Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 6 il y a 5 heures La demi-volée de Gignac 3 il y a 6 heures Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 29 Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13
Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103