1. // Décisions arbitrales

Mais qui es-tu, l’annihilation franche d’une occasion de but ?

Hier, l’expulsion de Benoit Costil face au PSG a rendu dingue Frédéric Antonetti, mais a aussi galvanisé les Rennais, qui ont finalement décroché la victoire. L’arbitre de la rencontre, M. Fautrel, a justifié cette expulsion en plaidant l’annihilation d’une occasion de but. Mais c’est quoi, exactement ?

Modififié
0 20
« Faute ! Dernier défenseur ! Rouge bordel, rouuuuge ! Comment ça, "yaparouge" ? Et "yapéno" au moins ? Oui ? Bah c’est n’importe quoi alors » . On connaît le refrain. Ou du moins, un refrain similaire. Même si elle n’a fait que rendre plus héroïque la victoire rennaise, l’action d’hier, au Parc des Princes, a (encore) remis au centre des débats une règle un peu floue, pour tous. La désormais célèbre « annihilation franche d’une action de but » , également connue sous le nom de « anéantissement d’une occasion de but » . Sur le papier, cela semble assez clair. Pourtant, en situation, c’est beaucoup plus compliqué. Prenons la situation d’hier. Jérémy Ménez est lancé sur le côté gauche, Benoit Costil tente de le devancer en sortant de sa surface. Le gardien rennais tacle, prend le ballon, et fauche par la même occasion le Parisien. M. Fautrel n’hésite pas. Carton rouge. Sa justification ? Annihilation franche d’une action de but. Telle est son interprétation. Telle avait été, également, l'interprétation de M. Turpin, la semaine dernière, à l'encontre de Mamadou Sakho face à Montpellier. « Je trouve que le carton rouge pour Sakho, c’est un peu trop sévère. L’expulsion me surprend. Je serais revenu à la faute et j’aurais mis un carton jaune » avait assuré Luis Fernandez sur RMC à propos de cette expulsion. Preuve que la règle divise.

Le fameux « dernier défenseur »

Une première question se pose : où se situe la frontière ? Car si l’on veut jouer au con, on peut affirmer que toute attaque est potentiellement une action de but. Ce qui n’est pas totalement faux, au fond. Alors, quand peut-on réellement parler d’anéantissement d’une action de but ? Et surtout, quand cet anéantissement mérite-t-il un carton rouge ? Quand il n’y a plus d’autre(s) défenseur(s) derrière ? Bah, dans ce cas-là, on parlerait de « faute de dernier défenseur » , non ? Bah non. Tout simplement parce que cette règle du carton rouge pour le dernier défenseur n’existe pas. Nulle part. OK. Alors, pour y comprendre quelque chose, mieux vaut écouter directement les propos d’un arbitre. Stefano Braschi, ancien arbitre international et aujourd’hui représentant de la Commission nationale des arbitres en Italie, s’est expliqué en début de saison, lors de l’expulsion contestée de Brkić, le gardien de l’Udinese, pour une faute sur le joueur de la Juve, Giovinco.

« Il y a annihilation d’une action de but si l’attaquant va vers le but. Si sa course se dirige vers le but, et qu’il y a faute du défenseur ou du gardien, ce dernier doit être exclu. En revanche, si l’attaquant ne va pas vers le but, à savoir qu’il va vers l’extérieur, et qu’il y a faute, il peut y avoir coup franc, pénalty, carton jaune, mais pas carton rouge. Sauf si le geste est vraiment dangereux » . Cela fait beaucoup de « si » . En gros, on résume : si un joueur court vers les cages et est fauché, c’est rouge pour le faucheur. S’il court vers le poteau de corner, en revanche, c’est jaune. Et le règlement confirme. « Un joueur est exclu du terrain de jeu (carton rouge) quand il commet l’une des sept fautes suivantes : (…) anéantir une occasion de but manifeste d’un adversaire se dirigeant vers le but en commettant une faute passible d’un coup franc ou d’un penalty » . Pourtant, dans le cas de Ménez hier, le joueur du Paris Saint-Germain ne semble pas se diriger directement vers le but. Plutôt vers la ligne de sortie de but. Après, c’est la libre interprétation de l’arbitre.

Règle bâtarde pour les gardiens

N’empêche que la règle est assez alambiquée pour tous. D’autant que pour un arbitre, il est évidemment difficile de prendre une décision rapide lorsque ce genre d’action se produit. En effet, avant de sortir un carton rouge, il doit, comme le souligne la Loi 12 du football (fautes et comportement antisportif), effectuer une rapide analyse de la situation en tenant compte de plusieurs critères : la distance entre le lieu de la faute et le but, de la probabilité qu’a l’équipe de conserver ou de récupérer le ballon, du sens du jeu, axial et vers le but et du placement et du nombre de défenseurs à proximité de l’attaquant. Ce qui fait tout de même beaucoup de facteurs pour un homme qui n’a pas cinquante ralentis à disposition. Enfin, l’anéantissement d’une occasion de but pose une autre problématique. Une problématique pour les gardiens de but. De fait, si un gardien commet une faute sur un attaquant, il annihile forcément une occasion de but, puisqu’il est 99 fois sur 100 le dernier rempart. La règle de l'anéantissement d'une occasion de but ne lui pardonne donc rien. Règle bâtarde pour les portiers ? Oui. Et d'autant plus bâtarde lorsqu'elle provoque la fameuse « triple peine » . Carton rouge, pénalty et but adverse. Mais ça, c'est encore un autre débat.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

labriquerouge Niveau : District
Il aurait pu mettre jaune, sans avoir tort
Il a mis rouge, sans avoir tort non plus

Faut arrêter de se monter le chou à chaque carton rouge / péno, l'arbitre doit interpréter ce qui se passe sur le terrain en une poignée de secondes, alors que nous en 1 semaine de débat on n'est pas capables de trancher pour dire s'il a eu plutôt raison ou plutôt tort.

Laissons les bosser en paix
La règle que j'utilise pour essayer de discerner la validité d'un rouge dans ce genre de situation c'est de savoir si le défenseur/gardien empêche illégalement l'attaquant de jouer un face à face avec le gardien qui est pour moi la forme la plus claire "d'occasion de but".
je suis plutôt d'accord avec labriquerouge, que ce soit sur le carton rouge de Costil hier ou celui de Mamad la semaine dernière. rouge ou jaune l'une ou l'autre des décisions peut largement se justifier.

Et plus particulièrement sur le rouge de Costil, il sort comme un taré, les deux pieds décollés, une seconde avant de toucher Menez ses deux pieds sont à un ètre du sol. si un défenseur fait le même tacle il prend rouge sans aucun doute et personne vient pleurer.
si on tacle messi, neymar a 60metres de son but y'a annihilation aussi?

Mis à part ca, je pense qu'il faut laisser le plus possible de liberté à l'arbitre, son interprétation
est la priorité.
Par contre ce que j'aimerais quand l'arbitre prend ses responsabilités c'est qu'il convoque les 2 capitaines pour lui expliquer clairement son choix. J'ai l'impression que l'arbitre est muet de nos jours, il n'explique rien ce qui forcement renforce les tensions.

D'un autre coté ce qui me gave c'est les joueurs qui courent tous vers l'arbitre pour réclamer faute, carton ou bien pour mettre pression sur l'arbitre, ce comportement devrait etre puni de carton jaune à tous ces abrutis*, sauf les capitaines qui eux j'estime ont le droit de parler avec l'arbitre (mais sans l'insulter ou lui mettre la pression).
Cette règle est effectivement difficile à appliquer harmonieusement, et elle pénalise énormément les gardiens de but c'est un fait. Mais dans les 2 cas pris en exemple (Sakho/Costil), les trajectoires des joueurs sont largement différentes, l'un va clairement vers le but alors que l'autre s'excentre largement. Sur ce point l'exclusion du gardien rennais est imméritée. Reste son tackle, effectivement dangereux s'il se râte, donc on peut comprendre la décision de l'arbitre. Surtout avec la pression "fiscale" qu'on lui a mis ces derniers jours...
Nan mais allo!! si ya plus de gardien peu importe si tu es un peu excentré, le but est vide !
Complètement d'accord avec toi Stelap, les joueurs qui sur-régissent à la moindre (non)sanction arbitrale, ceux qui s'éloignent et lui tournent le dos lorsqu'ils reçoivent un carton, les attroupements où il est à moitié bousculé, etc. Tout ça mérite un carton. A chaque fois, ça me rend fou de voir ça. De ce point de vue, faudrait que le foot s'inspire du rugby - un dialogue permanent entre l'arbitre et les joueurs, un respect total du corps arbitral par les joueurs qui ne contestent jamais sous peine d'exclusion, et l'usage de la vidéo dans les cas très litigieux.

"ce qui me gave c'est les joueurs qui courent tous vers l'arbitre pour réclamer faute, carton ou bien pour mettre pression sur l'arbitre, ce comportement devrait etre puni de carton jaune à tous ces abrutis*, sauf les capitaines qui eux j'estime ont le droit de parler avec l'arbitre (mais sans l'insulter ou lui mettre la pression).
ça crie au scandale car ça touche Paris, pour n importe qu elle autre équipe il n y aurait pas eu de scandale... le gardien est en dehors de la surface, les pieds décollés laissant un but vide... what else?
Le problème LBteam c'est qu'a force de voir ce genre de comportement à haut niveau, on observe ceci en corpo ou en district ... d’où des comportement très déplacés (insultes,violences) envers l'arbitre qui forcement n'est pas protégé.
Quand on voit les réactions des joueurs de rugby, handball ou basket, il y a de quoi s'inspirer pour le football, non ?

Ah merde, les instances dirigeantes sont trop occupées à suspendre Yann M'Vila.
@stelap : sanctionner d'un carton jaune un joueur qui réclame un carton pour l'adversaire, un arbitre l'a fait. C'est Tony Chapron, qui avait sanctionné Issam Jemaa, alors Lensois, d'un carton jaune (puis d'un rouge puisque c'était son deuxième) lors d'un derby Lens-Lille.

Il s'était fait pourrir par tous le monde, joueurs, dirigeants, médias, pour avoir "manqué de psychologie".

Mais je suis d'accord avec toi, ce genre de comportement devrait être systématiquement sanctionné !
Renard_Chenapan Niveau : DHR
Salut les ptits clous,

Merci à Sofoot de revenir sur ce terme au coeur du jeu ces derniers temps.

Parce que j'ai bien rigolé de tous les bouffons qui trouvait le rouge justifié pour Sakho alors que c'est marqué en gros et français il me semble : "Anéantissement d'une action de but".

Un enfant de 5 ans l'aurait pourtant très bien compris : La faute de Costil hier anéanti à 100% l'action de but évidente de Menez : Il le tacle grossièrement, touche certes le ballon mais ne le sort pas suffisant de la zone de jeu. SI menez était tjs debout il marque (ou fait poteau comme d'hab' ds ces cas la lol). Bref anéantissement à 100% d'une occas' de but puisque menez est PAR TERRE par la faute du gardien donc.

Mais dans le cas de Sakho, l'attaquant est il par terre? Dans l'incapacité de jouer son action? Non pas du tout, il est debout et frappe au but. Sakho a donc que PARTIELLEMENT gêné l'occaz' des Montpellierains. Il ne l'a pas ANEANTI. Il y a donc faute, jaune et coup franc. Point barre.
ET je parle meme pas du fait que c'est l'attaquant de Montpellier qui fait les 2 premières fautes sur Sakho et que revenir sur une faute pour mettre un rouge c'est du jamais vu.

Le carton rouge de Sakho est donc doublement de la science fiction..

Salut


C'est totalement hallucinant ce que je lis ici. "Costil sort comme un taré" "il a les 2 pieds décollés" "ok il touche la ballon mais ce dernier n'est plus dans la zone de jeu".... Du grand n'importe quoi!
Costil sort très rapidement (encore heureux...mais vous auriez probalement préféré qu'il se prenne un courant d'air et se fasse casser les reins par Menez pour vous palucher sur la magnifique passe dec.qui précédait),il touche CLAIREMENT le ballon (puisque ce dernier dévie de la course de Menez, quant aux 2 pieds décollés, bah oui son pied droit va sur le ballon et son pied gauche n'est absolument pas engagé dans l'action.
En conclusion, on expulse Costil pour "engagement excessif de son pied droit". Je suggère donc d'autoriser les gardiens à utiliser les mains en dehors de la surface ou alors dites-leur clairement de rester dans leur cage et de se laisser crucifier...pour la beauté du geste.
Je me souviens que quand la nouvelle règle est sortie, il était expliqué que le rouge était une manière d'empêcher l'anti-jeu. C'est-à-dire que la faute doit empêcher une claire occasion de but et surtout être complètement volontaire, faire faute pour faire faute et stopper l'attaque. Dans ce sens-là, je la trouvais très bien cette règle.

Maintenant, quand un gardien sort dans les pieds d'un joueur qui parvient au dernier moment à placer un crochet, c'est rouge-penalty, et je trouve que c'est n'importe quoi. La plupart du temps, à aucun moment le gardien ne tente de faire faute, il tente une sortie sur le ballon mais évidemment ça réussit pas toujours. Expulser un joueur pour ça, c'est nimp et ça va contre l'esprit initial de la règle à mon avis.

Dans le cas d'un joueur de champ, c'est pareil, même si ça arrive plus souvent que le rouge se justifie.

En tout cas, cette règle a accouché de pas mal de situations absurdes et ça devient facile à exploiter pour les attaquants. C'est pas comme ça qu'on va lutter contre les simulations...
Renard_Chenapan Niveau : DHR
Je crois qu on peux plus rien faire pour toi mec.

J'sais pas met toi au curling tu comprendras peut etre mieux les règles
caviardefootball Niveau : CFA2
Je comprends pas qu'on défende costil sur cette action... Il est quand même super proche d'exploser le genou ou le tibia de menez. Le carton était un minimum. Après on peut débattre rouge ou jaune pendant longtemps, mais c'est d'une part inutile parce qu'on changera pas le carton après le match. Mais c'est surtout pas bon pour l'arbitrage, dont on sape l'autorité par tout ces débats.

Les contestations / pressions systématiques sur l'arbitre c'est quand même une spécialité du football...
j'aimerais bien un article de So Foot expliquant ce qu'est la "fameuse triple peine" mentionnée à la fin de l'article.
Parce que je ne connaissais que la double peine, et je n'ai pas souvenir d'un arbitre accordant un but EN PLUS du penalty...
Ridicule... il étais proche de rien du tout il sort il tacle avec un seul pied direct sur le ballon et par devant....
Je suis pas rennais mais ce tacle il est d'école si j'ose dire il est vraiment parfait!!
il se lance un pied en avant au ras du sol sur le ballon menez est dans son élan il tombe et y'a rien de chez rien même pas faute en fait...
je reve ou vous etes serieusement en train de polemiquer sur la faute de costil?? le mec sort comme un barbare et je lis que c'est un "tacle d'école" faut etre serieusement dérangé bien sur qu'il y a rouge le geste est dangereux peut briser la saison voire meme la carriere de menez. meme si, heureusement, le tacle s'avère sans gravité, il est néanmoins dangereux et doit etre sanctionné, de plus il annihile clairement une occasion franche de but... y'a meme pas a discuter! je précise juste que je ne suis pas un supporter parisien j'essaie juste d'etre objectif
Message posté par dieze
j'aimerais bien un article de So Foot expliquant ce qu'est la "fameuse triple peine" mentionnée à la fin de l'article.
Parce que je ne connaissais que la double peine, et je n'ai pas souvenir d'un arbitre accordant un but EN PLUS du penalty...


Le rouge, le CPR, et la suspension
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Manita pour le Real Madrid
0 20