Mais qui es-tu, José Riga ?

Comme c'était pressenti depuis quelques jours, le Belge José Riga a été nommé à la tête du FC Metz pour les deux prochaines saisons avec un objectif de remontée immédiate qu'il a déjà atteint avec deux clubs différents. De quoi donner de l'espoir aux Graoullys.

11 15
C'est officiel, la Belgique vient de s'implanter encore un peu plus au sein du FC Metz. Après le président Serin, industriel renommé en Belgique, son conseiller, Dominique D'Onofrio, italo-belge, et José Jeunechamps, belge, un quatrième diable rouge a posé ses valises en Lorraine. José Riga, 57 ans, entraîneur des Rouches du Standard de Liège en 2015, va donc retrouver deux personnes qu'il connaît déjà très bien : Dominique D'Onofrio, qui était son T1 (entraîneur principal, ndlr) à Liège entre 2003 et 2005, et José Jeunechamps, qui avait intégré un peu plus tard l'académie du Standard.

Dans ce terreau belge, qui facilitera au moins son intégration au sein du club, José Riga s'est donc vu confier la difficile mission de faire revenir rapidement les Grenats en Ligue 1. Après 12 clubs, et autant d'expérience, le Liégeois entend bien faire valoir sa philosophie de jeu au sein du jeune effectif messin pour non seulement le faire remonter en première division, mais pour essayer de l'y installer durablement.

Un vrai papa poule


On entend souvent, ici et là, un entraîneur être qualifié de bon ou de mauvais communiquant. Un abus de langage certain quand on sait que le champ de la communication regroupe pour un entraîneur bien des aspects différents. Le premier, et le plus important, est sans aucun doute celui qui touche à la communication d'un entraîneur avec ses joueurs. Et de ce point de vue-là, José Riga semble être un maître. « C'est quelqu'un qui est très proche de ses joueurs. Il est toujours ouvert à la discussion. Que ce soit avec moi ou avec Éric Deflandre, qui lui jouait à droite, il était toujours à l'écoute du ressenti des joueurs. Il donnait son avis, puis écoutait ce que les joueurs avaient à lui dire. Il aime vraiment créer une relation père fils avec ses joueurs  » , explique aujourd'hui Philippe Léonard, ancien international belge, qui a évolué entre 2004 et 2005 sous les ordres de José Riga, alors entraîneur adjoint au Standard. Alors, comme tous les papas, José sait ce qu'il y a de mieux pour ses enfants.

Que ce soit en Belgique, au Qatar ou en Angleterre, il a toujours essayé de se fier à sa philosophie de jeu, et n'a pas prévu d'arrêter au FC Metz. « C'est quelqu'un qui aime vraiment beaucoup le football. Il aime repartir de derrière et construire une action. Il aime bien construire par les côtés, il aime bien que ses actions aboutissent à un centre et que ses avants croisent leurs courses devant le but pour avoir un maximum de possibilités  » , précise l'ancien Diable rouge au sujet de l'homme qu'il croise aujourd'hui souvent sur les plateaux de télévision belge. Papa poule, José est également, semble-t-il, un papa plutôt cool. Il est rare de le voir s'énerver après une bêtise de ses enfants, préférant le calme à l'ire, comme le confie Philippe Léonard : « Ce n'est pas un entraîneur qu'on va voir gesticuler sur le bord du terrain. C'est très rare qu'il s'énerve. Il a un discours toujours très juste, très précis. Les joueurs sont généralement très réceptifs et il arrive à leur faire prendre conscience de certaines choses. » Pour expliquer cette proximité avec les joueurs, David Martane, qui était son adjoint cette année au Standard, présente José Riga comme un homme « authentique, agréable, avec qui joueurs et staff ne peuvent que bien s'entendre » doublé d'un travailleur acharné. «  Je n'ai jamais vu un entraîneur passer autant de temps au bureau. Il est à cheval sur le moindre petit détail, de l'échauffement jusqu'au match » , poursuit son adjoint.

Un amoureux du challenge


Lorsqu'il est nommé entraîneur du RAEC Mons, en 2005, les Dragons sont encore en deuxième division. Pas effrayé par la mission qui l'attend, José Riga les hisse dans l'élite en une saison, et parvient même à décrocher une belle neuvième place la saison suivante. En début d'année 2015, quand il est nommé à la tête du Standard, la tâche n'est pas aisée non plus. « Le club était en difficulté et en plus, certains supporters l'avaient pris en grippe. Il n'a pas eu la tâche facile et malgré ça, il a fait face et il a eu de bons résultats avec une qualification européenne en fin de saison. Il a répondu présent avec un effectif pas spécialement au top. Il a su tirer le maximum du groupe qu'il a eu sur peu de temps » , analyse Philippe Léonard, bien appuyé par David Martane : « Il s'est vraiment sacrifié pour le club. Il est natif de la région, ce qui a vraiment rendu sa tâche particulière. Je pense qu'il réussira mieux au FC Metz, car le contexte sera plus simple pour lui. » Et puis, personne n'oublie les expériences anglaises de l'entraîneur : « Quand je vois les équipes qu'il a entraînées, même en Angleterre, il a quand même fait du bon boulot en très peu de temps » , rappelle Philippe Léonard. Bref, José Riga semble être le choix idéal pour accomplir les objectifs du FC Metz à court terme.

Pourtant, sa philosophie de jeu peut-elle coller à l'effectif dont il va disposer la saison prochaine ? Pas si sûr. Si José « préfère le jeu en passes courtes, les dédoublements sur les flancs » et « va éviter de jouer avec cinq défenseurs » , il lui est arrivé de ne pas savoir s'adapter lorsque son système de jeu se trouvait grippé, inefficace. « Une fois, face à Anderlecht, on a essayé de s'adapter et on a été battus » , se remémore l'ancien joueur. D'autant plus que le niveau de jeu du FC Metz n'a pas de quoi rassurer le nouvel entraîneur, comme le pense Philippe Léonard : « Il y a eu un match amical Metz-Seraing il y a peu. Seraing a posé pas mal de problèmes à Metz. Je pense que José va devoir commencer par apporter beaucoup de sérénité à cette équipe. » Alors la plus grande énigme du cas Riga à Metz se situe peut-être ici. Car comme le confirme David Martane, « on a beau prôner le beau jeu, si on n'a pas l'effectif pour le faire, ce sera toujours très compliqué » .

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
C'est quoi cette fausse tête ?

Musée Tussauds ?
Merde j'avais pas lu la légende de la photo...
You rit i.e. Le Mans Niveau : District
Chers amis français, je vous souhaite bien du plaisir! ;)
Jonathan1606 Niveau : District
Bernard Serin est belge? Ah bon...

Soit. Selon moi, ce mec est un bon théoricien mais un mauvais praticien...

Le travail effectué au Standard était loin de faire l'unanimité: pas de réel fond de jeu, une tactique souvent approximative et le charisme d'une huître. Il était pas fait pour un club comme le Standard (objectifs élevés, public chaud bouillant, palmarès). Les supporters ne l'ont jamais vraiment porté dans leur cœur...et c'est un euphémisme!

Metz devrait lui convenir: petit club (palmarès et histoire relativement confidentiels et, de manière générale, les clubs de L2 peuvent aisément être considérés comme de petits clubs), pression relative et de nombreux jeunes (ça, il sait y faire).
Etant abonné à Metz, cela m'annonce rien de bon. Serin se fait manipuler par les copains, comme l'été dernier avec son recrutement effectué par d'Onofrio, on a vu le résultat.

De plus, j'ai eu des échos de nos amis belges qui m'ont dit que c'était tout simplement une blague et franchement meme dans l'article ils se contente de dire qu'il a amener le standard en Ligue Europa ?! Mais c'est le minimum pour un club comme ca ! Si je me trompe que quelqu'un me corrige.

Enfin, ce qui sent vraiment mauvais c'est le recrutement de notre directeur sportif portugais, passer par braga, le sporting et le Pana en Grece sa encore, ca annonce juste des plus-value sur nos jeunes joueurs que Riga va tenter de mettre en valeur.. J'ai l'impression que le cercle est bouclé et la Ligue 1 très loin...
Note : 2
Message posté par Jonathan1606
Bernard Serin est belge? Ah bon...

Soit. Selon moi, ce mec est un bon théoricien mais un mauvais praticien...

Le travail effectué au Standard était loin de faire l'unanimité: pas de réel fond de jeu, une tactique souvent approximative et le charisme d'une huître. Il était pas fait pour un club comme le Standard (objectifs élevés, public chaud bouillant, palmarès). Les supporters ne l'ont jamais vraiment porté dans leur cœur...et c'est un euphémisme!

Metz devrait lui convenir: petit club (palmarès et histoire relativement confidentiels et, de manière générale, les clubs de L2 peuvent aisément être considérés comme de petits clubs), pression relative et de nombreux jeunes (ça, il sait y faire).


Tu te répètes...et tu parles sûrement pour tous les supporters du Standard concernant Riga, hein oui.
Autant il n'y est pas (tout à fait) arrivé avec le Standard (il reconnait d'ailleurs ne pas être forcément fait pour le club), autant il est chaque fois arrivé dans des contextes foireux.
Sans compter qu'il a plutôt bien bossé ailleurs (Charlton notamment).

Je dis pas que ça va marcher avec Metz mais faudrait voir à lui laisser sa chance.
D'Onofrio, c'est autre chose par contre...
BundesFrappe Niveau : DHR
Et sinon au niveau départ et arrivée de joueurs on a des infos ?

Krivets avec une bonne prépa peut tenir le rôle de leader technique selon moi. Ikaunieks il en est où ? Ngbakoto il reste ? Choplin se barre normalement. Métanire ? Maiga ?

Et qu'est ce qu'il y a comme rumeur d'arrivées ?
Au niveau des départs surs : Bussman, Sarr , Nbagkoto , Lejeune , Rocchi , Maiga, Sassi

Départs : probable : Ben Youssef, doucouré, kashi et Krivets

Au niveau des arrivés, le dossier de l'entraineur vient d'être bouclé, on devrait en savoir plus dans les prochaines semaines.. On va arriver avec un groupe de jeunes avec 2-3 joueurs expérimentés, rebelotte quoi...
En tant que Belge, je vois souvent ce mec sur des plateaux TV, il est très bon pour expliquer la tactique, décortiquer des actions itou. Par contre au niveau résultats, c'est une buse.
Ca me fait penser à un autre entraîneur belge très fort en com' et zéro en résultats, Emilio Ferrara.

Bref Metz a engagé un bon consultant téloche mais pas un entraîneur.
Loukelpirato Niveau : District
C'est un excellent communiquant, aucun doute la-dessus. Par contre, il ne produit aucun jeu. Riga, c'est l'entraineur idéal pour faire tourner une équipe qui tournait déjà bien sans lui. Aucune innovation tactique, conviction. C'est le père idéal qui ne fait ni pire, ni mieux que prévu.

Je ne connais pas l'effectif de Metz. Si le noyau est bon, l'équipe tournera correctement. Mais ne comptez pas sur José pour vous sortir de la mouise si vous ne débutez pas bien.

Entraîneur sans solution, le meilleur transfert du standard (avant Santini aujourd'hui), c'était son départ.
valeureux liégeois 74 Niveau : National
C'est un brave gars, très gros bosseur et avec une éducation exemplaire. Par contre, il est assez pleurnichard vis-à-vis de l'arbitrage et a vraiment du mal à adapter sa tactique en cours de match selon les évènements. Il a le niveau ventre mou-fin de classement en Belgique, donc je doute quand même qu'il ait le niveau pour jouer les 2 premières places en Ligue 2. Maintenant, il va p-e me faire mentir en Lorraine, ce que je souhaite pour les supporters du FC Metz.
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Merci pour ces précisions.

Je vais aller chialer maintenant.
Si on on regarde la carrière belge d'Albert Cartier, elle surement pas meilleure que celle de Riga.

Clairement les fans de Messins vont pas rêver avec José, c'est garanti.
Message posté par Jonathan1606
Bernard Serin est belge? Ah bon...

Soit. Selon moi, ce mec est un bon théoricien mais un mauvais praticien...

Le travail effectué au Standard était loin de faire l'unanimité: pas de réel fond de jeu, une tactique souvent approximative et le charisme d'une huître. Il était pas fait pour un club comme le Standard (objectifs élevés, public chaud bouillant, palmarès). Les supporters ne l'ont jamais vraiment porté dans leur cœur...et c'est un euphémisme!

Metz devrait lui convenir: petit club (palmarès et histoire relativement confidentiels et, de manière générale, les clubs de L2 peuvent aisément être considérés comme de petits clubs), pression relative et de nombreux jeunes (ça, il sait y faire).


toi, ça fait deux fois que tu baves méchamment sur le FC Metz. Quant à considérer l'ensemble des clubs présents en ligue 2 cette année comme des petits clubs, faut pas avoir honte d'étaler sa connerie. Pourtant, le Standard, c'est pas le Milan AC non plus...Donc, en résumé, ta condescendance, tu peux te la garder.

Ah! Et je te pisse à la raie aussi.
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Message posté par adjovi-boco


toi, ça fait deux fois que tu baves méchamment sur le FC Metz. Quant à considérer l'ensemble des clubs présents en ligue 2 cette année comme des petits clubs, faut pas avoir honte d'étaler sa connerie. Pourtant, le Standard, c'est pas le Milan AC non plus...Donc, en résumé, ta condescendance, tu peux te la garder.

Ah! Et je te pisse à la raie aussi.


Je pense qu'il bave plus sur D'Onofrio (Dominique, pas Lucien) et Riga que sur Metz en fait. Mais bon, je me plante p-e...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
11 15