En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Bayer-Atlético

Mais qui es-tu, Kai Havertz ?

À dix-sept ans, l'ailier du Bayer Leverkusen n'en finit plus d'impressionner. Il est même l'un des artisans de la remontée de la Werkself au classement. Portrait d'un jeune homme qui, bien que talentueux, reste concentré sur ses objectifs, que ce soit sur le terrain ou à l'école.

Modififié
L'histoire retiendra que c'est Karim Bellarabi qui a inscrit le 50 000e but en Bundesliga sous le maillot du Bayer Leverkusen sur le terrain du FC Augsburg, le 17 février dernier. Pourtant, celui qui est actuellement le buteur le plus rapide du championnat allemand (9 secondes en août 2014 face à Dortmund, à égalité avec Kevin Volland) sait à qui il doit ce but. À un jeune homme de dix-sept ans du nom de Kai Havertz. « Il est incroyable » , confiera Bellarabi en zone mixte à l'issue de la rencontre remportée par le Bayer (1-3). « Et quand on voit les matchs qu'il livre en ce moment : respect. »

Un pied gauche digne de celui d'Özil


Deux passes décisives contre Augsburg, une la semaine d'avant lors du succès 3-0 à domicile face à l'Eintracht Francfort : c'est peu dire que Kai Havertz est sur un nuage en ce moment. Pourtant, tout ne devait pas arriver aussi vite. Champion U17 avec le Bayer la saison passée, le natif d'Aix-la-Chapelle devait continuer de faire ses gammes avec les U19 cette année. Sauf que l'effectif du Bayer a été décimé, notamment devant entre les longues blessures de Bellarabi et de Pohjanpalo et les pépins physiques récurrents de Mehmedi et Volland. Roger Schmidt, en galère de résultats, n'a d'autre solution que de faire monter en équipe première ce jeune qui est vu depuis des années comme un talent exceptionnel. Ainsi, à Brême, le 15 octobre 2016 en entrant à la 83e minute à la place de Charles Aránguiz lors de la défaite 2-1 du Bayer face au Werder, Kai Havertz devient à dix-sept ans et 126 jours le plus jeune joueur jamais aligné par la Werkself.


Grâce à son investissement et son abnégation, celui qui a remporté la médaille d'argent du trophée Fritz Walter dans la catégorie U17 en août dernier est désormais plutôt loin des U19. « Bien qu'il n'ait que dix-sept ans, il est un joueur à part entière dans notre équipe. Nous lui avons donné du temps de jeu pour constater son évolution » , note son entraîneur Roger Schmidt sur le site de l'UEFA. « Il est vite devenu évident qu'il n'est pas du tout perturbé à l'idée de jouer devant un stade plein. C'est un excellent footballeur, avec une bonne technique, de la vitesse, très fort en un contre un et qui est même bon dans les duels aériens. » Sur le terrain, il se fait plus remarquer pour ses qualités et sa grande taille (1,86m) que pour son manque de maturité. Ailier de formation, Kai Havertz possède une qualité de passe qui pourrait peut-être l'amener à être replacé dans l'axe, un peu comme Bastian Schweinsteiger en son temps. En tout cas, Rudi Völler, le directeur sportif du Bayer, ne tarit pas d'éloges sur sa nouvelle pépite : « Le pied gauche de Havertz est un don. Il a une conduite de balle digne de Mesut Özil. C'est sensationnel. Tout lui semble si facile. »

Le bac en fin d'année


Loin d'avoir pris la grosse tête, Kai Havertz sait qu'il a encore du chemin à accomplir. « Nous avons eu de nombreuses blessures dans l'équipe et ça a joué en ma faveur » , racontait-il devant la presse lors de la trêve hivernale. Bien qu'en forme, il sait qu'il ne doit pas se relâcher, qu'il doit rester concentré au cours de ces prochains mois. Pour gratter du temps de jeu et espérer un jour devenir titulaire au sein du Bayer Leverkusen, mais aussi pour avoir son bac. Avec le sport et l'allemand comme majeures, cela devrait bien se passer pour lui.


Néanmoins, il reste un élève assidu, qui n'a pas hésité à bosser ses cours cet hiver lors du stage à Orlando pendant que ses coéquipiers découvraient les charmes de la Floride. En fin d'année, Kai Havertz décrochera très certainement son diplôme. Il s'imposera probablement en tant que titulaire. Et qui sait, peut-être qu'un jour, c'est lui qui inscrira le 60 000e but de l'histoire de la Bundesliga.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88